OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

CAC40: efface ses 1,2% de repli, grâce à W-Street euphorique


Actualité publiée le 21/05/20 16:21
bourse Cac 40

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (-0,2%) revient quasiment à l'équilibre à 4.485 alors que l'indice perdait en moyenne -1,1% en matinée (autour d'un pivot de 4.445 points).
Cette remontée s'explique une nouvelle fois par la résilience de Wall Street puisque le Dow Jones était attendu en repli de -0,5% vers midi et il progresse au contraire de +0,5%, au-delà des 24.680Pts, un nouveau zénith depuis début mars.
Le S&P500 grappille +0,1% et se rapproche des 3.000Pts, le Nasdaq cède -0,2%.
L'euro-Stoxx50 demeure plus lourd avec un repli de -0,5% vers 2.926, ce qui invalide le timide débordement des 2.930 la veille.

'Les marchés actions ont commencé doucement mercredi alors que les scientifiques mettaient en doute les tests de vaccination de Moderna, mais se sont ensuite redressés sur fond d'une forte demande pour de la dette souveraine', rappelle Liberum.
La hausse de +3% du pétrole (Brent) à Londres vers 36,8$ ne soutient pas le secteur pétrolier en Europe, Total perd -0,5%, Royal Dutch -0,8%, Technip -1,5%.
Une accélération du rebond s'est enclenchée à 14H30 avec la publication de l'indice de la Fed de Philadelphie (Philly Fed) qui s'établit à -43,1 en mai, contre -56,6 en avril 2020... c'est toutefois moins positif que le score de -40 attendu.

Pas vraiment de bonne surprise avec les chiffres du chômage hebdo publié par le Département américain du Travail : il a dénombré 2.438.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, à comparer à 2.687.000 la semaine précédente (2.981.000 en estimation initiale) alors que le consensus escomptait un score de 2,400.000.

La moyenne mobile sur quatre semaines a pour sa part reculé, pour atteindre 3.042.000, en baisse de 501.500 en l'espace d'une semaine... mais le nombre de chômeurs se rapproche de 40 millions (38,6 millions), soit un taux de chômeurs indemnisés de 17,3% contre 5% au pire de la crise des 'subprime'.
La contraction de l'activité dans le secteur privé américain semble moins sévère come prévu selon le PMI composite d'IHS Markit : il ressort à 36,4 en estimation flash, à comparer à un plus bas historique de 27 inscrit au titre du mois d'avril.
Le PMI des 'services' ressort au-delà des attentes à 36,9 contre 30 estimé.

'Nous anticipons un déclin du PIB à un rythme annualisé de l'ordre de 37% au deuxième trimestre, et il faudra deux ans à l'économie pour retrouver le pic d'avant la pandémie', prévient Chris Williamson, chief business economist chez IHS Markit.

En Europe, la batterie de PMI publiés ce matin n'avait pas reçu un accueil très favorable: l'indice PMI flash composite IHS Markit dans l'Eurozone s'est redressé à 30,5 en mai, connaissant un plus haut de trois mois, après 13,6 en avril. L'institut décèle ainsi des 'signes de ralentissement de la contraction économique de la zone euro sur fond de levée progressive des mesures de confinement'.
Le PMI manufacturier de mai est ressorti en hausse de 33,4 en avril à) 39,5 en mai.
En France, le PMI des 'services' fait un bond de 10,2 vers 29,4 mais le 'composite' ressort à 30,2 contre 32,5 espéré.
Au Royaume Uni, le PMI composite se redresse vers 28,9, battant largement le consensus de 25.

IHS Markit dévoilera également les estimations flash de ses indices PMI aux Etats-Unis cet après-midi, ce qui permettra aux opérateurs de se faire une idée plus actuelle de la situation du secteur privé.

Sur le front des valeurs, Saint Gobain domoine de très loin au sein du CAC40 avec +8% et il pulvérise la résistance des 26,36 du 14 avril.
Son concurrent Veralia bondit dans son sillage de +4,6%.
Le secteur bancaire fait preuve de lourdeur avec des repli de -1% à -1,5% sur Crédit Agricole et au sein du SBF120, Natixis rechute de -6,2% à 1,85E, menaçant son plancher du 3 avril après plusieurs échecs fin avril sous 2,20E.

bioMérieux annonce le marquage CE des tests sérologiques VIDAS anti-SARS-CoV-2 pour la détection des anticorps chez les personnes qui ont été exposées au virus SARS-CoV-2 responsable du Covid-19.

ALD indique qu'à l'occasion de son assemblée générale convoquée le 20 mai, et par suite de l'approbation des résolutions concernées, Anik Chaumartin a été nommée en qualité d'administrateur pour une durée de quatre ans.

Covivio annonce qu'à l'issue de la période d'exercice, ouverte du 29 avril au 18 mai inclus, 82,26% du capital a opté pour le paiement en actions de son dividende au titre de 2019 de 4,80 euros par action.

Le groupe Altice Europe a annoncé pour le premier trimestre de son exercice 2020, un EBITDA en hausse de +1%, porté à 1,314 milliard d'euros. Les revenus sont également bien orientés : ils s'affichent à 3,6 milliards d'euros, en hausse de +3,6%.

S'agissant de ses attentes, le groupe continue de s'attendre pour 2020 à une hausse de ses revenus et de son EBITDA.



Copyright © 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

3 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

JEBOOST


21/05/20 17:03

faut arrêter de raconter n'importe quoi ; euphorie , pourquoi ????????

le monde qui nous entoure est assez foldingue ; inutile d'en rajouter.

LOLODUNKERQUE


21/05/20 17:10

+1 Surtout qu'une 1/2 heure plus tard tout est perdu..

JEBOOST


21/05/20 17:29

c'est un journaleux de choc qui a rédigé ça......

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.