OK
Accueil > Marchés > Cotation SBF 120 > Actus SBF 120

Faut-il ouvrir un PEL en 2023 ?


Actualité publiée le 25/09/23 13:58

pel banque

Le plan d'épargne logement (PEL) est un produit d'épargne bancaire qui permet de placer son argent, à un taux fixé à la souscription, pendant une durée de 4 à 10 ans. Sous conditions, il donne également accès à un prêt pour financer un achat immobilier à un taux d'intérêt connu d'avance. Mais est-ce vraiment intéressant d'ouvrir un plan d’épargne logement (PEL) en 2023 ?

Comment fonctionne le PEL ?

Le PEL est un compte d'épargne réglementé, qui peut être ouvert par toute personne physique, même mineure, dans la limite d'un PEL par personne et de deux PEL par foyer fiscal. Il faut verser au minimum 225 € à l'ouverture du plan, puis effectuer des versements réguliers d'au moins 540 € par an (soit par exemple : 45 € par mois). Le montant maximum que l'on peut verser  sur un PEL est de 61 200 €, hors capitalisation des intérêts.

Le PEL a une durée minimale de 4 ans, pendant laquelle aucun retrait n'est possible sans entraîner sa clôture. Il a une durée maximale de 10 ans, au-delà de laquelle plus aucun versement n'est autorisé par contre le plan continue de produire des intérêts pendant 5 ans avant d’être transformé automatiquement en compte sur livret. Au terme du plan, le titulaire peut choisir entre plusieurs options : clôturer le plan et récupérer son épargne et ses intérêts, demander un prêt épargne logement pour financer un projet immobilier, ou transférer son épargne sur un compte sur livret.

Quel est le taux de rémunération d'un PEL ?

Le taux de rémunération du PEL est fixé à l'ouverture du plan et garanti pendant toute sa durée de vie. Il dépend donc de la date d'ouverture du plan. Le 1er janvier 2023, le taux du PEL est passé à 2 % brut. Ce taux s'applique uniquement aux nouveaux plans ouverts à partir de cette date. Les plans ouverts avant le 1er janvier 2023 conservent leur taux initial, qui varie entre 1 % et 3,27 % selon la période.

Le taux du PEL est exprimé en brut, ce qui signifie qu'il faut déduire les prélèvements sociaux (17,2 %) et l'impôt sur le revenu (12,8 %) pour obtenir le taux net. Les PEL souscrits depuis le 1er janvier 2018 sont imposables dès la première année du plan et soumis aux prélèvements sociaux. Toutefois, les intérêts du PEL souscrits avant le 1er janvier 2018 ne sont imposables qu'à partir de la 12e année du plan, c’est-à-dire qu’ils sont exonérés d'impôt sur le revenu, mais pas de prélèvements sociaux.

Quelle est la fiscalité d'un PEL ?

La fiscalité du PEL dépend de sa date d'ouverture et de sa durée. Les intérêts du PEL sont soumis aux prélèvements sociaux (17,2 %) dès la première année. Ils sont également soumis à l'impôt sur le revenu (12,8 %) dès la première année pour les PEL souscrits à partir du 1er janvier 2018 et à partir de la 12e année pour les PEL souscrits avant cette date. Le titulaire peut toutefois opter pour le barème progressif de l'impôt sur le revenu s'il est plus avantageux pour lui.

De plus, un PEL ouvert avant le 1er janvier 2018 peut bénéficier d'une prime d'État si le titulaire demande un prêt épargne logement d'un montant minimum de 5 000 €. La prime d'État correspond à une partie des intérêts acquis sur le plan, dans la limite de 1 000 € (ou 1 525 € si le prêt finance des travaux de performance énergétique). La prime d'État est soumise aux prélèvements sociaux mais pas à l'impôt sur le revenu.

Faut-il ouvrir un PEL en 2023 ?

Ouvrir un PEL en 2023 peut être intéressant si vous avez un projet immobilier à moyen ou long terme. En effet, le PEL vous permet de bénéficier d'un taux de rémunération garanti de 2 % brut. De plus, le PEL vous donne accès à un prêt épargne logement à un taux de 3,20 %, ce qui peut être avantageux si les taux du marché sont plus élevés au moment de votre emprunt.

Toutefois, le PEL présente aussi des inconvénients. Il faut savoir que le PEL est un placement peu flexible, qui impose des versements réguliers et qui ne permet pas de retirer son argent avant 4 ans sans pénalités. De plus, le PEL est soumis à une fiscalité assez lourde, qui réduit son rendement net. Enfin, le PEL n'est pas adapté si vous avez besoin de votre épargne à court terme ou si vous souhaitez financer un projet autre qu'immobilier.

Conclusion

Le PEL est un produit d'épargne qui peut être utile pour préparer un projet immobilier. Il offre un taux de rémunération garanti de 2 % brut pour les plans ouverts à partir du 1er janvier 2023, ainsi qu'un taux de prêt avantageux de 3,20 %. Cependant, le PEL est aussi un placement contraignant, qui impose des versements réguliers et qui ne permet pas de disposer librement de son épargne. Il est donc important de bien réfléchir avant d'ouvrir un PEL et de comparer les alternatives possibles.

© AbcBourse.com. Tous droits réservés

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Ceci est un article Smartvoice: voir mentions légales

2aWhQ8mhykXagfmWdm_9AQ0Sz3usUzbGS15fiuuh5Px44smWlgV5_p_l2UlpdRxg
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.