OK
Accueil  > Marchés  > Cotation SBF 120  > Actus SBF 120

CFD contre forex, le trading ne dort jamais


Actualité publiée le 16/07/20 10:03

La démocratisation du trading en ligne a quelque peu exacerbé les passions pour le monde de la finance et des places boursières. L'époque semble bien lointaine où le trading était une activité destinée à une certaine élite financière. Aujourd'hui, avec l'explosion des plate-formes de transactions boursières, nul besoin d'avoir passé des années sur bancs des écoles de finances pour pouvoir manipuler des outils connectés destinés à l'achat et la vente de produits financiers. Face à cet engouement pour la finance, il serait intéressant de se pencher quelque peu sur certains de ces outils, et plus particulièrement les fameux forex (contraction des termes « Foreign » et « exchange »), et les CFDs (Contract For Difference).

Le marché forex est à la base, une place où des organismes gouvernementaux et privés ainsi que des personnes représentés par les traders et les investisseurs effectuent des échanges et des opérations spéculatives sur les devises (Euro, dollar, livre sterling...) Plusieurs appellations sont synonymes du forex à l'instar de « marché des changes » et « marché des devises » ou encore plus simplement « marché FX ». Pour parler chiffres, l'intérêt du marché forex, considéré comme l'un des plus larges sur la surface du globe, brasse quotidiennement, pendant 6 jours sur 7 et 24 heures sur 24, un volume d’échanges d'environ 1,5 billion de dollars.

En ce qui concerne les contrats dérivés pour la différence ou CFDs ils sont échangés de gré-à-gré hors places boursières. Les produits sous-jacents négociés ne sont pas spécialement des devises même s'il est possible d'investir, avec cet instrument financier, dans les crypto-monnaies. Un CFD est surtout à vocation d'achat et vente de matières premières (pétrole, métaux, sucre, blé, etc.), d'indices boursiers (pour investir sur le NASDAQ100, le Cac 40, le Dax 30, le Dow Jones, l'Euro Stoxx 50...) ou encore d'actions (actions BNP Paribas, Google, Bouygues...). Il serait donc plus diversifié que le forex qui se limite au marché des devises. Étant majoritairement négocié hors places financières, les CFD reposent sur les effets de leviers qui pourraient éventuellement augmenter de manière substantielle les revenus. Cependant, il est toujours recommandé de rester vigilent en utilisant cet outil, certains traders déconseilleraient même son utilisation pour les personnes qui manquent de formation et d'expérience financières. Car s'il est probable de toucher des gains intéressants, il est tout aussi possible de se ruiner en usant d'un effet de levier trop important.

Bien que différents de par la vocation et la spécialisation de chaque outil, forex et CFD disposent tout de même de caractéristiques communes qui font leur intérêt. Outre le fait que ces deux plate-formes ne proposent pas de trader une action, un indice ou une devise mais plutôt un sous-jacent, la caractéristique commune la plus saillante des deux plate-formes est la facilité d’exécution des mouvements de trading. Fondamentalement, il s'agit de la même méthode d'entrée et de fermeture d'une position. Le gain ou la perte sont déterminés par la différence de cours durant le laps de temps qui sépare ces deux moments d'ouverture de fermeture de position.

Que ce soit pour le forex comme pour le CFD, les deux outils proposent une panoplie de moyens d'évaluations et des graphes très semblables. Dans les deux cas, il est toujours recommandé d'être prudent dans l'utilisation de l'effet de levier afin de limiter les risques de pertes et maximiser les chances de gains. Le conseil le plus avisé est de résister à la tentation des forts leviers, même s'ils font miroiter l'Eldorado. Le conseil qui revient le plus souvent est celui de ne jamais placer plus de 2% du capital sur une position afin de mieux gérer les risques et couvrir les pertes quand elles surviennent.

L'apparente facilité d'accès et d'utilisation des outils financiers en ligne ne doit en aucun être prise à la légère. Les mouvements des prix étant très volatils, réussir dans le trading nécessite une certaine compréhension du monde de la finance, qui, additionnée à quelques compétences pratiques et qualités personnelles, peuvent assurer des bénéfices réguliers. Le gain facile étant un mythe, se prémunir d'une solide formation, d'une patience tenace et d'une discipline à toute épreuve sont autant d'atouts qui ont fait leurs preuves dans le trading comme dans toute autre activité humaine.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
xqiLuFWskaWso1tTSi-M4lWZ74E8X29ZvDvcUedcArY-TDtjrS6uDejlz7T336sC
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.