Guerre commerciale Chine-Etats-Unis: des questions très difficiles subsistent
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

Guerre commerciale Chine-Etats-Unis: des questions "très difficiles" subsistent


Actualité publiée le 15/02/19 12:03
degiro Découvrez combien vous pouvez économiser sur vos frais de courtage
Investissez avec des tarifs de courtage jamais vus auparavant sur plus de 50 places boursières internationales. Ouverture de compte en ligne. Aucun minimum de dépôt. Investir comporte des risques de perte.
Cac 40
5 358,59  -1,46%



Le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer (c), le président chinois Xi Jinping (d) et le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin (g), le 15 février 2019 à Pékin (POOL/AFP/Andy Wong)

Des questions "très difficiles" restent à régler pour résoudre le différend commercial entre la Chine et les Etats-Unis, malgré "deux très bonnes journées" de négociations, a déclaré vendredi à Pékin le représentant américain pour le Commerce, Robert Lighthizer.

"Nous avons le sentiment qu'il nous faut progresser sur certaines questions très très importantes et très difficiles", a déclaré M. Lighthizer au début d'un entretien avec le président chinois Xi Jinping, à deux semaines d'une nouvelle hausse annoncée des droits de douane américains sur les produits chinois.

"Il reste du travail à faire mais nous sommes optimistes", a poursuivi M. Lighthizer, dans le cadre solennel du Palais du peuple à Pékin.


Le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer (c), le vice-Premier ministre chinois Liu He (d) et le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin (d), le 15 février 2019 à Pékin (POOL/AFP/Mark Schiefelbein)

"Nous croyons tous que la Chine et les Etats-Unis (doivent) promouvoir le développement et la prospérité mondiaux. Il s'agit de notre intérêt commun", a déclaré le président Xi.

Auparavant, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin avait évoqué sur Twitter "des réunions productives" avec le principal négociateur chinois, le vice-Premier ministre Liu He, mais aucune avancée concrète n'a été annoncée à l'issue des discussions.

Washington, qui se plaint de l'énorme excédent commercial que la Chine dégage de ses échanges bilatéraux, exige aussi que Pékin mette fin à ses pratiques jugées déloyales: le transfert forcé de technologies, le "vol" de propriété intellectuelle, le piratage informatique, ainsi que les subventions massives accordées aux entreprises publiques pour en faire des champions nationaux


Les échanges Chine - Etats-Unis (AFP/Gal ROMA )

Les Etats-Unis ont donné jusqu'au 1er mars à Pékin pour trouver un terrain d'entente entre les deux pays, avant de faire passer de 10 à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles.

Mais, d'après l'agence de presse financière Bloomberg, l'administration Trump pourrait repousser l'échéance de 60 jours.

© 2019 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.