OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

La Bourse de Paris ouvre en baisse de 0,39%


Actualité publiée le 22/01/21 09:14

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (AFP/Archives/ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris accusait le coup (-0,97%) vendredi matin, les nouvelles restrictions mises en oeuvre ou envisagées en Europe pour lutter contre la pandémie mettant à mal le scénario d'une reprise économique à court terme.

A 09H40, l'indice parisien perdait 54,11 points à 5.536,68 points, au lendemain d'un recul de 0,67%.

"Les campagnes de vaccination sont trop lentes et les marchés commencent à envisager la remise en cause, au moins partiellement, du scénario d'une forte reprise de l'activité cette année, à partir du 2e trimestre", souligne Tangi Le Liboux, un analyste du courtier Aurel BGC.

"La tendance du jour est plombée par la progression de nouveaux cas de coronavirus dans le monde et du retard que commence à prendre la campagne de vaccination", abonde John Plassard, responsable de l'investissement chez Mirabaud.

Le président américain Joe Biden a promis jeudi une mobilisation digne de "temps de guerre" face au Covid-19, tandis que l'Europe, alarmée face à la propagation de nouveaux variants sur son sol, serre encore la vis.

L'Union européenne a appelé à éviter les voyages non essentiels entre les pays du bloc, jugeant la situation sanitaire "très grave", à l'issue d'un sommet des Vingt-Sept par vidéoconférence jeudi.

La France a annoncé dans la foulée qu'elle imposerait à partir de dimanche aux voyageurs en provenance d'autres pays européens la présentation d'un test PCR réalisé 72H avant le départ. Paris n'exclut pas un troisième confinement en cas de détérioration de la situation.

La Banque centrale européenne, qui a opté jeudi pour le statu quo concernant sa panoplie d'outils anti-crise sensiblement renforcée en décembre, a aussi fait part de son inquiétude quant au "risque sérieux" que fait peser sur la reprise la virulence de la pandémie.

Les investisseurs n'avaient pas non plus de quoi se réjouir sur le plan macroéconomique avec une accélération du repli de l'activité du secteur privé en janvier en France "sur fond de durcissement du couvre-feu".

Au Royaume-Uni, les ventes au détail ont légèrement progressé de 0,3% en décembre sur un mois, après une chute en novembre avec le confinement, tandis que le déficit public a encore gonflé.

Rémy Cointreau

Le groupe de spiritueux ne profitait pas (-1,43% à 144,30 euros) de la nette hausse de ses ventes enregistrée au troisième trimestre de son exercice décalé, portée par la consommation à domicile aux Etats-Unis, après un premier semestre plombé par la crise sanitaire.

Compagnie des Alpes surnage

L'un des rares titres dans le vert, Compagnie des Alpes gagnait 1,12% à 18,10 euros malgré un chiffre d'affaires au premier trimestre 2020-2021 divisé par cinq, ses activités dans les parcs de loisirs comme dans les stations de ski ayant été paralysées par la pandémie de Covid-19.

Vivendi investit dans Prisa

Vivendi reculait de 0,60% à 26,45 euros après qu'il a annoncé vendredi avoir investi à hauteur de 7,6% dans le capital de Prisa, acteur majeur des médias et de l'éducation du monde hispanophone avec notamment le journal El Pais ou la radio Cadena SER.

Rallye poursuit sa restructuration

La maison mère de Casino se repliait de 1,93% à 6,10 euros dans le sillage du lancement d'une opération de rachat de dette prévue dans le cadre du plan de sauvegarde du groupe.

© 2021 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
MVW0rSsms-qeg9ghHL7LuPWdbIC7LMeGFZ24JKaXimFB6_sIXRGspua25AmS6gqf
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.