Hermès: la croissance organique accélère au T1 avec la Chine
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Hermes  > Actus Hermes

Hermès: la croissance organique accélère au T1 avec la Chine


Actualité publiée le 25/04/19 09:47
bd Vos ordres de bourse à partir de 0,99 €

Offre spéciale Evasion: 1000 € OFFERTS* sur vos frais de courtage, offre valable du 17 juin au 8 juillet 2019 !

Hermes
628,80 € -0,57%


(CercleFinance.com) - Dernier des trois grands groupes français de luxe à dévoiler ses ventes du 1er trimestre (T1) 2019, Hermès International a fait état ce matin d'une croissance organique de 12% sur la période, après 10,4% en 2018, dont 10% au 4e trimestre. Une accélération à mettre notamment sur le compte de la Chine.

Pour mémoire, au T1 2019, les croissances organiques de LVMH et de Kering sont ressorties à respectivement 11% et 17,5%.

Hermès, connu notamment pour ses articles de maroquinerie, de sellerie et ses 'carrés', a enregistré de janvier à mars un CA de 1,6 milliard d'euros, chiffre en hausse publiée de 16%. A changes constants, sachant que le périmètre n'a pas changé, la hausse est de 12%, tirée par les boutiques (+ 13%). 'Hermès connaît une accélération de ses ventes au premier trimestre. Ce qui témoigne de la poursuite d'une tendance dynamique, notamment en Chine', a commenté Axel Dumas, co-gérant de la commandite.

Toujours à données comparables, et par zone, l'activité en Asie hors Japon a pris 17%, 'tirée par la Chine continentale', le Japon et l'Amérique 10% chacun, et l'Europe 9,5%.

Par métier, l'Horlogerie prend 22%, les Vêtements et accessoires 13%, et la division amirale de Maroquinerie-Sellerie 12,5%. Les Soies et textiles ainsi que les Parfums sont en retrait, vers 3% environ.

Enfin, Hermès 'confirme (viser) un objectif de progression du chiffre d'affaires à taux constants ambitieux' en 2019.




Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.