OK
Accueil > Marchés > Cotation Cac 40 > Actus Cac 40

Des membres de l'OMC songent à faciliter le commerce des biens et services environnementaux


Actualité publiée le 25/01/23 07:49
Le siège de l'Organisation mondial du commerce (OMC), le 17 juin 2022 à Genève
Le siège de l'Organisation mondial du commerce (OMC), le 17 juin 2022 à Genève (AFP/Archives/Fabrice COFFRINI)

Certains pays membres de l'OMC, inquiets des subventions américaines pour les voitures propres "Made in America", songent à réduire le coût des biens et services environnementaux en assouplissant certaines barrières dans ce domaine, a indiqué mardi à Washington une vice-présidente de l'organisation.

La négociation d'un accord en la matière viserait à "accélérer la transition vers la décarbonation", a indiqué à l'AFP Anabel Gonzalez, l'une des vice-présidentes de l'Organisation mondiale du commerce.

Mme Gonzalez participait aux premières Rencontres économiques de Washington, tenues à l'ambassade de France dans la capitale américaine, déclinaison des Rencontres économiques annuelles d'Aix-en-Provence et également organisées par le Cercle des économistes.

Aucune négociation n'a encore été lancée officiellement, a-t-elle indiqué, précisant que, bien que "tous les membres ne (soient) pas sur la même page", il existe "un groupe important de membres qui discutent" de cette "option".

De nombreux pays, notamment l'Union européenne, mais aussi le Royaume-Uni ou le Japon, ont fait état de leur inquiétude face aux subventions américaines massives du plan climat de Joe Biden, entre autres pour les véhicules électriques "Made in America".

Ces préoccupations ont été soulevées il y a deux semaines devant l'OMC, au cours de l'examen de la politique commerciale des Etats-Unis, un processus auquel sont régulièrement soumis les 164 membres de l'organisation.

"L'OMC accorde une grande attention à la manière dont le commerce peut continuer à accélérer cette transition (écologique, ndlr). Et certainement, faire baisser le coût de ces biens et services environnementaux est essentiel", a encore indiqué Anabel Gonzalez.

Elle a cité l'exemple des coûts des panneaux solaires et éoliennes qui ont, "au cours de la dernière décennie (...), baissé de manière assez significative, et le commerce a joué un rôle très important".

La loi Inflation Reduction Act (IRA), un plan de 420 milliards de dollars du président américain Joe Biden largement consacré au climat et adopté l'été dernier, prévoit entre autres des réformes et subventions favorisant les entreprises implantées aux Etats-Unis, notamment dans les secteurs des véhicules électriques ou des énergies renouvelables.

© 2023 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

QAN4ZcYILSrnI8qRbSrpuwj-7hK2V4lkBA9xbGP_R2vBbEEKw9bRTGuSYFyChZcR

Investir en Bourse avec Internet