OK
Accueil > Marchés > Cotation Cac 40 > Actus Cac 40

Electricité: la hausse de 2,4% s'appliquera au 1er février


Actualité publiée le 22/01/20 10:41

FRANCE-ENERGY-ELECTRICITY-FEATURE (AFP/Archives/Philippe HUGUEN)

Le gouvernement a l'intention d'appliquer dès la semaine prochaine, au 1er février, la hausse de 2,4% des tarifs réglementés de l'électricité (tarifs bleus résidentiels et ceux applicables aux petits professionnels), a-t-on appris mercredi, auprès du gouvernement.

"Compte tenu de l'évolution modérée du tarif, et afin d'éviter d'engendrer de nouveaux rattrapages, il est prévu que le nouveau tarif entre en vigueur au 1er février 2020", a indiqué à l'AFP le ministère de la Transition écologique et solidaire.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) avait proposé cette hausse de 2,4% TTC pour les tarifs bleus résidentiels et ceux applicables aux petit professionnels, selon un projet de décision consulté lundi par l'AFP.

Le gouvernement pouvait choisir de l'appliquer dès le 1er février ou de faire jouer un délai de trois mois pour la mettre en œuvre.

L'an dernier, en pleine crise des "gilets jaunes", le gouvernement avait ainsi temporisé et gelé les tarifs pendant l'hiver. La forte hausse de 5,9% proposée alors par la CRE n'avait ainsi été appliquée qu'au 1er juin.

"Ce décalage doit à présent être rattrapé pour couvrir les coûts de fourniture", souligne-t-on au ministère. La hausse de 2,4% au 1er février est ainsi "notamment composée d'un rattrapage de 1,5% lié au décalage de l'entrée en vigueur du tarif en 2019", selon la même source.

La nouvelle hausse des tarifs réglementés de vente (TRV) commercialisés par EDF doit représenter une augmentation de l'ordre de 21 euros par an pour la facture moyenne d'un consommateur résidentiel, selon la CRE et le ministère.

"Les consommateurs résidentiels français bénéficient en moyenne d'une électricité beaucoup moins chère que la moyenne européenne et près de 60% moins chère que les consommateurs résidentiels allemands", avance le gouvernement.

© 2020 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

4 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

bougon


22/01/20 15:04
tout est pipeau
CRI74


22/01/20 15:08

Et l'augmentation des salaires , des pensions , des taux de livrets réglementés pour suivre cette inflation réelle , on en est où ?

Seule réforme proposée , celle des retraites = travailler plus pour recevoir encore moins au fil du temps .

Vous avez dit paupérisation , on est en plein dedans .....

gars d'ain


22/01/20 15:17


Je note : "Les consommateurs résidentiels français bénéficient en moyenne d'une électricité beaucoup moins chère que la moyenne européenne et près de 60% moins chère que les consommateurs résidentiels allemands", avance le gouvernement."


Il serait beaucoup plus juste de dire que EDF, l'Etat français et les contribuables français subventionnent la croissance allemande et son désengagement du nucléaire.


Comparer les prix de l'électricité française à celle allemande n'a pas de sens que on sait le mix énergétique pour produire du kilowatt est essentiellement basé sur du GAZ et du chardon.


Par ailleurs, compte tenu que l'Allemagne consomme fortement le gaz en sortie de pipeline qui vient de Russie et Norvège, ça revient à réduire nettement les possibilités d'alimentations de matériel au gaz en France et donc à en augmenter les cout d'exploitation, ainsi que du coup du kilowatt/heure que l'on pourrait produire...


Bref, il manque beaucoup d'éléments d'appréciation correcte de la situation dans ce pipeau destiné à justifier la hausse.

On ne parle encore pas du "Facteur Pi" concernant Flamanville et bientôt Hinky-Point qui mets à mal des finances EDF et dont absolument personne n'avait provisionné d'argent chez EDF...

Faut donc bien boucher les trous d'obus de la vareuse du soldat EDF en déconfiture...


jcyb


22/01/20 15:50
on vous le dit y a pas d'inflation ....alors ...
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
mFOkxbeHcMdrYrXUM4SEj45UL9Y8ramOZc70fD7S4ENVGVUHTjFFy5UCLczQnPXm0