OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Getlink (ex: Eurotunnel)  > Actus Getlink (ex: Eurotunnel)

Groupe Eurotunnel : Résultats et trafic en hausse au premier semestre 2014


Actualité publiée le 22/07/14 07:15

Regulatory News:

Groupe Eurotunnel (Paris:GET):

  • Chiffre d’affaires : nouvelle hausse à 559 millions d’euros (+ 8 %1)
  • EBITDA en progression de 6% à 216 millions d’euros.
  • Concession de la Liaison Fixe sous la Manche :
    • Chiffre d’affaires en hausse à 393 millions d’euros (+ 5 %)
    • Trafic ferroviaire:
      • Croissance du nombre de passagers des trains à grande vitesse (+ 2 %)
      • Forte augmentation du nombre de trains de marchandises (+ 15 %)
  • Europorte :
    • Progression continue du chiffre d’affaires (+ 10 %) à 127 millions d’euros.
  • MyFerryLink :
    • Augmentation du chiffre d’affaires de 31% à 39 millions d’euros.

Jacques Gounon, Président-Directeur général de Groupe Eurotunnel SA, a déclaré :

«Toutes les activités sont en croissance. La Liaison Fixe atteint un niveau de marge opérationnelle record dans un marché transmanche très actif. Les nouvelles exigences environnementales qui s’imposeront aux compagnies de ferrys au 1er janvier 2015 devraient renforcer l’attractivité du Lien Fixe.»

______________________
1 L’ensemble des comparaisons avec le compte de résultat du premier semestre 2013 se fait au taux de change constant du premier semestre 2014 :1 £ = 1,229 €.

Rappel des faits marquants du semestre

  • La Commission européenne a indiqué en avril aux Etats qu’elle abandonnait les griefs mentionnés dans l’avis motivé du 20 juin 2013 liés au niveau des péages du Tunnel, validant par là-même le cadre tarifaire d’Eurotunnel et son modèle économique.
  • La Competition and Markets Authority (CMA) interdit sous 6 mois, à compter de son ordonnance, à MyFerryLink d’exploiter le Berlioz et le Rodin sur Douvres, alors même que cette décision avait été cassée en appel en décembre 2013.

Liaison Fixe : croissance solide dans un contexte de forte concurrence

Au cours du premier semestre 2014, le chiffre d’affaires du service navettes est en hausse de 6% par rapport au premier semestre 2013. L’activité voitures est soutenue avec 1 120 487 unités (+ 5%) et une très belle part de marché de 54% dans un marché légèrement croissant (+1%). En termes de fret, la hausse est de 3% à 698 531 camions. Eurotunnel continue de profiter de la reprise de l’économie britannique et séduit par son offre de navettes fréquentes. Dans un marché Camions en croissance, Eurotunnel confirme sa part de marché historique de 38%.

Au premier semestre, les revenus du réseau ferroviaire ont augmenté de 3%. Pour Eurostar la tendance positive s’est ralentie au printemps et le mois de juin a été affecté par les grèves de la SNCF (pas d’annulation d’Eurostar mais les correspondances n’étant pas assurées, certains voyageurs ont été dissuadés de prendre le train) d’où une croissance du nombre de voyageurs limité à 2% par rapport au premier semestre 2013, le seuil des 5 millions de passagers est franchi pour la première fois.

Eurostar a par ailleurs annoncé que l'arrivée prochaine des nouvelles rames Velaro de Siemens allait augmenter très sensiblement le confort et l'attractivité de ses services.

L’activité des trains de marchandises a progressé de manière très significative (+ 15%) grâce à l’impact commercial du dispositif d’aide au démarrage de nouveaux services ETICA (Eurotunnel Incentive for Capacity Additions) et malgré l’impact de la grève de la SNCF au mois de juin qui a fortement perturbé le trafic.

Europorte : de nouveaux contrats

Europorte qui regroupe les filiales de fret ferroviaire de Groupe Eurotunnel SA en France et au Royaume-Uni, continue à connaître une forte croissance de son chiffre d’affaires (+10%) grâce à la signature de nouveaux contrats. Ces derniers impliquent des frais de démarrage supplémentaires, ce qui explique la hausse des charges d’exploitation de 13%; la grève de la SNCF qui a empêché les trains Europorte de circuler en juin en France contribue aussi à la détérioration de la marge d’exploitation.

GBRf, le troisième opérateur de fret en Grande-Bretagne, poursuit également sur sa dynamique avec notamment le renforcement des axes de croissance au Royaume-Uni où les activités des trains intermodaux et du transport « vrac » ont su bénéficier des effets de la reprise économique. Parmi ses nombreux contrats se distingue celui signé avec Sibelco qui comprend la rotation de 11 trains par semaine transportant de la silice et du sable de King’s Lynn (Norfolk) vers Goole (Yorkshire).

MyFerryLink : un acteur crédible sur le marché du transmanche

Le trafic fret bondit de plus de 30% en dépit des annonces négatives successives de la CMA, ce qui est le signe du soutien franc de la clientèle pour MyFerryLink. Sur les voitures, MyFerryLink a encore un déficit de notoriété ralentissant sa progression.

C’est au nom des consommateurs qui plébiscitent le service de qualité de cette compagnie maritime qu’Eurotunnel fait appel contre l’interdiction décrétée par la CMA d’accoster à Douvres. Cette décision, si elle est confirmée, aurait pour première conséquence une réduction de l’offre et probablement une hausse des tarifs sur le transmanche pour les consommateurs.

Un coût de l’endettement en baisse

Les chiffres consolidés du premier semestre font apparaître une augmentation de 12 millions de l’EBITDA à 216 millions d’euros en dépit d’un environnement très concurrentiel. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel courant restent caractérisés par une saisonnalité forte sur l’année.

Pour la Liaison Fixe, c’est la cinquième année consécutive de hausse pour l’EBITDA qui atteint un niveau record (221 millions d’euros).

Les charges d’exploitation de la Liaison Fixe sont en hausse de 6% à 172 millions d’euros, la comparaison avec l’année dernière devant tenir compte d'une indemnité d’assurances exceptionnelle perçue en 2013.

Pour les six premiers mois de l’année, le coût de l’endettement financier net est en diminution de 6 millions d’euros liée à la baisse du taux d’inflation britannique sur le coût de la tranche indexée de la dette et aux remboursements de la dette.

La trésorerie à fin juin s’élève à 215 millions d’euros.

Au premier semestre 2014, le Groupe enregistre une perte nette de 11 millions d’euros. Hors la perte de MyFerryLink, le résultat net consolidé du Groupe Eurotunnel est positif de 3 millions d’euros.

CHIFFRE D’AFFAIRES

Premier semestre (janvier-juin)

En millions d’euros     1er semestre

2014

  1er semestre

2013

recalculé*

  Variation

en %

  1er semestre

2013

publié**

Navettes Eurotunnel     236,9   224,4   +6%   219,6
Réseau ferroviaire 149,1 144,3 +3% 141,1
Autres revenus     6,6   6,1   +8%   6,0
Sous-total Liaison Fixe     392,6   374,8   +5%   366,7
Europorte     126,9   114,7   +10%   112,1
MyFerryLink     39,1   29,9   +31%   29,8
Chiffre d’affaires     558,6   519,4   +8%   508,6

*Taux de change du premier semestre 2014 : 1 £ = 1,229 €
**Taux de change du premier semestre 2013 : 1 £ = 1,174 €

Rappel premier trimestre (janvier-mars)

En millions d’euros     1er trimestre

2014

  1er trimestre

2013

recalculé*

  Variation   1er trimestre

2013

publié**

Navettes Eurotunnel     106,5   101,8   +5%   100,9
Réseau ferroviaire 70,2 68,9 +2% 68,2
Autres revenus     3,1   2,6   +20%   2,6
Sous-total Liaison Fixe     179,8   173,3   +4%   171,7
Europorte     62,4   56,0   +11%   55,4
MyFerryLink     18,3   11,2   +64%   11,2
Chiffre d’affaires     260,5   240,5   +8%  

238,3

*Taux de change du premier trimestre 2014 : 1 £ = 1,207 €
**Taux de change du premier trimestre 2013 : 1 £ = 1,183 €

Deuxième trimestre (avril-juin)

En millions d’euros     2ème trimestre

2014

  2ème trimestre

2013

recalculé

  Variation

en %

  2ème trimestre

2013

publié

Navettes Eurotunnel     130,4   122,6   +6%   118,7
Réseau ferroviaire 78,9 75,4 +5% 72,9
Autres revenus     3,5   3,5   0%   3,4
Sous-total Liaison Fixe     212,8   201,5   +6%   195,0
Europorte     64,5   58,7   +10%   56,7
MyFerryLink     20,8   18,7   +12%   18,6
Chiffre d’affaires     298,1   278,9   +7%   270,3
 

TRAFIC de la Liaison Fixe

Premier semestre

      1er semestre

2014

  1er semestre

2013

  Variation
Navettes Camions     698 531   677 702   +3%
Navettes Passagers   Voitures*     1 120 487   1 071 164   +5%
  Autocars     33 188   33 723   -2%

Trains à Grande Vitesse
Passagers (Eurostar)**

  Passagers     5 041 375   4 944 655   +2%
Trains de marchandises***   Tonnes     839 753   676 032   +24%
  Trains     1 483   1 287   +15%
 

Rappel premier trimestre

     

1er trimestre

2014

  1er trimestre

2013

  Variation
Navettes Camions     347 021   333 167   +4%
Navettes Passagers   Voitures*     448 481   445 653   +1%
  Autocars     11 963   12 740   -6%

Trains à Grande Vitesse
Passagers (Eurostar)**

  Passagers     2 305 578   2 232 516   +3%
Trains de marchandises*** Tonnes     399 991   323 230   +24%
  Trains     706   624   +13%
       

Deuxième trimestre

      2ème trimestre

2014

  2ème trimestre

2013

  Variation
Navettes Camions     351 510   344 535   +2%
Navettes Passagers   Voitures*     672 006   625 511   +7%
  Autocars     21 225   20 983   +1%

Trains à Grande Vitesse
Passagers (Eurostar)**

  Passagers     2 735 797   2 712 139   +1%
Trains de marchandises*** Tonnes     439 762   352 802   +25%
  Trains     777   663   +17%
 

* Y compris motos, véhicules avec remorques, caravanes et camping-cars.
** Seuls sont comptabilisés dans ces tableaux les passagers d’Eurostar qui empruntent le tunnel sous la Manche, ce qui exclut les liaisons Paris-Calais et Bruxelles-Lille.
*** Les trains des entreprises ferroviaires (DB Schenker pour le compte de BRB, la SNCF et ses filiales, et Europorte) ayant emprunté le Tunnel.

TRAFIC de MyFerryLink

Premier semestre

      1er semestre

2014

  1er semestre

2013

  Variation
Fret     183 913   141 377   +30%
Voitures*     108 825   116 606   -7%
Autocars     932   279   +234%
       

Rappel premier trimestre

      1er trimestre

2014

  1er trimestre

2013

  Variation
Fret     91 450   56 795   +61%
Voitures*     35 474   30 308   +17%
Autocars     420   15   -
       

Deuxième trimestre

      2nd trimestre

2014

  2nd trimestre

2013

  Variation
Fret     92 463   84 582   +9%
Voitures*     73 351   86 298   -15%
Autocars     512   264   +94%
       

*Y compris motos, véhicules avec remorques, caravanes et camping-cars.

www.eurotunnelgroup.com

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL DE
GROUPE EUROTUNNEL SA
AU 30 JUIN 2014

Sommaire

   
RAPPORT SEMESTRIEL D’ACTIVITE AU 30 JUIN 2014 1
Synthèse 1
Analyse des flux de trésorerie 6
Autres indicateurs financiers 7
Perspectives 8
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SEMESTRIELS RESUMES AU 30 JUIN 2014 9
Compte de résultat consolidé 9
Etat du résultat global consolidé 9
Bilan consolidé 10
Tableau de variation des capitaux propres consolidés 11
Tableau de flux de trésorerie consolidé 12
Annexe 13
1 Evénements importants 13
2 Principes de préparation, principales règles et méthodes comptables 13
3 Information sectorielle 15
4 Coût de l’endettement financier brut 15
5 Autres produits et (charges) financiers 16
6 Impôts sur bénéfices 16
7 Résultat par action 17
8 Immobilisations 17
9 Actifs et passifs financiers 17
10 Capital social 18
11 Variation des capitaux propres 20
12 Dettes financières 20
13 Parties liées 21
14 Evénements postérieurs à la clôture de la période 21
ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2014 22
RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L’INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE 2014 23
 

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL DE GROUPE EUROTUNNEL SA AU 30 JUIN 2014
Rapport semestriel d’activité

RAPPORT SEMESTRIEL D’ACTIVITE AU 30 JUIN 2014

Afin de permettre une meilleure comparaison entre les deux périodes, le compte de résultat consolidé de Groupe Eurotunnel SA du premier semestre 2013 présenté dans ce rapport d’activité semestriel a été recalculé au taux de change utilisé pour le résultat du premier semestre 2014, soit 1 £=1,229 €.

SYNTHÈSE

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe du premier semestre 2014 s’élève à 559 millions d’euros, en augmentation de 40 millions d’euros, soit +8 %, par rapport au premier semestre 2013. Les charges d’exploitation s’élèvent à 343 millions, en augmentation de 28 millions d’euros dont 18 millions d’euros pour les activités d’Europorte et MyFerryLink et 10 millions d’euros pour la Liaison Fixe (dont 4 millions d’euros liés à une indemnité d’assurances perçue en 2013). L’EBITDA est en amélioration de 12 millions d’euros à 216 millions d’euros et à 132 millions d’euros, le résultat opérationnel est en amélioration de 11 millions d’euros. Le coût de l’endettement financier net est en diminution de 6 millions d’euros.

Au premier semestre 2014, le Groupe enregistre une perte nette de 11 millions d’euros (dont 14 millions d’euros pour le segment MyFerryLink) après une charge d’impôts d’un montant de 2 millions d’euros.

Le free cash flow généré passe de 17 millions d’euros au premier semestre 2013 à 12 millions d’euros au premier semestre 2014 principalement en raison d’une augmentation des investissements.

Au 30 juin 2014, la trésorerie et équivalents de trésorerie du Groupe s’élevaient à 215 millions d’euros contre 277 millions d’euros au 31 décembre 2013, après des dépenses nettes d’investissement d’un montant de 60 millions d’euros, le paiement d’un dividende d’un montant de 81 millions d’euros et le remboursement de la dette de 16 millions d’euros.

    30 juin 2014   30 juin 2013   Variation   30 juin 2013
En millions d’eurosrecalculé *publié
Taux de change €/£     1,229   1,229   M€   %   1,174
Liaison Fixe 393 374 +19   +5 % 367
Europorte 127 115 +12 +10 % 112
MyFerryLink     39   30   +9   +31 %   30
Chiffre d’affaires559519+40+8 %509
Liaison Fixe (172) (162) +10 +6 % (159)
Europorte (121) (107) +14 +13 % (105)
MyFerryLink     (50)   (46)   +4   +9 %   (46)
Charges d’exploitation     (343)   (315)   +28   +9 %   (310)
Marge d’exploitation (EBITDA)216204+12+6 %199
Amortissements     (82)   (82)       (82)
Résultat opérationnel courant134122+12+9 %117
Autres charges opérationnelles nettes     (2)   (1)   +1       (2)
Résultat opérationnel (EBIT)132121+11+9 %115
Coût de l’endettement financier net (136) (142) (6) -4 % (138)
Autres (charges)/produits financiers nets     (5)   7   (12)       7
Résultat avant impôts : perte     (9)   (14)   +5       (16)
Impôts sur les bénéfices     (2)   (2)           (2)
Résultat : perte     (11)   (16)   +5       (18)

* Recalculé à taux de change constant, celui utilisé pour le résultat du premier semestre 2014 (1£ = 1,229€).

L’évolution du résultat avant impôts par segment d’activité par rapport au premier semestre 2013 est détaillée ci-après :

En millions d’euros
Amélioration / (détérioration) du résultat
    Liaison Fixe   Europorte   MyFerryLink   Total Groupe
Résultat avant impôts du 1er semestre 2013 recalculé au taux de change 2014     5     (19)   (14)
Amélioration / (détérioration) du résultat :
Chiffre d’affaires +19 +12 +9 +40
Charges d’exploitation     (10)   (14)   (4)   (28)
EBITDA+9(2)+5+12
Amortissements     (1)   1    
Résultat opérationnel courant+8(1)+5+12
Autres produits/charges opérationnels nets     (1)       (1)
Résultat opérationnel (EBIT)7(1)+5+11
Coût de l’endettement financier net +6 +6
Autres charges financières nettes     (13)   +1     (12)
Total variations         +5   +5
Résultat avant impôts du 1er semestre 2014     5     (14)   (9)
 

1.Segment Concession de la Liaison Fixe

A travers le segment de la Concession de la Liaison Fixe qui représente son cœur de métier, Groupe Eurotunnel exploite et commercialise directement un service intégré de transport de véhicules (Navettes) et gère également moyennant péage la circulation des trains des Entreprises Ferroviaires à travers le Réseau Ferroviaire. Ce segment incorpore également les activités des services corporate du Groupe.

En millions d’euros     30 juin 2014   30 juin 2013   Variation
Taux de change 1£=1,229€         recalculé   M€   %
Navettes 237 224 +13   +6 %
Réseau Ferroviaire 149 144 +5 +3 %
Autres revenus     7   6   +1   +8 %
Chiffre d’affaires393374+19+5 %
Achats et charges externes (97) (89) +8 +9 %
Charges de personnel     (75)   (73)   +2   +3 %
Charges d’exploitation     (172)   (162)   +10   +6 %
Marge d’exploitation (EBITDA)     221   212   +9   +4 %
EBITDA / chiffre d’affaires     56,2 %   56,8 %       -0,6 pt
 

1.1.Chiffre d’affaires de la Concession de la Liaison Fixe

Le chiffre d’affaires du segment, qui représente 70 % du chiffre d’affaires du Groupe, s’établit à 393 millions d’euros, en hausse de 5 % par rapport au premier semestre 2013.

a)Service Navettes

Trafic   1er trimestre (janvier à mars)   2ème trimestre (avril à juin)   1er semestre (janvier à juin)
(en nombre de véhicules)   2014   2013   % var   2014   2013   % var   2014   2013   % var
Navettes Camions :                
  Camions   347 021   333 167   +4 %   351 510   344 535   +2 %   698 531   677 702   +3 %
Navettes Passagers :
  Voitures* 448 481 445 653 +1 % 672 006 625 511 +7 % 1 120 487 1 071 164 +5 %
  Autocars   11 963   12 740   -6 %   21 225   20 983   +1 %   33 188   33 723   -2 %

*Y compris motos, véhicules avec remorques, caravanes et camping-cars.

A 237 millions d’euros au premier semestre 2014, le chiffre d’affaires du service Navettes est en hausse de 6 % par rapport au premier semestre 2013.

i)Navettes Camions

Le marché transmanche camions sur les lignes du Détroit continue de progresser en 2014 avec une croissance estimée à 7 % par rapport au premier semestre 2013. Au premier semestre 2014 le nombre de camions transportés par les Navettes a augmenté de 3 % et la part de marché des Navettes Camions est de 38 %, en diminution de 1,4 point.

ii)Navettes Passagers

Le marché transmanche des voitures sur les lignes du Détroit a progressé d’environ 1 % au premier semestre 2014. Le nombre de voitures transporté par les Navettes Passagers a augmenté de 5 % et la part de marché de l’activité voitures a progressé d’environ deux points pour atteindre 54,5 % sur le semestre.

Le nombre d’autocars transporté par la Liaison Fixe sur le semestre a diminué de 2 % et sa part de marché est de 41 %.

b)Réseau Ferroviaire

Trafic   1er trimestre (janvier à mars)   2ème trimestre (avril à juin)   1er semestre (janvier à juin)
    2014   2013   % var   2014   2013   % var   2014   2013   % var

Trains à Grande Vitesse
Passagers (Eurostar) :

               
  Passagers*   2 305 578   2 232 516   +3 %   2 735 797   2 712 139   +1 %   5 041 375   4 944 655   +2 %

Services de Trains de
Fret des Entreprises
Ferroviaires**:

  Tonnes 399 991 323 230 +24 % 439 762 352 802 +25 % 839 753 676 032 +24 %
Trains   706   624   +13 %   777   663   +17 %   1 483   1 287   +15 %

*Seuls sont comptabilisés dans ce tableau les passagers d’Eurostar qui empruntent le tunnel sous la Manche, ce qui exclut les liaisons Paris-Calais et Bruxelles-Lille.
**Les trains des entreprises ferroviaires (DB Schenker pour le compte de BRB, la SNCF et ses filiales, et Europorte) ayant emprunté le Tunnel.

Au premier semestre 2014, l’utilisation du réseau ferroviaire du Tunnel par les trains à grande vitesse d’Eurostar et par les trains de marchandises a généré un revenu de 149 millions d’euros, en hausse de 3 % par rapport à 2013.

Le nombre de voyageurs Eurostar empruntant le Tunnel est en hausse de 2 % par rapport au premier semestre 2013 à 5,0 millions.

Le nombre de trains de marchandises a progressé de 15 % grâce à l’impact de l'ETICA (Eurotunnel Incentive for Capacity Additions), le programme lancé par Eurotunnel destiné à aider au démarrage de nouveaux services de fret ferroviaire empruntant le tunnel sous la Manche.

1.2.Charges d’exploitation de la Concession de la Liaison Fixe

Les charges d’exploitation du segment Liaison Fixe au premier semestre 2014 sont en augmentation de 6 % par rapport à la même période en 2013, à 172 millions d’euros. Cette augmentation intègre l’impact d’une indemnité d’assurance de 4 millions d’euros perçues en 2013. Hors cet impact, les charges d’exploitation ont progressé de 3,5 %.

2.Segment Europorte

Le segment Europorte intervient sur l’ensemble de la chaîne logistique du transport ferroviaire de marchandises sur le territoire français et au Royaume-Uni. Il regroupe notamment GBRf au Royaume-Uni, Europorte France et Socorail.

En millions d’euros     30 juin 2014   30 juin 2013   Variation
Taux de change 1£=1,229€         recalculé   M€   %
Chiffre d’affaires 127 115 +12   +10 %
Achats et charges externes (75) (66) +9 +14 %
Charges de personnel     (46)   (41)   +5   +12 %
Charges d’exploitation     (121)   (107)   +14   +13 %
Marge d’exploitation (EBITDA)     6   8   (2)   -21 %
 

2.1.Chiffre d’affaires d’Europorte

L’augmentation du chiffre d’affaires d’Europorte de 12 millions d’euros (10 %) provient essentiellement de nouveaux contrats démarrés au cours du premier semestre 2014. L’activité d’Europorte en France a été fortement impactée par la grève SNCF au mois de juin 2014 (impact estimé à 1 million d’euros).

2.2.Charges d’exploitation d’Europorte

Les charges d’exploitation ont augmenté de 13 % reflétant la hausse de l’activité ainsi que les frais supplémentaires induits par le démarrage de plusieurs nouveaux contrats au cours du premier semestre 2014.

3.Segment MyFerryLink

Les filiales du segment maritime « MyFerryLink » de Groupe Eurotunnel ont pour activité la location de leurs trois navires à la SCOP (une société d’exploitation externe au Groupe Eurotunnel), et la commercialisation des billets de traversées transmanche des véhicules de tourisme et du fret. Les trois navires sont exploités sur le marché transmanche du Détroit entre Calais et Douvres.

En millions d’euros     30 juin 2014   30 juin 2013   Variation
              M€   %
Chiffre d’affaires 39 30 +9   +31 %
Charges d’exploitation     (50)   (46)   +4   +9 %
Marge d’exploitation (EBITDA)     (11)   (16)   +5   +31 %
 

3.1.Chiffre d’affaires MyFerryLink

Trafic     1er trimestre (janvier à mars)   2ème trimestre (avril à juin)   1er semestre (janvier à juin)
(en nombre de véhicules)     2014   2013   % var   2014   2013   % var   2014   2013   % var
Fret 91 450   56 795   +61 %   92 463   84 582   +9 %   183 913   141 377   +30 %

Voitures(*)

35 474 30 308 +17 % 73 351 86 298 -15 % 108 825 116 606 -7 %
Autocars     420   15   ns   512   264   +94 %   932   279   +234 %

*Y compris motos, véhicules avec remorques, caravanes et camping-cars.

Le segment a généré un chiffre d’affaires de 39 millions d’euros au premier semestre 2014 (dont 6 millions d’euros pour la location des navires), en augmentation de 31 % par rapport au premier semestre 2013. L’activité fret de MFL a connu une augmentation de sa part de marché par rapport au premier semestre 2013 à 9,8 % pour le semestre et la part de marché de son activité voitures est de 5,4 %.

3.2.Charges d’exploitation MyFerryLink

Les charges d’exploitation s’élèvent à 50 millions d’euros pour le semestre et sont composées essentiellement de l’achat de traversées auprès de la SCOP, des droits de port liés au trafic transporté pour un montant de 8 millions d’euros, ainsi que des frais commerciaux et administratifs.

La marge d’exploitation est en amélioration de 5 millions d’euros (31 %) au premier semestre 2014 par rapport à la même période de l’année dernière reflétant l’amélioration du coefficient de remplissage des navires.

4.Marge d’exploitation (EBITDA)

L’EBITDA par segment d’activité évolue par rapport au premier semestre 2013 comme suit :

En millions d’euros     Liaison Fixe   Europorte   MyFerryLink   Total Groupe
EBITDA 1er semestre 2013     212   8   (16)   204
Variation chiffre d’affaires +19 +12 +9 +40
Variation charges d’exploitation     (10)   (14)   (4)   (28)
EBITDA1er semestre 2014     221   6   (11)   216
 

La marge d’exploitation consolidée du Groupe de 216 millions d’euros progresse de 12 millions d’euros par rapport au premier semestre 2013.

5.Résultat opérationnel (EBIT)

Les dotations aux amortissements restent stables à 82 millions d’euros au premier semestre 2014.

Le résultat opérationnel du premier semestre 2014 est un profit de 132 millions d’euros contre 121 millions d’euros en 2013.

6.Frais financiers nets

A 136 millions d’euros au premier semestre 2014, le coût de l’endettement financier net est en diminution de 6 millions d’euros par rapport à 2013 à taux de change constant, reflétant notamment l’impact de la baisse du taux d’inflation britannique sur le coût de la tranche indexée de la dette et l’impact des premiers remboursements contractuels de la dette.

Au premier semestre 2014, le poste « autres produits et charges financiers nets » intègre des pertes de change nettes à hauteur de 8 millions d’euros à comparer à des gains de change nets de 4 millions d’euros au premier semestre 2013 (soit une évolution défavorable de 12 millions d’euros). Ces montants représentent essentiellement des écarts de changes latents générés par la réévaluation dans les comptes des entités françaises du Groupe de créances et de dettes intra-groupe libellées en livre sterling. Ces comptes intragroupes résultent essentiellement des flux de financement entre les Concessionnaires et GET SA. Le poste « autres produits et charges financiers nets » intègre également les intérêts reçus sur les obligations à taux variable à hauteur de 3 millions d’euros (2013 : 3 millions d’euros).

7.Résultat net

Apres prise en compte d’une charge d’impôts à hauteur de 2 millions d’euros sur le semestre provenant de la taxe sur les dividendes, le Groupe enregistre une perte nette de 11 millions d’euros.

ANALYSE DES FLUX DE TRÉSORERIE

En millions d'euros     30 juin 2014   30 juin 2013
Taux de change €/£     1,248   1,167
Variation de trésorerie courante 211 202
Autres produits et charges opérationnels et impôt     (3)   (2)
Flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles208200
Flux de trésorerie net lié aux activités d’investissement (60) (48)
Flux de trésorerie net lié aux activités de financement     (216)   (241)
Variation de trésorerie     (68)   (89)
 

La variation de trésorerie pour le premier semestre 2014 montre un décaissement net de 68 millions d’euros, comparé à un décaissement net de 89 millions d’euros pour la même période en 2013. A 208 millions d’euros, le flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles est en augmentation de 8 millions d’euros par rapport au premier semestre 2013.

A 60 millions d’euros, le flux de trésorerie net lié aux activités d’investissement augmente de 12 millions d’euros par rapport à 2013. Au premier semestre 2014 il est composé de :

  • 18 millions d’euros liés aux activités de la Liaison Fixe (21 millions d’euros au premier semestre 2013) dont 5 millions d’euros pour le remplacement de rail dans le Tunnel,
  • 38 millions d’euros liés aux activités d’Europorte (16 millions d’euros au premier semestre 2013), principalement dans le cadre de l’acquisition de nouvelles locomotives au Royaume-Uni et en France pour soutenir le développement des activités. Ces investissements ont vocation à être refinancés, et
  • 3 millions d’euros d’investissement rattachés aux participations dans la société ElecLink Limited.

Le flux de trésorerie net lié aux activités de financement au premier semestre 2014 représente un décaissement de 216 millions d’euros par rapport à 241 millions d’euros au premier semestre 2013. Au premier semestre 2014 il est composé :

  • des intérêts payés de 122 millions d’euros sur l’emprunt à long terme et sur les contrats de couverture associés (stable par rapport au premier semestre 2013),
  • du versement de 16 millions d’euros au titre du remboursement contractuel de l’emprunt prêt à long terme (30 millions d’euros au premier semestre 2013),
  • du versement d’un dividende pour un montant de 81 millions d’euros (65 millions d’euros en 2013), et
  • d’intérêts reçus pour un total de 4 millions d’euros, dont 3 millions d’euros au titre des obligations à taux variable détenues par le Groupe (2013 : 4 millions d’euros dont 3 millions d’euros au titre des obligations à taux variable).

Ratios de couverture du service de la dette

Groupe Eurotunnel SA doit, au titre de l’emprunt à long terme, respecter les engagements financiers tels que décrits au paragraphe 10.6 du Document de Référence 2013.

Au 30 juin 2014, le ratio de couverture du service de la dette (trésorerie nette opérationnelle moins investissements de la Liaison Fixe par rapport au montant du service de la dette sur une période glissante de 12 mois) et le ratio de couverture synthétique du service de la dette (calculé sur la même base mais en tenant compte d’un amortissement théorique de l’emprunt à long terme) sont respectivement de 1,66 et de 1,66. Ainsi, Groupe Eurotunnel respecte ses engagements financiers au 30 juin 2014.

AUTRES INDICATEURS FINANCIERS

Free cash flow

Le free cash flow, tel que défini par le Groupe à la section 10.8 du Document de Référence 2013, est le flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles diminué du flux de trésorerie net lié aux activités d’investissement (hors investissements initiaux associés aux nouvelles activités et acquisition de titres de participations) et du flux de trésorerie net relatif au service de la dette (emprunts et contrats de couverture de taux) et augmenté des intérêts reçus (sur trésorerie, équivalents de trésorerie et autres actifs financiers).

Pour les six premiers mois de 2014, le free cash flow était de 12 millions d’euros par rapport à 17 millions d’euros pour la même période de 2013, en diminution de 5 millions d’euros principalement due à l’augmentation des dépenses d’investissement.

En millions d’euros     30 juin
2014
  30 juin
2013
  31 décembre
2013
Taux de change €/£     1,248   1,167   1,199
Flux de trésorerie lié aux activités opérationnelles 208 200 453
 
Flux de trésorerie net lié aux activités d'investissement (60) (48) (49)
Retraitement des investissements rattachés aux participations* 7
Retraitement de l’acquisition et remise en état des actifs maritime 5 6
 
Intérêts versés sur emprunts et contrats de couverture de taux (122) (121) (242)
Remboursement des dettes financières (18) (30) (47)
Intérêts reçus     4   4   8
Free cash flow     12   17   129

*La société ElecLink Limited ayant été consolidée pour la première fois au 31 décembre 2013, les avances faites par le Groupe sont considérées comme des flux d’investissement courants.

Ratio d’endettement à long terme sur immobilisations corporelles

Le ratio d’endettement à long terme sur les immobilisations corporelles tel que défini par le Groupe à la section 10.7 du Document de Référence 2013 est le rapport entre les dettes financières à long terme diminuées de la valeur des obligations à taux variable achetées, et les immobilisations corporelles. Au 30 juin 2014, le ratio reste relativement stable à 58,7 % comparé à celui du 31 décembre 2013 recalculé au taux de change du 30 juin 2014.

      30 juin   31 décembre 2013
En millions d’euros2014recalculé   publié
Taux de change €/£         1,248   1,248   1,199
Dette financière non courante A 3 966 3 968 3 890
Autres actifs financiers : obligations à taux variable     B   154   154   151
Endettement diminué des autres actifs financiersA-B=C3 8123 8143 739
Immobilisations corporelles*     D   6 493   6 530   6 529
Ratio d’endettement à long terme sur immobilisations corporelles     C/D   58,7 %   58,4%   57,3 %

*Les immobilisations mises en Concession sont converties au taux historique.

PERSPECTIVES

Au cours du premier semestre, l’activité Navettes du Groupe a renforcé sa part de marché voitures et les perspectives de trafic pour la saison estivale confirment cette tendance. Dans un marché transmanche Camions porté par la reprise économique au Royaume-Uni et, à moindre degré, dans la zone Euro, le nombre de camions transportés par les Navettes a progressé de 3 % au cours du premier semestre, dans un marché fortement concurrentiel. S’appuyant sur ses avantages essentiels de rapidité, de fréquence, sécurité et de qualité de service, le Groupe a lancé des projets d’investissement importants concernant l’extension des terminaux et l’acquisition de trois nouvelles Navettes Camions en vue de soutenir dans la durée la performance et la création de valeur.

Le Groupe a annoncé au cours du premier semestre des initiatives liées au développement du trafic ferroviaire de fret transmanche, notamment l’extension du programme ETICA (Eurotunnel Incentive for Capacity Additions) destiné à aider au démarrage de nouveaux services de fret, et la réduction de certains des tarifs pour le passage de trains de fret par le Tunnel en heures creuses. Par ailleurs le Groupe continue à travailler avec les opérateurs ferroviaires sur le développement de nouveaux services de trains passagers à grande vitesse.

En ce qui concerne le segment Europorte, le premier semestre 2014 a été marqué par une consolidation des activités en France avec de nouveaux développements dans le secteur céréalier et les transports de matières dangereuses, et par le renforcement des axes de croissance au Royaume-Uni où les activités des trains intermodaux et du transport « vrac » ont su bénéficier des effets de la reprise économique. Le Groupe poursuit son plan de renforcement et de fiabilisation de son parc de matériel roulant afin de soutenir le développement de son activité de fret ferroviaire.

Au cours du premier semestre, l’activité maritime du Groupe, sous la marque MyFerryLink, a continué à renforcer sa position sur le marché maritime du Détroit malgré un contexte concurrentiel difficile. L’avenir de cette activité est toutefois suspendu aux suites de la décision finale rendue par la Competition and Markets Authority britannique à la fin du mois de juin, lui interdisant de desservir le port de Douvres. Le Groupe conteste cette décision et a décidé de faire appel.

Dans ce contexte, le Groupe confirme l’objectif financier publié dans son rapport annuel 2013 d’un EBITDA consolidé de 460 millions d’euros pour 2014. Cet objectif est fondé sur des données, hypothèses et estimations considérées comme raisonnables. Elles sont toutefois susceptibles d’évoluer ou d’être modifiées en raison des incertitudes liées notamment à l’environnement économique, financier, concurrentiel, et réglementaire.

Les principaux risques et incertitudes auxquels Groupe Eurotunnel pourrait être confronté dans les six mois restants de l’exercice sont identifiés dans le chapitre 4 « Facteurs de risques » du Document de Référence 2013 déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers le 21 mars 2014. Au titre des événements récents, se référer à la note 1 des états financiers consolidés semestriels résumés ci-après.

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL DE GROUPE EUROTUNNEL SA AU 30 JUIN 2014
Etats financiers consolidés semestriels résumés

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SEMESTRIELS RESUMES
AU 30 JUIN 2014

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

En milliers d’euros     Note   30 juin
2014
  30 juin
2013
  31 décembre
2013
Chiffre d’affaires     3   558 600   508 623   1 091 986
Achats et charges externes (221 777) (197 718) (411 698)
Charges de personnel (121 091) (112 369) (231 227)
Dotation aux amortissements         (81 838)   (81 818)   (166 149)
Résultat opérationnel courant 3 133 894116 718282 912
Autres produits opérationnels 881 739 4 207
Autres charges opérationnelles         (2 881)   (2 437)   (2 122)
Résultat opérationnel131 894115 020284 997
Quote-part de résultat net des sociétés mises en équivalences         (125)     (1 220)
Résultat opérationnel après quote-part de résultat net des sociétés mises en équivalences131 769115 020283 777
Produits de trésorerie et d’équivalents de trésorerie 1 196 972 1 918
Coût de l’endettement financier brut     4   (136 803)   (139 272)   (271 399)
Coût de l’endettement financier net (135 607) (138 300) (269 481)
Autres produits financiers 5 12 659 17 056 14 894
Autres charges financières     5   (17 399)   (9 898)   (8 762)
Résultat de la période avant impôts : (perte) / profit         (8 578)   (16 122)   20 428
Impôts sur les bénéfices     6   (2 448)   (2 034)   80 934
Résultat de la période : (perte) / profit         (11 026)   (18 156)   101 362
Résultat : part du Groupe (10 877) (18 156) 101 361
Résultat : part des minoritaires         (149)     1
Résultat par action (en euros) 7 (0,02) (0,03) 0,19
Résultat par action après dilution (en euros)     7   (0,02)   (0,03)   0,19
 

ETAT DU RÉSULTAT GLOBAL CONSOLIDÉ

En milliers d’euros     Note   30 juin
2014
  30 juin
2013
  31 décembre
2013
Eléments non recyclables ultérieurement en résultat net :          
Gains et pertes actuariels sur avantages de personnel 7 515
Impôts liés 2 086
Eléments recyclables ultérieurement en résultat net :
Ecarts de conversion (61 838) 79 936 36 799
Variation de la valeur de marché des instruments de couverture de taux 12 (188 374) 156 201 229 092
Impôts liés         2 732     42 388
(Perte) / profit net enregistré directement dans l’Etat de résultat global (247 480) 236 137 317 880
(Perte) / profit – part du Groupe         (10 877)   (18 156)   101 361
(Perte) / profit comptabilisé – part du Groupe (258 357) 217 981 419 241
(Perte) / profit comptabilisé – part des minoritaires         (148)     5
Total des (pertes) / profits comptabilisés         (258 505)   217 981   419 246
 

Les notes annexes font partie intégrante des états financiers.

BILAN CONSOLIDÉ

En milliers d’euros     Note   30 juin
2014
  31 décembre
2013
ACTIF        
Ecarts d’acquisition 17 680 16 997
Immobilisations incorporelles         9 641   9 814
Total des immobilisations incorporelles27 32126 811
Immobilisations mises en Concession 8 6 269 526 6 333 187
Immobilisations propres     8   223 219   195 858
Total des immobilisations corporelles6 492 7456 529 045
Titres mises en équivalence 1 086 880
Impôts différés actifs 130 259 127 496
Autres actifs financiers     9.2   163 013   157 259
Total des actifs non courants6 814 4246 841 491
Stocks 3 519 3 622
Clients et comptes rattachés 143 450 130 600
Autres créances 49 280 30 280
Autres actifs financiers 193 207
Trésorerie et équivalents de trésorerie         215 249   276 725
Total des actifs courants         411 691   441 434
Total de l’actif         7 226 115   7 282 925
PASSIF
Capital social 10 220 000 220 000
Primes d’émission 1 711 796 1 711 796
Réserves 11 90 178 252 328
Résultat de la période (10 877) 101 361
Ecart de conversion         133 242   195 080
Capitaux propres – part du Groupe2 144 3392 480 565
Intérêts minoritaires         (143)   5
Total des capitaux propres2 144 1962 480 570
Engagements de retraite 44 279 43 203
Dettes financières 12 3 965 939 3 889 951
Instruments dérivés de taux     12   815 299   626 925
Total des passifs non courants4 825 5174 560 079
Provisions 772 907
Dettes financières 12 40 936 39 527
Dettes d’exploitation 154 287 170 837
Dettes diverses et produits d’avance         60 407   31 005
Total des passifs courants         256 402   242 276
Total des passifs et capitaux propres         7 226 115   7 282 925
 

Les notes annexes font partie intégrante des états financiers.

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÉS

En milliers d’euros   Capital
social
  Primes
d’émission
  Réserves
consolidées
  Résultat de
l’exercice et
report à
nouveau
  Ecart de
conversion
 

Part du
Groupe

 

Intérêts
minoritaires

  Total
1er janvier 2013   220 000   1 711 796   32 339   31 719   158 281   2 154 135     2 154 135
Transfert en réserves consolidées 31 719 (31 719)
Paiement de dividende (65 189) (65 189)(65 189)
Paiements fondés sur des actions (*) 5 390 5 3905 390
Acquisition / vente d’actions auto-détenues (33 012) (33 012)(33 012)
Résultat de la période 101 361 101 361 1 101 362
Profit / (perte) net enregistré directement dans l’Etat de résultat global           281 081       36 799   317 880   4   317 884
31 décembre 2013220 0001 711 796252 328101 361195 0802 480 5655

 

2 480 570

Transfert en réserves consolidées 101 361 (101 361)
Paiement de dividende (note 11) (80 886) (80 886)(80 886)
Paiements fondés sur des actions (*) 2 594 2 5942 594
Acquisition / vente d’actions auto-détenues 423 423423
Résultat de la période (10 877) (10 877) (149) (11 026)
Profit / (perte) net enregistré directement dans l’Etat de résultat global :
  • Variation de la valeur de marché des instruments de couverture de taux
(188 374) (188 374)(188 374)
  • Impôts liés
2 732 2 7322 732
  • Intérêts minoritaires
1 1
  • Ecarts de conversion
                  (61 838)   (61 838)       (61 838)
30 juin 2014   220 000   1 711 796   90 178   (10 877)   133 242   2 144 339   (143)   2 144 196

*Dont 1 308 milliers d’euros au titre des actions gratuites, 1 026 milliers d’euros au titre des options de souscriptions et 260 milliers d’euros au titre des actions de préférence.

Les notes annexes font partie intégrante des états financiers.

TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ

En milliers d’euros     30 juin 2014   30 juin 2013   31 décembre 2013
Résultat de la période : (perte) / profit     (11 026)   (18 156)   101 362
Impôts sur les bénéfices 2 448 2 034 (80 934)
Autres charges / (produits) financiers 4 740 (7 158) (6 132)
Coût de l’endettement financier net 135 607 138 300 269 481
Quote-part de résultat net des sociétés mises en équivalences 125 1 220
Autres charges / (produits) opérationnels nets 2 000 1 698 (2 085)
Dotation aux amortissements     81 838   81 818   166 149
Résultat opérationnel courant avant amortissements215 732198 536449 061
Ajustement de taux* 2 131 (739) 3 019
Variation des stocks 117 (252) (371)
Variation des créances courantes (26 299) (8 738) 2 847
Variation des dettes courantes     19 664   13 328   4 457
Variation de trésorerie courante211 345202 135459 013
Autres produits / (charges) opérationnels (1 254) (2 451) (4 487)
Impôts (décaissés) / encaissés     (2 447)   32   (1 943)
Flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles     207 644   199 716   452 583
Achats d’immobilisations (57 336) (42 376) (74 937)
Ventes d’immobilisations 9 1 307 31 235
Variations des prêts et avances consentis     (3 014)   (7 190)   (4 858)
Flux de trésorerie net lié aux activités d’investissement     (60 341)   (48 259)   (48 560)
Dividende versé (80 886) (65 265) (65 189)
Rachats des actions propres (29 418) (35 447)
Intérêts versés sur l’emprunt à long terme (90 199) (88 084) (177 756)
Intérêts versés sur les contrats de couverture de taux (31 599) (31 184) (63 086)
Remboursement contractuel de dette (16 166) (29 573) (45 835)
Intérêts versés sur autres emprunts (662) (693) (1 374)
Remboursement des autres emprunts (603) (623) (1 443)
Intérêts reçus sur trésorerie et équivalents de trésorerie 1 195 979 1 864
Intérêts reçus sur autres actifs financiers 3 178 3 095 6 217
Flux net sur contrat de liquidité     424   790   2 304
Flux de trésorerie net lié aux activités de financement     (215 318)   (239 976)   (379 745)
Variation de trésorerie     (68 015)   (88 519)   24 278

*L’ajustement résulte de la prise en compte des éléments du compte de résultat au taux de clôture.

Mouvements de la période

En milliers d’euros

    30 juin 2014   30 juin 2013   31 décembre 2013
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période     276 725   256 228   256 228
Incidence des variations des taux de change 6 471 (8 720) (3 838)
Variation de trésorerie (68 015) (88 519) 24 278
Variation des intérêts     68   (7)   57
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période     215 249   158 982   276 725
 

Les notes annexes font partie intégrante des états financiers.

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL DE GROUPE EUROTUNNEL SA AU 30 JUIN 2014
Etats financiers consolidés semestriel résumés

ANNEXE

Groupe Eurotunnel SA, dont le siège social est au 3 rue La Boétie 75008 Paris, France, est l’entité consolidante du Groupe Eurotunnel. Ses actions sont cotées sur le marché d’Euronext à Paris et sur NYSE Euronext Londres. Le terme « Groupe Eurotunnel SA » ou « GET SA » utilisé ci-après fait référence à la société holding régie par le droit français. Le terme « Groupe » ou « Groupe Eurotunnel » concerne l’ensemble économique composé de Groupe Eurotunnel SA et de ses filiales.

Les activités du Groupe sont la conception, le financement, la construction et l’exploitation de la Liaison Fixe, selon les termes de la Concession (expirant en 2086), l’activité de fret ferroviaire et l’activité maritime.

1Evénements importants

1.1Activité maritime : procédure en cours devant la Competition and Markets Authority britannique

Groupe Eurotunnel a créé en 2012 la société Euro-TransManche Holding SAS dans le cadre de l’acquisition de certains actifs du groupe SeaFrance en liquidation, constitués notamment des navires le Berlioz, le Rodin et le Nord Pas-de-Calais. Le transfert de propriété de ces actifs est intervenu le 2 juillet 2012 (avec une clause d'inaliénabilité des bateaux pour cinq ans imposée par le Tribunal de commerce). Les navires sont portés par trois filiales d’Euro-TransManche Holding SAS. L’activité commerciale est exercée par une filiale d’Euro-TransManche Holding SAS, MyFerryLink SAS.

Par décision en date du 4 décembre 2013, le Competition Appeal Tribunal, saisi par Groupe Eurotunnel SA et la SCOP SeaFrance a annulé la décision de la Competition Commission britannique en date du 6 juin 2013 qui interdisait à Groupe Eurotunnel SA (ou toute entité connexe) d’opérer directement ou indirectement des services de ferry au départ du Port de Douvres, pour une période de dix ans, pour le Berlioz ou le Rodin et pour une période de deux ans pour tout autre navire.

Le Tribunal a considéré que la Competition Commission (devenue depuis la Competition and Markets Authority), à défaut d’avoir démontré que Groupe Eurotunnel SA aurait acquis une entreprise et non pas seulement différents actifs, n’avait pas justifié sa compétence. Le Tribunal a donc renvoyé la question de savoir si Groupe Eurotunnel avait acquis une entreprise à la Competition Commission.

Le 27 juin 2014, la Competition and Markets Authority a réaffirmé sa compétence en considérant que Groupe Eurotunnel a repris SeaFrance et que cette reprise relève du droit des concentrations britannique, et a conclu que MyFerryLink doit cesser son activité dans un délai de six mois à compter de la date de l’ordonnance que la Competition and Markets Authority doit prendre pour rendre exécutoire sa décision.

Groupe Eurotunnel déposera son appel de cette décision devant la Competition Appeals Tribunal avant la date limite du 24 juillet.

Groupe Eurotunnel confirme sa détermination de poursuivre l’activité maritime et maintient que l’acquisition des navires de l’ex-SeaFrance, neuf mois après la fin de son activité, ne constitue pas une acquisition d'entreprise permettant à la Competition and Markets Authority de se déclarer compétente. Groupe Eurotunnel maintient que la performance de MyFerryLink renforce la concurrence sur le marché transmanche qui a évolué de manière significative depuis la disparition de SeaFrance. Par ailleurs, le Groupe souligne le caractère disproportionné des remèdes imposés par la Competition and Markets Authority britannique ainsi que leur incohérence par rapport à ceux requis par l’autorité de la concurrence française dont le respect par le Groupe est assuré par un mandataire indépendant.

Dans ce contexte, les comptes semestriels au 30 juin 2014 sont établis sur la base d’une poursuite de l’activité maritime.

1.2Avis motivé émis par la Commission européenne relatif à la mise en œuvre du premier paquet ferroviaire

Au cours du premier semestre 2014, la Commission Européenne a annoncé aux Etats français et britannique l’abandon des griefs mentionnés dans l’avis motivé émis à leur égard le 20 juin 2013 concernant les modalités de tarification des entreprises ferroviaires dans le tunnel sous la Manche.

2Principes de préparation, principales règles et méthodes comptables

2.1Déclaration de conformité

Les états financiers consolidés semestriels résumés ont été préparés en conformité avec la norme IAS 34. Conformément à cette norme ils ne comportent pas l’intégralité des informations requises pour des états financiers annuels complets et doivent être lus conjointement avec les états financiers consolidés de Groupe Eurotunnel SA pour l’exercice clos le 31 décembre 2013.

Les états financiers consolidés semestriels résumés 2014 ont été établis sous la responsabilité du conseil d’administration qui s’est tenu le 21 juillet 2014.

2.2Périmètre de consolidation

Les états financiers consolidés semestriels de Groupe Eurotunnel SA et de ses filiales sont établis au 30 juin. Le périmètre de consolidation au 30 juin 2014 est identique à celui des états financiers annuels de Groupe Eurotunnel SA au 31 décembre 2013.

2.3Principes de préparation et de présentation des états financiers consolidés

Les états financiers consolidés semestriels résumés ont été préparés en utilisant les principes de conversion des devises définis dans les états financiers annuels au 31 décembre 2013.

Les taux moyens et de clôture des états financiers semestriels 2014 et 2013 et pour l’exercice 2013, ont été les suivants :

€/£     30 juin 2014   30 juin 2013   31 décembre 2013
Taux de clôture     1,248   1,167   1,199
Taux moyen     1,229   1,174   1,187
 

2.4Principales règles et méthodes comptables

Les états financiers consolidés semestriels résumés ont été établis suivant les principes comptables internationaux (IFRS). Les méthodes comptables et modalités de calcul adoptées dans les états financiers consolidés semestriels résumés sont identiques à celles utilisées pour les états financiers consolidés de GET SA au 31 décembre 2013 à l’exception des normes suivantes publiées par l’IASB et adoptées par l’Union Européenne et devenues applicables pour le Groupe au 1er janvier 2014 :

  • Les amendements à IAS 32 « compensation des actifs et des passifs financiers », à IAS 36 « Informations à fournir sur la valeur recouvrable des actifs non financiers » et à IAS 39 « Novation des dérivés et maintien de la comptabilité de couverture ».
  • Le « package consolidation », qui comprend les normes suivantes :
  • La norme IFRS 10 « Etats financiers consolidés » qui remplacera la norme IAS 27 « Etats financiers consolidés et individuels » pour la partie relative aux états financiers consolidés ainsi que l’interprétation SIC 12 « Consolidation – Entités ad hoc ».
  • La norme IFRS 11 « Partenariats » qui remplacera la norme IAS 31 « Participations dans les co-entreprises » ainsi que l’interprétation SIC 13 « Entités contrôlées en commun – apports non monétaires par les co-entrepreneurs ».
  • La norme IFRS 12 « Informations à fournir sur les intérêts détenus dans d’autres entités ».
  • La révision des normes IAS 27 renommée « Etats financiers individuels » et IAS 28 « Participation dans des entreprises associées et coentreprises ».

Les travaux menés n’ont pas conduit à identifier d’impacts significatifs résultant de la première application de ces normes.

L’interprétation IFRIC 21 « Taxes prélevées par une autorité publique » publiée par l’IASB a été adoptée par l’Union Européenne et est applicable de manière obligatoire aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2015. Cette interprétation indique que le fait générateur de la dette est l’événement déclencheur tel que prévu dans le texte de loi. Le Groupe n’anticipe pas d’impacts significatifs de cette norme.

Les principaux textes potentiellement applicables au Groupe, publiés par l’IASB, mais non encore adoptés par l’Union Européenne sont :

  • La norme IFRS 9 « Instruments financiers – Classification et évaluation des actifs et passifs financiers » applicable, de manière obligatoire, sous réserve de son approbation par l’Union Européenne, aux périodes comptables ouvertes à compter du 1er janvier 2018 suite à la décision provisoire de l’IASB de février 2014.
  • La norme IFRS 15 « Produits provenant de contrats avec les clients », pour les périodes comptables ouvertes à compter du 1er janvier 2017.
  • L’amendement à la norme IFRS 11 « Partenariats », pour les périodes comptables ouvertes à compter du 1er janvier 2016.
  • L’amendement à la norme IAS 16 « Immobilisations corporelles » et IAS 38 « Immobilisations incorporelles », pour les périodes comptables ouvertes à compter du 1er janvier 2016.

Les autres normes, interprétations et amendements à des normes existantes ne sont pas applicables pour le Groupe.

2.5Saisonnalité

Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel courant intermédiaires dégagés sont caractérisés par une saisonnalité sur l’année notamment sur l’activité voiture des Navettes Passagers et de MyFerryLink avec les périodes estivales. Les niveaux du premier semestre ne peuvent donc pas être extrapolés sur l’ensemble de l’exercice.

3Information sectorielle

Le Groupe est organisé autour des trois secteurs d’activité suivants, qui correspondent aux informations internes revues et utilisées par les principaux décideurs opérationnels (le Comité exécutif) :

  • le segment « Concession de la Liaison Fixe du tunnel sous la Manche », incluant les services corporate du Groupe et ElecLink Limited,
  • le segment « Europorte », qui a une activité principale d’opérateur de fret ferroviaire, et
  • le segment « MyFerryLink », qui a une activité principale de location de navires et de commercialisation de transport transmanche des traversées. Les navires sont loués à la SCOP SeaFrance, une société d’exploitation externe au Groupe Eurotunnel.
En milliers d’euros     Liaison Fixe   Europorte   MyFerryLink   Total
Au 30 juin 2014          
Chiffre d’affaires 392 592 126 869 39 139 558 600
EBITDA 220 811 6 153 (11 232) 215 732
Résultat opérationnel courant 146 613 887 (13 606) 133 894
Résultat avant impôt 5 957 (63) (14 472) (8 578)
Investissements 12 277 32 884 331 45 493
Actifs immobilisés (incorporels et corporels)     6 270 594   179 434   70 038   6 520 066
Au 30 juin 2013
Chiffre d’affaires 366 669 112 093 29 861 508 623
EBITDA 207 294 7 475 (16 233) 198 536
Résultat opérationnel courant 133 423 1 943 (18 648) 116 718
Résultat avant impôt 3 174 1 (19 297) (16 122)
Investissements 14 463 16 262 4 023 34 748
Actifs immobilisés (incorporels et corporels)     6 386 176   164 748   74 993   6 625 917
Au 31 décembre 2013
Chiffre d’affaires 779 188 238 493 74 305 1 091 986
EBITDA 452 212 19 241 (22 392) 449 061
Résultat opérationnel courant 303 780 8 324 (29 192) 282 912
Résultat avant impôt 43 715 7 215 (30 502) 20 428
Investissements 37 442 31 445 5 495 74 382
Actifs immobilisés (incorporels et corporels)     6 334 257   149 519   72 080   6 555 856
 

4Coût de l’endettement financier brut

En milliers d’euros     30 juin
2014
  30 juin
2013
  31 décembre
2013
Intérêts sur emprunts avant couverture     90 007   88 836   178 157
Ajustements relatifs aux instruments de couverture 31 416 31 209 62 868
Ajustement pour taux effectif     563   509   1 034
Sous-total121 986120 554242 059
Indexation du nominal sur l’inflation     14 817   18 718   29 340
Total du coût de l’endettement financier brut après couverture     136 803   139 272   271 399
 

A fin juin, l’indexation du nominal sur l’inflation reflète l’effet estimé des taux annuels d’inflation français et britannique sur le montant en principal des tranches A1 et A2 de l’emprunt à long terme, tel que détaillé à la note V des états financiers consolidés annuels au 31 décembre 2013.

5Autres produits et (charges) financiers

En milliers d’euros     30 juin
2014
  30 juin
2013
 

31 décembre
2013

Gains de change latents*     8 041   12 934   6 112
Autres gains de change 1 078 754 1 856
Produits d’intérêts sur obligations à taux variable 3 378 3 293 6 689
Autres     162   75   221
Autres produits financiers12 65917 05614 878
Pertes de change latentes* (16 291) (9 155) (7 278)
Autres pertes de change     (1 108)   (743)   (1 468)
Autres charges financières     (17 399)   (9 898)   (8 746)
Total     (4 740)   7 158   6 132
Dont gains / (pertes) latents nets     (8 250)   3 779   (1 166)

*Essentiellement issus de la réévaluation des créances et dettes intragroupes.

6Impôts sur bénéfices

En milliers d’euros     30 juin
2014
  30 juin
2013
 

31 décembre
2013

Impôts courants :        
Impôts sur bénéfices (21) (78) (133)
Taxes sur les dividendes     (2 427)   (1 956)   (1 956)
Total des impôts courants(2 448)(2 034)(2 089)
Impôts différés         83 023
Total     (2 448)   (2 034)   80 934
 

La charge d’impôt courant correspond aux montants payés ou restant à payer à court terme aux administrations fiscales au titre de la période, en fonction des règles en vigueur dans les différents pays et des conventions spécifiques. Au premier semestre 2014, l’impôt sur les bénéfices de la période correspond à l’impôt à payer hors de France et hors du Royaume-Uni.

Au 30 juin 2014, au regard du résultat de la période et aux perspectives bénéficiaires de l’exercice 2014, Groupe Eurotunnel n’a pas comptabilisé de charges au titre des impôts sur les bénéfices au titre de sa situation fiscale en France et au Royaume-Uni. Le Groupe considère toujours recouvrable le montant des impôts différés actifs constatés au 31 décembre 2013 au regard des perspectives induites par son plan d’affaires.

7Résultat par action

         

30 juin
2014

  30 juin
2013
  31 décembre
2013
Nombre moyen pondéré :          
- d’actions ordinaires émises 550 000 000 550 000 000 550 000 000
- d’actions auto-détenues         (11 195 296)   (6 652 243)   (9 038 787)
Nombre d’actions retenu pour le calcul du résultat de base par action (A)         538 804 704   543 347 757   540 961 213
 
- impact des options de souscription i 706 057
- impact des actions gratuites     ii   1 138 855   1 544 610   1 398 503
Nombre d’actions ordinaires potentielles (B)         1 844 912   1 544 610   1 398 503
                   
Nombre d’actions retenu pour le calcul du résultat dilué par action (A+B)         540 649 616   544 892 367   542 359 716
 
(Perte) / profit net (en milliers d’euros) (C) (10 877) (18 156) 101 362
(Perte) / profit net par action (en euros) (C/A)(0,02)(0,03)0,19
(Perte) / profit net par action après dilution (en euros) (C/(A+B))         (0,02)   (0,03)   0,19
 

Les calculs ont été effectués sur la base de :

(i) l’hypothèse d’exercice de toutes les options de souscription attribuées et toujours en circulation au 30 juin 2014 lorsque le cours moyen de l’action pendant la période excède le prix d’exercice des options (ce qui n’était pas le cas en 2013). L’exercice de ces options reste conditionné à l’atteinte des objectifs décrits à la note T des états financiers consolidés au 31 décembre 2013 ; et

(ii) l’hypothèse d’acquisition :

  • de toutes les actions gratuites attribuées aux salariés. 667 430 des actions gratuites attribuées aux salariés en 2012 ont été acquises par les salariés pendant la période. Les caractéristiques des actions gratuites sont décrites à la note T.2 des états financiers consolidés au 31 décembre 2013 ; et
  • des actions de préférence gratuites attribuées et toujours en circulation au 30 juin 2014 selon les modalités de conversion en vigueur décrites à la note 10.3i ci-dessous et sur la base du cours moyen de la période. La conversion de ces actions de préférence reste conditionnée à l’atteinte des objectifs et de présence.

8Immobilisations

Les immobilisations propres sont constituées principalement du parc de matériel roulant des filiales Europorte et les navires des sociétés maritimes.

S’agissant des actifs maritimes, le Groupe confirme que leur valeur recouvrable au 30 juin 2014 reste supérieure à leur valeur nette comptable. La valeur recouvrable a été estimée sur la base d‘études menées par des experts indépendants au 31 décembre 2013.

Le Groupe n’a pas identifié d’indice de perte de valeur de ses actifs corporels et incorporels au titre de la Concession et des activités Europorte.

9Actifs et passifs financiers

9.1Hiérarchie de juste valeur

Le tableau ci-après analyse les instruments financiers comptabilisés à la juste valeur, selon leur méthode d’évaluation. Les différents niveaux sont définis à la note B.4 des états financiers consolidés au 31 décembre 2013.

En milliers d’euros     Valeur comptable   Juste valeur
Classes d’instruments financiers    

Actifs
évalués à la juste
valeur
par
résultat

 

Actifs
disponibles
à la vente

 

Prêts et
créances

 

Instruments
dérivés de
couverture

 

Passifs
au coût
amorti

 

Total de la
valeur
nette
comptable

 

Niveau 1

  Niveau 2   Niveau 3   Total
Actifs financiers évalués à la juste valeur                      
Autres actifs financiers non-courants     na   na   na   na   na   na   na   na   na   na
Actifs financiers non évalués à la juste valeur
Autres actifs financiers non-courants / courants 163 206 163 206 na na na na
Clients et comptes rattachés 143 450 143 450 na na na na
Trésorerie et équivalents de trésorerie     215 249                   215 249   215 249           215 249
Passifs financiers évalués à la juste valeur
Instruments dérivés de taux                 815 299       815 299       815 299       815 299
Passifs financiers non évalués à la juste valeur
Dettes financières 4 006 875 4 006 875 4 883 834 4 883 834
Dettes d’exploitation                     154 287   154 287   na   na   na   na
 

Les autres actifs financiers non évaluées à la juste valeur sont composés essentiellement des obligations à taux variable.

Au 30 juin 2014, l’information relative à la juste valeur de la dette financière corresponde à celle décrite à la note W des états financiers consolidés annuels au 31 décembre 2013, diminution faite du nominal remboursé sur la période.

9.2Autres actifs financiers

En milliers d’euros     30 juin
2014
  31 décembre
2013
Obligations à taux variable     154 237   151 357
Autres     8 776   5 902
Total non courant     163 013   157 259
Intérêt courus sur les obligations à taux variable     193   207
Total courant     193   207
 

10Capital social

10.1Evolution du capital social

Au 30 juin 2014, le capital social de GET SA est de 220 000 000 euros divisé en 550 000 000 actions ordinaires GET SA de 0,40 euro de valeur nominale chacune, entièrement libérées, inchangé par rapport au 31 décembre 2013.

10.2Actions auto-détenues

Les mouvements relatifs aux actions auto-détenues pendant la période sont les suivants :

     

Programme de
rachat
d’actions

 

Contrat de
liquidité

  Total
Au 1er janvier 2014     11 215 450   220 000   11 435 450
Actions transférées aux salariés (plans d’actions gratuites) (667 430) (667 430)
Achat / (vente) net au titre du contrat de liquidité         (37 500)   (37 500)
Au 30 juin 2014     10 548 020   182 500   10 730 520
 

Les actions propres détenues dans le cadre du programme de rachat d’actions renouvelé par l’assemblée générale des actionnaires du 29 avril 2014 et mis en œuvre par décision du conseil d’administration du 29 avril 2014 sont affectées à l’effet, notamment, de couvrir des plans d’options d’achat d’actions et d’attributions d’actions gratuites, dont ceux approuvés par les assemblées générales des actionnaires de 2010, 2011, 2013 et 2014.

10.3Paiements fondés sur des actions

i.Actions de préférence convertibles en actions ordinaires

Programme des actions de préférence (réglé en instruments de capitaux propres)

L’assemblée générale des actionnaires du 29 avril 2014 a autorisé le conseil d’administration à attribuer aux dirigeants mandataires sociaux de la société et certains cadres de la société et ses filiales, des actions de préférence d’un cent de valeur nominale chacune, sans droit de vote, convertibles en actions ordinaires de la société, sous condition de performance, à l’issue d’une période de quatre années. Le nombre total des actions de préférence ne peut donner droit à un nombre total supérieur à 1 500 000 actions ordinaires d’une valeur nominale de 0,40 € chacune. En vertu de cette autorisation, le conseil d’administration a approuvé le 29 avril 2014, l’attribution de 300 actions de préférence, chacune convertible à terme en un maximum de 5 000 actions ordinaires.

Caractéristiques et conditions des actions de préférence

Date d’attribution / principal personnel concerné     Nombres d’actions de préférence attribuées     Conditions d’acquisition des droits     Durée d’acquisition des droits
Actions de préférence attribuées aux principaux dirigeants et cadres supérieurs le 29 avril 2014     300     Condition de présence.

Condition de marché : calculé sur une échelle de dégressivité correspondant au pourcentage de réalisation de l’objectif à l’issue d’une période de quatre années avec un objectif minimal d’un cours moyen de 9,335 euros et un objectif maximal d’un cours moyen de 11,50 euros.

    4 ans

Informations sur les actions de préférence

Nombre d’actions de préférence     2014
En circulation au 1er janvier    
Attribuées durant la période 300
Renoncées durant la période
Exercées durant la période
Déchues durant la période    
En circulation au 30 juin 2014     300
Exerçable au 30 juin 2014    
 

Données utilisées pour évaluer les justes valeurs à la date d’attribution

La juste valeur en date d’attribution des droits attribués aux salariés au titre du plan (les 1 500 000 actions ordinaires sur conversion des actions de préférence) a été calculée en appliquant le modèle Monte-Carlo. Les données utilisées pour évaluer les justes valeurs en date d’attribution des plans fondés sur des actions ont été les suivantes :

Juste valeur des actions et hypothèses     Plan 2014
Juste valeur en date d’attribution (€)     2,68
Cours de l’action en date d’attribution (€) 9,68
Nombre de bénéficiaires 36
Taux d’intérêt sans risque (basé sur les obligations d’Etat)     0,5831 %
 

ii.Plan collectif d’attribution d’actions gratuites

Suite à l’approbation par l’assemblée générale des actionnaires le 29 avril 2014 d’un plan collectif d’attribution gratuite d’actions existantes, le conseil d’administration de GET SA a procédé le 29 avril 2014 à une attribution d’un total de 369 100 actions ordinaires GET SA au bénéfice de l’ensemble du personnel salarié de GET SA et des sociétés ou groupements qui lui sont liés (à l’exclusion des dirigeants et mandataires sociaux de GET SA) à raison de 100 actions par salarié. L’acquisition définitive de ces actions est assortie de conditions de présence, et d'incessibilité d'une période minimale de quatre ans.

Par ailleurs, 667 430 actions gratuites attribuées en 2012 ont été acquises par les salariés le 26 avril 2014.

Nombre d’actions     2014   2013
En circulation au 1er janvier     1 254 090   1 700 470
Attribuées durant la période 369 100
Renoncées durant la période (15 840) (35 070)
Acquises durant la période (667 430) (411 310)
Expirées durant la période      
En circulation au 30 juin 2014     939 920   1 254 090
 

Les données utilisées pour évaluer la juste valeur des actions gratuites ont été les suivantes :

Juste valeur des actions gratuites et hypothèses     Attribution 2014
Juste valeur moyenne des actions gratuites en date d’attribution (€)     9,28
Cours de l’action en date d’attribution (€) 9,68
Nombre de bénéficiaires 3 691
Taux d’intérêt sans risque (basé sur les obligations zéro coupon)     0,33 %
 

Une charge de 2 621 milliers d’euros a été comptabilisée au premier semestre 2014 au titre de ces actions gratuites, stock options et actions de préférence (premier semestre 2013 : 2 832 milliers d’euros).

11Variation des capitaux propres

La variation des capitaux propres au cours de la période comprend l'impact de l'évolution de la valeur de marché des instruments dérivés de taux (voir note 12) et du versement du dividende, tel que détaillé dans le tableau de variation de capitaux propres à la page 11.

Dividende

Le 29 avril 2014, l’assemblée générale ordinaire de Groupe Eurotunnel SA a décidé le versement du dividende relatif à l’exercice 2013, d’un montant de 15 centimes d’euro par action. Ce dividende a été versé le 28 mai 2014 pour un montant total de 80,9 millions d’euros (hors taxe de 3 % sur le dividende d’un montant de 2,4 millions d’euros).

12Dettes financières

L’évolution des dettes financières pendant la période se présente comme suit :

En milliers d’euros     31 décembre
2013
publié
  31 décembre
2013
recalculé*
 

Reclasse-
ment

 

Rembour-
sement

 

Intérêts,
indexation et
frais

  30 juin
2014
Emprunts non courants              
Emprunt à long terme 3 868 491 3 946 253 (17 078) 15 580 3 944 755
Autres emprunts 16 401 16 401 (447) 15 954
Location financière     5 059   5 262   (32)           5 230
Total emprunts non courants     3 889 951   3 967 916   (17 557)     15 580   3 965 939
Emprunts courants
Emprunt à long terme 32 582 33 246 17 078 (16 166) 34 158
Autres emprunts 867 867 447 (429) 885
Location financière 559 581 32 (174) 439
Intérêts courus sur l’emprunt à long terme     5 519   5 627           (173)   5 454
Total emprunts courants     39 527   40 321   17 557   (16 769)   (173)   40 936
Total     3 929 478   4 008 237     (16 769)   15 407   4 006 875

*Les emprunts au 31 décembre 2013 (calculés au taux de change de 1 £=1,199 €) ont été recalculés au taux de change du 30 juin 2014 (soit 1 £=1,248 €) pour faciliter la comparaison.

Instruments dérivés de taux

Groupe Eurotunnel a mis en place des instruments de couverture de sa dette variable (tranches C1 et C2) sous forme de swaps de même durée et de même valeur (soit EURIBOR contre taux fixe de 4,90 % et LIBOR contre taux fixe de 5,26 %). Le montant nominal de couverture des swaps est de 953 millions d’euros et de 350 millions de livres.

Ces instruments dérivés ont généré au premier semestre 2014 une charge nette de 31 416 milliers d’euros enregistrée au compte de résultat (31 209 milliers d’euros au premier semestre 2013).

Ces instruments financiers dérivés sont évalués au bilan à leur juste valeur :

    Valeurs de marché des instruments de couverture de taux   *Variations de la valeur de marché
En milliers d’euros     30 juin 2014   31 décembre 2013  
Contrats libellés en euros Passif de 627 529   Passif de 466 061 161 468
Contrats libellés en livres     Passif de 187 770   Passif de 160 864   26 906
Total     Passif de 815 299   Passif de 626 925   188 374

*Enregistrées directement dans l’Etat de résultat global.

13Parties liées

13.1Filiales du Groupe Eurotunnel

Au 30 juin 2014, l’ensemble des entités du Groupe Eurotunnel est consolidé par intégration globale à l’exception d’ElecLink dont les conventions sont décrites en note P des états financiers consolidés annuels au 31 décembre 2013.

13.2Autres parties liées

Lors de la restructuration financière en 2007, Groupe Eurotunnel a conclu auprès d’institutions financières des opérations de couverture de taux d’intérêt de sa dette variable sous forme de swap (voir note 12 ci-dessus). Goldman Sachs International est une des contreparties de ces instruments de couverture, à hauteur de 2,7 % au 30 juin 2014, soit une charge de 0,8 million d’euros au premier semestre 2014 et un passif de 22 millions d’euros au 30 juin 2014.

Deux fonds d’infrastructure de Goldman Sachs (GS Global Infrastructure Partners I, L.P., et GS International Infrastructure Partners I, L.P., ensemble GSIP) détiennent (sur la base de la dernière déclaration de franchissement de seuil de septembre 2011) environ 15,5 % du capital de GET SA au 30 juin 2014.

14Evénements postérieurs à la clôture de la période

Néant.

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL DE GROUPE EUROTUNNEL SA AU 30 JUIN 2014
Attestation du responsable du rapport financier semestriel

ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2014

J’atteste, à ma connaissance, que les états financiers consolidés résumés pour ce semestre écoulé sont établis conformément aux normes comptables applicables et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de Groupe Eurotunnel SA et de l’ensemble des entreprises comprises dans la consolidation, et que le rapport financier semestriel présente un tableau fidèle des évènements importants survenus pendant les six premiers mois de l’exercice, de leur incidence sur les états financiers consolidés semestriels résumés, des principales transactions entre parties liées ainsi qu’une description des principaux risques et des principales incertitudes pour les six mois restants de l’exercice.

Jacques Gounon,
Président-Directeur général de Groupe Eurotunnel SA,
21 juillet 2014

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL DE GROUPE EUROTUNNEL SA AU 30 JUIN 2014

Rapport des commissaires aux comptes sur l’information financière semestrielle

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L’INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE 2014

Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

En exécution de la mission qui nous a été confiée par l’assemblée générale et en application de l’article L.451-1-2 III du Code monétaire et financier, nous avons procédé à :

  • l'examen limité des comptes semestriels consolidés résumés de la société Groupe Eurotunnel SA, relatifs à la période du 1er janvier 2014 au 30 juin 2014, tels qu'ils sont joints au présent rapport ;
  • la vérification des informations données dans le rapport semestriel d'activité.

Ces comptes semestriels consolidés résumés ont été établis sous la responsabilité du conseil d’administration. Il nous appartient, sur la base de notre examen limité, d'exprimer notre conclusion sur ces comptes.

I – Conclusion sur les comptes

Nous avons effectué notre examen limité selon les normes d'exercice professionnel applicables en France. Un examen limité consiste essentiellement à s'entretenir avec les membres de la direction en charge des aspects comptables et financiers et à mettre en œuvre des procédures analytiques. Ces travaux sont moins étendus que ceux requis pour un audit effectué selon les normes d'exercice professionnel applicables en France. En conséquence, l’assurance que les comptes, pris dans leur ensemble, ne comportent pas d’anomalies significatives obtenue dans le cadre d’un examen limité est une assurance modérée, moins élevée que celle obtenue dans le cadre d’un audit.

Sur la base de notre examen limité, nous n'avons pas relevé d'anomalies significatives de nature à remettre en cause la conformité des comptes semestriels consolidés résumés avec la norme IAS 34 - norme du référentiel IFRS tel qu’adopté dans l’Union européenne relative à l’information financière intermédiaire.

II – Vérification spécifique

Nous avons également procédé à la vérification des informations données dans le rapport semestriel d'activité commentant les comptes semestriels consolidés résumés sur lesquels a porté notre examen limité. Nous n'avons pas d'observation à formuler sur leur sincérité et leur concordance avec les comptes semestriels consolidés résumés.

Les commissaires aux comptes
Paris La Défense, le 21 juillet 2014         Courbevoie, le 21 juillet 2014
KPMG Audit
Département de KPMG S.A.
Mazars
 
 

Fabrice Odent
Associé

Jean-Marc Deslandes
Associé



© Business Wire

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
56I7_NKPz8ou80Wa0fIejXrr11YofInBco8AHAGUM5wIiKq05n_2ME3cAo4tCyAf
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.