OK
Accueil > Marchés > Cotation Cac 40 > Actus Cac 40

COP28: fébrilité et pression sur les pays pétroliers


Actualité publiée le 09/12/23 10:06
Sultan Al Jaber, directeur général de la compagnie pétrolière Adnoc, préside la COP28 au nom des Emirats arabes unis, le 4 décembre 2023 à Dubai
Sultan Al Jaber, directeur général de la compagnie pétrolière Adnoc, préside la COP28 au nom des Emirats arabes unis, le 4 décembre 2023 à Dubai (AFP/KARIM SAHIB)

"Il nous reste moins de trois jours": malgré des "progrès", le président de la COP28 a solennellement appelé samedi soir les pays à s'émanciper de leurs propres intérêts pour parvenir à un accord capable de juguler le changement climatique.

"Nous faisons des progrès, mais pas assez vite, et de façon pas assez satisfaisante", a déclaré Sultan Al Jaber lors d'une séance plénière devant l'ensemble des délégués des pays, répétant qu'il entendait tenir son calendrier de clôture de la COP28 mardi.

"Il est temps de mettre de côté ses propres intérêts au nom de l'intérêt général", a lancé le patron de la compagnie pétrolière émiratie Adnoc, la mine plus sévère que la veille. Il réunira les ministres et chefs de délégation dimanche à 15H00 locales (11H00 GMT), et a annoncé viser lundi matin pour présenter un nouveau projet d'accord.

Il n'est pas le seul à parler de progrès. Quelques heures plus tôt, l'émissaire chinois pour le climat, Xie Zhenhua, a lui aussi rapporté des avancées, fruit de réunions permanentes entre les grands pays et les grands blocs régionaux.

La COP28 est censée se terminer le 12 décembre, mais toutes les dernières COP ont dépassé la date prévue de clôture
La COP28 est censée se terminer le 12 décembre, mais toutes les dernières COP ont dépassé la date prévue de clôture (AFP/Karim SAHIB)

Les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) causent les deux tiers du réchauffement mais aucune COP n'est parvenue à appeler à leur sortie, à part le charbon il y a deux ans. Jamais la pression n'a été aussi forte que cette année pour les désigner explicitement dans un accord à une COP, Sultan Al Jaber lui-même ayant reconnu cette nécessité.

"Nous avons déjà fait des progrès sur ce sujet, et je pense que nous en aurons d'autres très bientôt, dans les prochains jours", a estimé Xie Zhenhua, vétéran de ces négociations qui était à la COP21 lorsque l'accord de Paris a été adopté, en 2015.

"Car si nous n'y parvenons pas, si nous ne résolvons pas ce sujet (les fossiles, NDLR), je vois peu de chance que nous ayons une COP28 réussie", a-t-il ajouté lors d'une rencontre avec des journalistes.

Ce n'est pas encore la panique. Une source européenne décrit une "phase d'attente et de test".

- Chine et Etats-Unis -

Les quatre binômes de ministres des pays développés et du Sud, désignés pour mener des consultations, ont jusqu’à dimanche après-midi pour dénouer les crispations. Sultan Al Jaber reprendra ensuite le flambeau pour mener les 48 heures finales.

Manifestation contre les énergies fossiles lors de la COP28, le 5 décembre 2023 à Dubaï
Manifestation contre les énergies fossiles lors de la COP28, le 5 décembre 2023 à Dubaï (AFP/Karim SAHIB)

Le grand puzzle diplomatique en train d'être assemblé à Dubaï doit à la fois envoyer le signal que le début de la fin des énergies fossiles a commencé, selon le voeu d'une centaine de pays dont ceux de l'Union européenne, et que la transition énergétique ne doit pas être synonyme de sacrifice pour les pays en développement.

La Chine, attachée à l'accord de Paris, est vue comme un pont entre pays riches et en développement, et son émissaire est de toutes les réunions.

Samedi, Xie Zhenhua a pris soin de rappeler que Chine et Etats-Unis avaient signé une déclaration commune en novembre pour dire que les énergies renouvelables (solaire, éolien...) devaient graduellement remplacer les fossiles.

Cela sera-t-il la base d'un compromis à la COP28?

- "En colère" contre l'Opep -

L'habileté consistera à trouver le point d'équilibre capable de remporter le consensus de 194 pays et de l'Union européenne, les membres de l'accord de Paris.

L'émissaire chinois pour le climat, Xie Zhenhua, le 9 décembre 2023 lors de la COP28 à Dubai
L'émissaire chinois pour le climat, Xie Zhenhua, le 9 décembre 2023 lors de la COP28 à Dubai (AFP/Giuseppe CACACE)

"Tout l'enjeu est de trouver des formulations qui tiennent compte de la très grande diversité des points de départ de chaque pays et de la manière dont ils imaginent aller vers la neutralité carbone, tout en essayant de maintenir un haut niveau d'ambition", explique la ministre française de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.

Si près du but, les grands camps répètent leurs positions, et l'ire des pays anti-fossiles vise l'Opep, le cartel des pays exportateurs de pétrole mené par l'Arabie saoudite.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a réitéré samedi à la tribune son opposition à tout ciblage spécifique des énergies fossiles dans un accord final. Le secrétaire général de l'Opep, Haitham al-Ghais, a écrit cette semaine "en urgence" à ses 23 pays membres ou associés pour les enjoindre de "rejeter proactivement" tout accord ciblant les énergies fossiles.

Ce qui a suscité un déluge de réactions à Dubaï.

Les principaux émetteurs de CO2 d'origine fossile
Les principaux émetteurs de CO2 d'origine fossile (AFP/Julia Han JANICKI, Sabrina BLANCHARD)

Même la ministre espagnole de la Transition écologique Teresa Ribera, dont le pays assure la présidence semestrielle de l'Union européenne, a dénoncé une position "répugnante".

Agnès Pannier-Runacher s'est, elle, dite "stupéfaite" et "en colère".

Mais, preuve que tout le monde se parle, elle a rencontré son homologue saoudien samedi.

jz-lth-jmi-bl-ico/cls

© 2023 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

8 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

nanard87
09/12/23 11:14
Ils s'en battent l'oeil les rois du pétrole de la colère de notre ministresse de la "transition énergétique "
moicmoi
09/12/23 13:33

Il est de plus en plus fréquent que les souhaits du GIEC et la cohorte d’écolos soient battus en brèche. (les COP sont bien la conséquence du GIEC)
De plus en plus nombreux sont les scientifiques (des vrais, ceux-là) osent dénoncer les mensonges , les rapports « bidouillés», et le fonctionnement maffieux du GIEC.

Tous les pays - sous développés ou en voie de...-du plus petit au plus gros , veulent développer leur industrie et le niveau de vie t de santé de leurs habitants...Tous ceux-là , soit environ 75 % de la population mondiale, n'en ont rien à foutre du chiffon rouge brandi à chaque coin de phrase, nommé CO2

En décortiquant cette petite phrase complètement idiote, prononcée par une responsable écolos :

« « "Rien ne met plus en danger la prospérité et l'avenir des habitants de la Terre, y compris les citoyens des pays de l'Opep, que les énergies fossiles" » », a lancé une responsable écolo.

En plus de n’avoir qu’un pois chiche rempli de mélasse en guise de cerveau, ils ont de la merde dans les yeux !
Considérons : Débuts du pétrole aux environs environ 1900 .
Utilisations : Transports,- énergie servant dans les travaux routiers, miniers, l’agriculture, - la pétro-chimie (médicaments, production des PVC omniprésents, engrais qui augmentent considérablement la production agricole , peintures, colorants, cosmétiques, tissus synthétiques,…


Mettons en parallèle le niveau de vie de 1900 , et le niveau de vie des années 2020.
On constate réellement une sévère dégradation ? Et une mise en danger permanente des individus ?

LES COP :

Quelles réussites retentissantes à l'actif des 28 COP ? Rien ! Néant !

Quel est le bilan carbone des COP ? (70 000 participants) pollution générée par 140 à 160 jets privés, des milliers de véhicules à moteurs thermiques, une armée de forces de l’ordre (motorisées) en protection des personnalités, des millions de bouteilles de Champagne bues et des tonnes de petits fours avalés, des économies locales bloquées pendant plusieurs semaines, un minimum de 180 à 200 millions (*) de dollars jetés par les fenêtres

(*) estimé pour la COP 21 à Paris . Beaucoup plus pour celle de Dubaï.

Fibopivots
09/12/23 13:51

Museler la Cop ?

Si quelqu'un a une idée ?

Sinon, en France, les pauses de midi, les 25000 ronds points et ralentisseurs nous font consommer au moins 100 millions de litres de carburant en plus chaque jour !!

Vous avez dit écologie ?

Ici on s'adresse aux écolos !

moicmoi
09/12/23 14:55

Petite réflexion à la con , comme d’habitude chez moi :

Constat :

dans les pays sous-développés on meurt de mal nutrition, on meurt de manque de soins médicaux et médicamenteux.

Dans les pays développés, on meurt plus de fusillades que de mal nutrition, ou manque de soins médicaux et médicamenteux.

D’après la pub sur le Net :
« « Un euro donné à la Croix-Rouge française permet de financer un repas complet pour une personne en situation de fragilité. » »

Donc, si les 200 millions de dollars claqués (inutilement) par chaque COP étaient versés à la Croix-Rouge française permettraient de financer 20 milliards de repas complets!

Et rien n’interdit de rajouter les sommes annexes non-incluses dans les coûts d’une COP ( frais de presses, d’annonces, couverture médiatique, déplacements (en jet privés) ponctuels…disons 100 millions de dollars supplémentaires,
Cela ferait un total 30 milliards de repas complets.

Soit , depuis la COP 1 : 8 400 milliards de repas complets.


Mais, en étant partageurs, : combien de kms de lignes électriques ? , combien de forage pour accèder en permanence à l’eau potable ?

Suis-je un anti-social, un assassin, en préférant aider les petits à se développer et à se nourrir , à se soigner ? plutôt que de réduire la production de CO2 ?

Qui sont les vrais assassins ?

Tous les commentaires Cac 40

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

VLuWbEwDiKrwTTEo35eTxJt9lXxBzrY5VCleCG58wh3TwSXO8mJmwmMa5Nlp_f9F
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.