Genfit: dernière ligne droite contre la NASH
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Genfit  > Actus Genfit

Genfit: dernière ligne droite contre la NASH


Actualité publiée le 28/02/19 17:22
Genfit
22,94 € 4,84%


(CercleFinance.com) - En prenant 6% à la Bourse de Paris, l'action de la biotech Genfit se classait parmi les plus fortes hausses de l'indice SBF 120 après l'annonce de son projet de cotation sur le Nasdaq, le marché américain à forte pondération techno (et biotechno) logique. Et le titre de dépasser les 21 euros alors qu'il était tombé, avant Noël, sur les 15 euros, ce qui constituait un point bas depuis... début 2014. Reste que des résultats cliniques majeurs sont attendus cette année.

Hier soir, la société biopharmaceutique spécialisée dans les pathologies du foie a annoncé qu'elle avait entamé la procédure visant à faire coter son titre sur le marché américain Nasdaq Global Market, bien plus 'profond' que la Bourse française. Comme l'ont déjà fait nombre d'autres 'biotechs', il s'agirait de 'lister' outre-Atlantique des American Depositary Shares (ADS), un titre-miroir 'encapsulant' une action ordinaire Genfit, dont le marché principal resterait Paris.

A l'occasion, Genfit annonce aussi qu'il a l'intention de lever de l'argent frais 'par voie de placement privé', sans estimer le montant de l'opération. 'Le nombre de titres proposés et la fourchette de prix de l'offre globale envisagée n'ont pas encore été déterminés', indique le groupe.

Certes, Genfit avait consommé du cash l'an dernier, mais même en baisse de près de 25% sur un an au 31 décembre 2018, la trésorerie du groupe se montait alors à 207,2 millions d'euros. Ce qui équivaut à 30% de sa capitalisation boursière actuelle.

Il faut dire que le groupe a du pain sur la planche du point de vue des études cliniques : 'Genfit communiquera les résultats (de son étude clinique de) phase 3 avec Elafibranor au second semestre 2019', rappelaient les analystes de Portzamparc le 20 février dernier. C'est-à-dire l'ultime étape du développement avant que potentiellement, le candidat-médicament contre la stéatohépatite non alcoolique (dite aussi NASH) devienne un médicament à part entière, et puisse être commercialisé.

Or l'actualité de la NASH est chargée depuis le début du mois : la grande biotech américaine Gilead a fait état de résultats cliniques décevants en la matière puis une plus petite, Intercept Pharmaceuticals, a elle aussi publié des résultats de phase 3 contre cette même pathologie.

Qu'en a pensé Portzamparc ? 'Les données nous paraissent globalement peu convaincantes, tant sur l'efficacité que sur la sécurité (du) produit Ocaliva (d'Intercept, ndlr)', peut-on lire dans une note de recherche datée du 20 février. Et Portzamparc de poursuivre : 'Le produit (d'Intercept) semble de plus montrer une efficacité contre la fibrose mais pas contre la NASH, ce qui laisse le champ libre à Genfit, qui devient l'acteur le plus avancé sur ce marché.'

Bien sûr, 'les résultats d'Intercept ne préjugent pas de ceux de Genfit mais sont de bon augure pour Elafibranor, dont le potentiel de marché serait renforcé en cas de résultats positifs de phase 3', termine Portzamparc. A l'achat sur le dossier, les analystes visaient alors un objectif de... 72,2 euros.

Son de cloche similaire chez Oddo BHF, également acheteur du dossier avec une cible de 63 euros. 'Genfit a une belle carte à jouer avec son Elafibranor qui pourrait se positionner plus en amont dans le traitement de la NASH que la molécule d'Intercept', indique une note du 19 février.

Ce qui 'devrait permettre de réduire le gap de valorisation entre Intercept et Genfit', ajoute Oddo BHF, puisque les capitalisations des deux biotechs sont respectivement de 2,75 milliards de dollars et de 685 millions d'euros.

EG


Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.