bourse investir
OK

Est-il mieux d'investir en SCPI DE RENDEMENT que d'acheter un studio à Paris en direct ?


Actualité publiée le 18/09/17 12:24
SBF 120

4 261,05 

-0,22%

bourse SBF 120


Aujourd’hui, nombreux sont les investisseurs qui se posent la question suivante « est-il plus pertinent de faire un investissement tel que l’achat d’un studio à Paris plutôt que d'acquérir de la pierre papier ? » .

Il existe plusieurs éléments à prendre en compte pour répondre à cette question. En guise d’exemple, le niveau des charges, l’évolution du marché immobilier, le rendement locatif, la gestion du bien immobilier... Cet article va nous permettre de déterminer ce qui est le plus intéressant entre l’investissement immobilier en direct et l’acquisition de parts de SPCI.

Les points à prendre en compte lors d'un investissement immobilier en direct

Concernant l’investissement immobilier en direct, prenons l’exemple d’un achat d’un petit studio à Paris.

Plusieurs éléments évoqués précédemment sont à considérer dans le détail ?

Concernant les charges locatives d’un studio, le propriétaire doit assumer certaines charges telles que la taxe foncière (il est possible de le vérifier dans  l’article 605-606 du code civil), les charges liées aux mises aux normes du bâtiment.

Il ne faut pas oublier le risque locatif d’un studio puisque l’investisseur peut rencontrer deux types de difficultés comme les loyers impayés ou la vacance locative.

Pour le rendement locatif d’un investissement immobilier acquis en direct, le déséquilibre entre les charges diverses, le montant des loyers et d’autres facteurs a conduit à la chute des taux de rendement locatif. Si le rapport locatif brut de charges sur les studios parisiens affichait plus de 10% en 1998, aujourd’hui il a diminué aux environs de 4,8%.

Pour acheter un logement en direct, il convient le plus souvent de passer par un agent immobilier possédant systématiquement la carte de transactions immobilières délivrée par la CCI du lieu de son siège.

L’évolution du marché SCPI

Les SCPI sont quant à elles un placement collectif et indirect dans l'immobilier. Plusieurs épargnants se réunissent (par l’intermédiaire d'un gestionnaire unique) et injectent des fonds au capital d'une SCPI. Cette dernière va acquérir et mettre en location des immeubles de tous types et situés sur de nombreux territoires.

Le secteur du marché des SCPI a connu une forte évolution depuis 1998 (hausse des prix des murs de commerces et des bureaux principalement). La SCPI peut atteindre jusqu’à 6,41% de taux de rendement brut. Grâce à la mutualisation des risques locatifs, les SCPI de rendement ne rencontreront quasi aucun problème quant à la perception des loyers.

Grâce à un sain rapport entre hausse des loyers générés (indexés sur l'inflation ou l'Ilat) et des prix immobiliers, les SCPI de rendement ont su conserver un rapport locatif satisfaisant aux yeux de l'épargnant.

Le placement « pierre-papier » connaît aujourd'hui un boom sans précédent ; les investisseurs y voyant de nombreux atouts comme la solidité du placement, l'absence totale de soucis de gestion, la bonne liquidité, le ticket d'entrée faible ou encore l'opportunité d'investir dans des marchés immobiliers européens en faisant confiance dans le professionnalisme du gérant d'actifs.

Pour souscrire des parts de SCPI, il y a lieu de passer par un conseiller en investissement financier (CIF) appartenant à une des 5 Chambres agréées par l'Autorité des Marchés Financiers. Le conseiller CIF suit un cursus de formation annuel obligatoire et présente le plus haut niveau de compétences parmi les professionnels du patrimoine.

La remise d'un rapport de mission personnalisé à chaque épargnant en SCPI avant d'investir offre une tranquillité jamais expérimenté jusque là.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.