bourse investir
OK

Brexit: "Pas de fumée blanche" dans les discussions avec Londres (Commission)


Actualité publiée le 07/12/17 12:35
Cac 40

5 405,35 

0,34%

bourse Cac 40



Selon la Commission européenne, les discussions avec Londres en vue de conclure un accord sur les principales modalités du divorce étaient toujours en cours (AFP/Archives/EMMANUEL DUNAND)

La Commission européenne a indiqué jeudi que les discussions avec Londres en vue de conclure un accord sur les principales modalités du divorce étaient toujours en cours et que l'UE se tenait prête à accueillir la Première ministre britannique Theresa May cette semaine.

"Nous sommes toujours en discussion avec Londres (...) Pas de fumée blanche jusqu'à présent", a affirmé Margaritis Schinas, porte-parole de la Commission lors du point presse quotidien.

"Nous sommes prêts à recevoir la Première ministre May à tout moment quand ils (les Britanniques) seront prêts", a-t-il ajouté. "Cela devra avoir lieu cette semaine (...) notre semaine inclut dimanche."

L'Union européenne et le Royaume-Uni ont échoué lundi, après un déjeuner entre le président de la Commission Jean-Claude Juncker et Mme May, à boucler un accord sur les modalités de leur divorce, butant sur le dossier de l'avenir de la frontière irlandaise après le Brexit.


La Première ministre britannique Theresa May lors d'une intervention devant la Chambre des Communes le 6 décembre 2017 à Londres (PRU/AFP/-)

Cette question est l'une des trois priorités de cette première phase des négociations du Brexit, avec le règlement financier de la séparation et les droits des citoyens expatriés.

Les Européens exigent des "progrès suffisants" sur ces trois fronts pour accepter d'ouvrir une seconde phase de discussions, incluant les négociations commerciales réclamées avec insistance par Londres.

Mme May a affirmé mercredi que Londres et Bruxelles étaient "sur le point" de passer à la seconde phase des négociations.

© 2017 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

3 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

glanglois


07/12/17 14:47
Et oui les anglais veulent le beurre et l'argent du beurre et si possible la crémière ....
jipes


07/12/17 15:09
NON, ils veulent leur pleine liberté sans avoir à subir les exigences bruxelloises.
Pictou


07/12/17 15:24
ça a toujours été des marchands... marchands de tapis il n'y a qu'un pas. De Gaulle les avait bien jugés. ils ont profité de faveurs pour venir dans l'Europe, ont bien fait grincer les rouages et maintenant ils voudraient que ça continue.
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.