OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

Borne: l'activité partielle prise en charge à 100% "tant que la crise durera"


Actualité publiée le 14/01/21 10:21

La ministre française du Travail Elisabeth Borne le 5 janvier 2021 à Paris (AFP/Archives/ERIC PIERMONT)

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a réaffirmé jeudi que l'Etat continuerait à prendre en charge à 100% l'activité partielle des entreprises "tant que la crise durera", à quelques heures d'une nouvelle allocution du Premier ministre, Jean Castex.

"C'est très clair, je veux vraiment que les entreprises soient rassurées, en particulier celles qui sont fermées, qui ont des contraintes liées à la situation sanitaire; pour toutes les entreprises fermées totalement ou partiellement on prendra en charge à 100% l'activité partielle tant que la crise durera", a-t-elle déclaré sur Europe 1.

Interrogée sur une possible "date butoir", fixée à "septembre", Mme Borne a réaffirmé que le gouvernement "protègera le temps qu'il faudra" toutes "les activités pénalisées par la crise, qui sont fermées totalement, partiellement ou qui n'arrivent pas à redémarrer, (ou celles) qui ne sont pas forcément fermées comme l'hôtellerie ou l'événementiel".

Concernant une hausse éventuelle du fonds de solidarité pour éviter des faillites en cascade, Mme Borne a estimé qu'il fallait "maintenir" ce dispositif "pour les secteurs en difficulté tout le temps que ce sera(it) nécessaire".

Interrogée sur la réforme des retraites, Mme Borne l'a jugée nécessaire et devant se faire "dans la concertation", en estimant que la "priorité absolue" était de "surmonter la crise" dans le respect du "dialogue avec les partenaires sociaux". Elle s'était opposée fin novembre sur ce sujet au ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, qui l'avait qualifiée de "priorité absolue" et présentée comme un facteur de "retour à la croissance".

Concernant la proposition du Conseil d'analyse économique (CAE), think tank rattaché à Matignon, d'institutionnaliser la reprise en main du régime par l'Etat de l'assurance-chômage et de faire fi des partenaires sociaux, la ministre a estimé qu'il s'agissait d'"un avis qui n'engage qu'eux".

© 2021 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

5 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

BRUNO57


14/01/21 12:19;
Je n'ose imaginer le montant de dette que cela va représenter entre les plans de relance et les plans d'aide la France lorsque l'on sortira de cette crise aura une économie très affaiblie et un taux de chômage en forte hausse. Bravo à tous ses incapables
faroul5


14/01/21 12:39;

bruno , tu préconises quoi pour résoudre ces problémes : toute le monde au chômage !!!!!!!!!!on ne verse aucune indemnités.......merci de donner tes propositions ...............( puisque tu es trés capable.......)

BRUNO57


14/01/21 13:09;
faroul5 Peut être essayer de copier nos voisins les espagnols ont leur resto ouvert il y a plus de morts en Espagne et les Suédois ou tout est ouvert il y a plus de morts qu'en FRANCE a part confiner il faut quoi nos gouvernants et tu crois que les PME vont sortir intactes de ce merdier on estime a plus de 350000 PME qui font fermer , ils en pensent nos élites
syjo


14/01/21 14:03;
il faut injecter des liquidités à mort pour que rien ne s'arrête ,après comme tout le monde en fait autant çà ne change rien.(si,les ultras riches seront un peu moins riches ,bof!)

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
BEh3u0kwP_mcEls1AAsVLwSf-uvqn3gCXSm9QSzwnep4SemaRdDkf1aCsbfHOzx7
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.