OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

CAC 40: vers une réaction après la correction de la veille


Actualité publiée le 03/12/19 08:33
bourse Cac 40

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait tenter d'interrompre sa dynamique baissière mardi matin, après avoir subi hier une correction de quelque 2% et enfoncé au passage tous ses supports à court terme.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison décembre - reprend 19 points à 5791 points, annonçant un timide redressement à l'ouverture.

Le marché parisien a été victime lundi d'une inversion de polarité d'une brutalité rare cette année en dévissant de 160 points en ligne droite, sans crier gare et dans des volumes étoffés de 4,3 milliards d'euros.

Visiblement épuisé au bout de trois semaines de stagnation au-dessus des 5900 points, le CAC ne se situe désormais plus qu'à quelques encablures du support des 5870 points censé déclencher une accélération baissière.

Si Wall Street a signé le même retournement de tendance hier, ses pertes ont toutefois été deux fois moins importantes que les places européennes, le Dow Jones ayant cédé environ 1% au coup de cloche final lundi soir.

Les investisseurs ont néanmoins été saisis de doutes après une série de tweets de Donald Trump vantant les vertus des surtaxes douanières, qui présentent le mérite de 'faire rentrer de l'argent' à en croire le président américain.

Plus préoccupant, Trump a menacé d'imposer des droits de douane allant jusqu'à 100% sur les produits français tels que le champagne ou les sacs à main en représailles au projet de taxe française sur les géants du numérique ('GAFA').

'Cette passe d'armes avec la France accroît par ailleurs le risque que les Etats-Unis infligent des droits de douane supplémentaires aux véhicules importés d'Europe', s'inquiètent les équipes de Danske Bank.

Ces propos ont déclenché une consolidation des Bourses asiatiques, avec une perte de plus de 0,6% de l'indice Nikkei à Tokyo.

Au final, les menaces du président américain pourraient surtout provoquer un changement d'humeur sur des places boursières mondiales euphoriques depuis le début de l'automne.

'Après tout, les valorisation, les prises de positions et le sentiment général commençaient à devenir un peu trop optimistes', estime ainsi Kyle Rodda, stratège chez IG.

Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.