OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

L'Insee révise en hausse, à +18,7%, le rebond de l'économie française au troisième trimestre


Actualité publiée le 27/11/20 09:01

L'Insee a révisé à la hausse vendredi son estimation du rebond de l'économie française au troisième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) affichant une progression de +18,7%, contre +18,2% estimé précédemment (AFP/Archives/Christophe ARCHAMBAULT)

L'Insee a révisé à la hausse vendredi son estimation du rebond de l'économie française au troisième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) affichant une progression de +18,7%, contre +18,2% estimé précédemment.

Le PIB reste toutefois "inférieur de 3,9% à son niveau du troisième trimestre 2019", précise l'Institut national de la statistique, qui explique notamment cette révision par une réévaluation de la consommation des ménages et de l'investissement en services.

Ainsi, les dépenses de consommation des ménages ont "vivement" augmenté sur la période, à +17,9%, après leur chute de 11,4% au deuxième trimestre, durant lequel le PIB avait plongé de 13,8%.

Elles se rapprochent ainsi de leur niveau d'avant-crise, puisqu'elles sont en baisse de 1,3% sur un an, souligne l'Insee.

Malgré un rebond conséquent de 23,9%, l'investissement reste lui en retrait de 4,8% par rapport à son niveau d'il y a un an.

Avec une hausse des exportations supérieure à celle des importations, le commerce extérieur contribue lui positivement à la croissance du troisième trimestre, tandis que la variation des stocks y contribue négativement (-1,5 point).

Fait notable, au troisième trimestre le revenu des ménages connait sa plus forte hausse trimestrielle depuis 1983, souligne l'Insee, en hausse de 3,7%, après un recul de 2,6% au deuxième trimestre. Ces revenus sont aussi 1% supérieurs à ceux enregistrés sur la même période de l'an dernier.

Avec la baisse du recours au dispositif du chômage partiel et le rebond de l'emploi, les salaires perçus par les ménages sont ainsi repartis à la hausse (+13,1%). Mais dans le même temps les prestations sociales ont reculé de 6,2% même si elles "restent à un niveau élevé par rapport à leur niveau d'avant la crise sanitaire" (+5% sur un an), souligne l'Insee.

Enfin, le taux de marge des entreprises s'est redressé au troisième trimestre à 30,3%, contre 27,8% au deuxième trimestre.

© 2020 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

5 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

gars d'ain


27/11/20 09:25;

On préfère travestir la réalité des chiffres pour se donner raison quand on a eu tort...

Je note "Le PIB reste toutefois "inférieur de 3,9% à son niveau du troisième trimestre 2019", précise l'Institut national de la statistique"

ça c'est le vrai chiffre trimestriel...

Comme je l'ai précisé à diverses reprises, l'Etat et le gouvernement font chaque jour mieux dans l'excellente du pire...

sennac


27/11/20 10:12;


on va rigoler l'an prochain

la vérité gars d'ain

aliqujus


27/11/20 12:08;

Si la pandémie est maîtrisée à mon sens l'économie va repartir et dépasser 2019 , la part importante des petites entreprises personnelles va favoriser cette évolution car le gagne-pain est en jeu; pour les moyennes le manque de main-d'oeuvre qualifiée va être un gros obstacle et pour les grandes entreprises vu le gros pourcentage de capitaux étrangers le risque de délocalisation va peser lourd d'autant qu'il ne faut se faire aucune illusion , les charges de l'état vont croîtres.

JULIENOR


27/11/20 12:25;

tres vrai tout ca !!!!!!!!!!!!!!!

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
MMJrmJfnPX60Lae5JkTMoeULAIfDwl8_LG2tuDuGwriqJc3VMUFahhrJ6oqGipf2
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.