OK
Accueil > Marchés > Cotation Cac 40 > Actus Cac 40

CAC40: reprend le chemin des 7.100 dans des volumes étroits


Actualité publiée le 25/11/21 16:47
bourse Cac 40

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris pourrait terminer la séance sur une note de fermeté, et ce n'est pas Wall-Street (clos ce 25/11) qui viendra ternir la dernière heure d'échanges.
Après avoir longuement stagné dans la zone des 7.055, le CAC40 reprend de la hauteur (+0,4%) vers 7.070Pts.
Les places européennes progressent à la marge (+0,4% à 4.294), des écarts assez semblables à ceux observés hier à Wall Street avec un Nasdaq à +0,4%, un S&P 500 à +0,2%.
Notons qu'il n'a manqué au S&P500 qu'une poignée de points (il a fini à 4.701) pour inscrire un nouveau record de clôture.
Wall Street étant clos ce jour (Thanksgiving), les échanges en Europe et à Paris tournent au ralenti, il s'est échangé moins de 1,4MdsE depuis 9H ce matin.
Même en repli depuis jeudi dernier (-1% en cumulé), le CAC a préservé sa tendance haussière de moyen terme, estiment les analystes de Kiplink.

'Une nouvelle cassure sous les 7005/7000 points pourrait provoquer une rapide correction vers le seuil inférieur des 6855, voire 6820 points', préviennent-ils toutefois.

A contrario, en cas de nouveaux signaux positifs, l'indice CAC 40 pourrait revenir sur la zone de résistance majeure située à 7150/7175 points, pronostiquent-ils.

Aux Etats-Unis, les taux longs ont connu un petit accès de fièvre hier avant de finir en repli : le'10 ans' qui a renoué hier avec ses récents sommets (1,69%) en intraday s'est bien détendu en fin de séance, vers 1,6500%.

Les 'minutes' de la FED publiées mercredi soir indiquent que l'inflation s'installe dans la durée et qu'elle ne dissimule plus son intention d'accélérer dès janvier la réduction de ses achats d'actifs.
Une diminution de 30 milliards de dollars par mois dès le mois de janvier ( soit le double du rythme actuel) semble une hypothèse très probable.
La FED pourrait ainsi achever son processus de 'tapering' d'ici la mi-mars
mais ne commence à relever ses taux directeurs qu'à partir de juin prochain selon les stratèges de Goldman Sachs.

Dans l'actualité des valeurs françaises, Orange (-0,5%) annonce le départ de son PDG Stéphane Richard à la suite de la décision de la cour d'appel de Paris, départ qui sera effectif à compter de la mise en place d'une nouvelle gouvernance et au plus tard le 31 janvier 2022.

LDC publie un résultat net part du groupe en progression de 20,3% à 80,1 millions d'euros au titre de son premier semestre 2021-22, et un résultat opérationnel courant (ROC) en hausse de 14,9% à 103,1 millions, soit une marge de 4,3% contre 4,2% au 31 août 2020.

Crédit Agricole a annoncé hier soir que sa branche d'assurance était entrée en négociation exclusive avec Generali en vue de la cession de La Médicale, sa filiale d'assurance des professionnels de santé.

Enfin, Rémy Cointreau (+11%) a vu son résultat net part du groupe augmenter de 106,1% à 134 millions d'euros et son ROC doubler (+100,4%) à 212,9 millions (+104,5% en organique), soit une marge à un plus haut historique de 33%.
Le groupe relève son objectif annuel 2021-22 pour viser désormais une 'croissance organique très forte' de son résultat opérationnel courant (ROC), avec une croissance organique forte de son chiffre d'affaires.
Mais à 209E, et malgré la hausse des bénéfices, le titre se paye environ 65 fois ses résultats, une valorisation jamais atteint depuis l'origine.
En seconde position, McPhy grimpe de +6,5% suite à une hausse de recommandation d'analyste.

Copyright © 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

QAN4ZcYILSrnI8qRbSrpuzx6fMQsbYU0iGAvkCxmgcTMg58KHr9eseLfzn-ymF78
ebook immo