OK
Accueil  > Marchés  > Cotation SBF 120  > Actus SBF 120

Immobilier, 4 villes de l'Ouest où il est urgent d'acheter !


Actualité publiée le 10/07/20 15:30

À la conquête de l’Ouest ! Combinant une bonne qualité de vie, des bassins d’emplois dynamiques, des infrastructures de transports performantes et des prix immobiliers qui, bien qu’ils augmentent, demeurent accessibles, Nantes, Rennes, Toulouse et Bordeaux jouissent actuellement d’une forte attractivité. Et si vous vous laissiez, vous aussi, tenter ?

Nantes, une attractivité qui n’est plus à démontrer !

C’est peu dire que la Capitale des Ducs de Bretagne n’en finit pas d’attirer les acheteurs en provenance de tout l’hexagone. Chaque année, ce sont ainsi quelque 8 000 néo-Nantais qui viennent s’installer dans la Cité Ligérienne, séduits par son cadre de vie et le prix de son immobilier. Selon les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger en juin dernier, dans l’ancien, le prix du m² à Nantes avoisine les 3 951 €. S’il demeure abordable, force est toutefois de constater que le prix de l’immobilier nantais affiche une forte hausse avec un gain de 11,9 % sur 1 an ! Il est par ailleurs intéressant de remarquer qu’en l’espace de cinq ans, soit depuis le mois de juin 2015, les prix dans la préfecture de la région Pays de la Loire enregistrent 37 % de hausse ! En effet, à l’époque, devenir propriétaire à Nantes ne coûtait « que » 2 882 € du m². Enfin, si l’hyper-centre, Saint-Donatien-Malakoff et Hauts-Pavés-Saint-Félix restent des quartiers très demandés, beaucoup de Nantais, désireux de booster leur pouvoir d’achat immobilier, prospectent désormais les communes voisines : Carquefou, Basse-Goulaine, Saint-Sébastien-sur-Loire…

Rennes, un marché immobilier qui s’est considérablement tendu

Alors qu’à Rennes, les stocks de biens disponibles à la vente tendent à s’épuiser (studios et T3 sont désormais une denrée rare !), la demande s’y fait sans cesse plus pressante, que ce soit à l’achat comme à la location. Située à seulement 1h30 de train de la capitale, Rennes séduit ainsi - à l’instar de Nantes - tout particulièrement les Parisiens. Rien d’étonnant, donc, à ce que, la demande y étant soutenue, une forte pression s’exerce sur les prix des logements dans le chef-lieu du département de l’Ille-et-Vilaine. D’après le baromètre LPI-SeLoger du mois de juin, le prix de l'immobilier à Rennes accuse ainsi 7,8 % de hausse annuelle pour atteindre 3 615 €/m². Toutes choses étant égales par ailleurs, si on la compare au mois de juin 2015, la pierre rennaise coûte 27 % plus cher ! Du côté des acquéreurs, l’appétence pour les quartiers de l’hyper-centre (rue du Champ-Jacquet, rue Beaumanoir) et Thabor-Sévigné (rue du Thabor, boulevard de Sévigné) reste forte. Si dans ces secteurs, les prix se situent dans la fourchette haute du marché, ils tendent à être moins élevés au Sud de la ville, dans les quartiers du Blosne et de la Poterie… Enfin, les familles rennaises en manque d’espace et de verdure auront tout intérêt à déporter leur recherche immobilière sur le marché de périphérie : Cesson-Sévigné, Saint-Grégoire, Chantepie…

Toulouse, des prix immobiliers encore sous-cotés…

Une autre métropole de l’Ouest à mériter de figurer dans notre sélection n’est autre que Toulouse. Il est toutefois troublant de constater qu’à l’instar des prix phocéens, les prix des logements toulousains sont étonnamment bas, au regard du poids démographique de la ville. Selon le baromètre LPI-SeLoger, le prix du m² à Toulouse se limite, en moyenne, à 3 623 €. Ce qui fait de la Capitale du Rugby, l’une des grandes villes françaises les plus abordables ! Mais les cartes pourraient être rebattues dès 2022 et le début des travaux de la LGV Bordeaux-Toulouse. En effet, à terme, rallier Paris depuis le chef-lieu de la Haute-Garonne ne prendra plus que 3 heures et 10 minutes ! À fin mai 2020, les prix toulousains totalisent 8 % de hausse sur l’année. Enfin, un rapide coup d’oeil dans le rétroviseur nous apprend qu’accéder à la propriété à Toulouse revient aujourd’hui 33 % plus cher qu’en juin 2015. En tête des demandes d’acquisition, se trouvent le centre-ville de Toulouse (Carmes, Esquirol, Capitole, Saint-Étienne) mais aussi Saint-Cyprien, sur la rive gauche de la Garonne ou encore le quartier de la Côte Pavée, à l’Est de la ville. En revanche, les secteurs de Reynerie, du Mirail ou encore Bagatelle tendent à être moins demandés… Enfin, les maisons de la première couronne toulousaine (Blagnac, Ramonville-Saint-Agne, Tournefeuille…) font le bonheur des familles en manque de mètres carrés !

Bordeaux, un marché immobilier toujours très convoité

Comment imaginer, ne serait-ce qu’un seul instant, que Bordeaux puisse ne pas figurer pas dans notre quarteron de villes de l’Ouest où il fait bon vivre et devenir propriétaire ?! Après s’être emballé et frôlé la surchauffe, le marché de l’immobilier bordelais a repris une vitesse de croisière et la frénésie d’achat qui le caractérisait semble être quelque peu retombée. Rappelez-vous, il y a quelques mois de ça, les prix bordelais avaient dépassé ceux de Lyon ! Et sur les cinq dernières années, ils ont augmenté de 45 %. Si le calme est revenu (sur l’année, les prix y reculent de 0,7 %), celle que l’on surnomme la Perle de l’Aquitaine n’en conserve pas moins intact son pouvoir de séduction auprès des acquéreurs. Si vous aussi, vous envisagez de devenir bordelais(e), sachez que dans l’ancien, le prix du m² à Bordeaux se situe aux alentours de 4 856 €. En revanche, la forte hausse des prix relevée à Pessac (+ 14,9 % sur 1 an) ou encore à Mérignac (+ 8,6 % sur la même période) semble indiquer que la pression de la demande s’est déplacée du centre-ville de Bordeaux vers les communes limitrophes… Intra-muros, les quartiers les plus convoités restent l’hyper-centre, les Chartrons, Jardin Public, les Quinconces et, bien sûr, l’incontournable Triangle d’Or bordelais que forment les places Gambetta, de Tourny et de la Comédie.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
oOPGomVH28n0qPM_rKbhL7ctH_-TbwekuR55ryOISecHcKQh2dyDXxZ_D5XBdhI5
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.