OK
Accueil > Marchés > Cotation SBF 120 > Actus SBF 120

La violence des manifestations à Hong-Kong bouleverse l'économie locale. Peut-on espérer un futur plus prometteur ?


Actualité publiée le 20/01/20 17:47

Déjà affectée par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, l’économie de Hong-Kong doit maintenant subir les conséquences de la montée en violence des manifestations. Comment le territoire va-t-il réagir pour redresser la situation ?

Destination touristique, commerciale et financière de premier plan, Hong-Kong représente l’un des territoires les plus dynamiques au monde

La qualité de vie du territoire en font l’une des destinations les plus prisés d’Asie. L’évolution de son Indice de Développement Humain (IDH) montre son impressionnante expansion. Entre 1990 et 2018, l'IDH de Hong Kong est passé de 0,781 à 0,939 - soit une augmentation de 20,3 %.

Alors que l’IDH de la ville plaçait Hong-Kong 4e sur 189 nations en 2018, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le territoire semi-autonome impressionne autant les autres pays asiatiques qui l’envient.

L’économie de Hong-Kong, dont le secteur des services représente plus de 90 % du PIB, a connu une forte croissance comparée à d’autres parties du monde depuis la crise économique et financière débutée en 2007. Entre 2010 et 2018, la croissance annuelle moyenne du PIB a été de 3,39 %.

De plus, il n’a fallu que trois ans au territoire pour retrouver (et surpasser) son niveau économique d’avant crise. En effet, d’après les données de la Banque Mondiale, le PIB annuel était de 6,465 % en 2007 et de 6,768 % en 2010.

Ces chiffres montrent la puissance du territoire et la rapidité à laquelle il peut se redresser en temps de crise. Alors que les manifestations pacifiques reflétaient la prospérité de la ville, les récentes protestations impactent son image et sa stabilité.

Plus de 1 000 manifestations ont eu lieu depuis juin 2019 avec plus de 6 000 personnes arrêtées

Alors que ces manifestations ne rassemblaient au départ que quelques centaines de personnes de manière pacifique, elles se sont transformées en marches de plus grande envergure (avec jusqu'à 2 millions de participants) et sont devenues plus violentes.

Il semblerait que les précédents rassemblements pacifiques n’aient pas eu d’impact majeur sur l’économie du territoire. Cependant, au fur et à mesure que les protestations se sont multipliées et sont devenues plus violentes l’année dernière, l'économie locale a subi un ralentissement plus marqué.

La violence des récentes émeutes représente un changement dans la position économique libérale à Hong Kong

D'après CNN, la police aurait tiré 16 000 cartouches de gaz lacrymogène pendant les mouvements de 2019, alors que les protestataires violents auraient lancé des briques, des bombes incendiaires et d’autres objets dangereux sur les agents de police créant des situations risquées.

Puissant poids lourd économique mondial, Hong-Kong a vu une forte baisse de son commerce intérieur et de son tourisme depuis que ces violences ont commencé, ce qui a impacté son activité et perturbé son marché du travail.

Le taux de chômage (non corrigé des variations saisonnières) est passé de 2,8 % en 2018 à 3,2 % en fin d’année dernière d’après les données du Département du Recensement et des Statistiques.

L’économie de Hong-Kong est officiellement entrée en récession

Les tensions commerciales sino-américaines persistantes et l’intensification de la crise politique ont poussé la ville dans une récession au troisième trimestre 2019 pour la première fois en dix ans.

Après une croissance robuste de 3 % en 2018, l'activité économique de la région s'est considérablement affaiblie en 2019 avec un PIB ayant enregistré un recul de 3,2 % au troisième trimestre (après - 0,5 % pendant le deuxième trimestre 2019).

Compte tenu des pressions à la baisse qui persistent dans la région autonome, le gouvernement a diminué ses prévisions de croissance pour 2019. Elles sont ainsi passées de 0-1 % lors de l'examen du mois d’août à - 1,3 %.

D’après les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI), l’économie de Hong-Kong pourrait reculer de 1,9 % en 2019. L’une des raisons évoquées par l’institution concerne la baisse de la consommation privée et du nombre de touristes à cause de « l'agitation sociale qui a commencé pendant l’été ».

Les secteurs du commerce et du tourisme sont les plus touchés

La valeur nominale des ventes au détail a diminué de 23,6 % en novembre 2019 comparé à novembre 2018 (après une baisse de 24,4 % en octobre 2019). Entre janvier et novembre 2019, il a été estimé que la valeur des ventes au détail totales a diminué de 10,3 % par rapport à la même période en 2018.

Entre janvier et octobre, le nombre de visiteurs a atteint 52,7 millions contre 65,1 millions en 2018. D'après les statistiques du Bureau du Commerce et du Développement Économique, le nombre de visiteurs en novembre 2019 (2,65 millions de personnes) aurait baissé de près de 56 % par rapport à novembre 2018.

Compter sur la résilience traditionnelle de Hong-Kong ne sera pas suffisant pour aider l’économie à repartir

Jusqu’à présent, Hong-Kong était connu pour sa stabilité et sa sécurité, ainsi que pour son économie plutôt résiliente en cas de fortes incertitudes. Cependant, les récents affrontements viennent entacher cette image.

L’impact des protestations plus violentes et des manifestants plus radicaux se fait davantage sentir sur son économie. Rétablir l’ordre est donc une priorité pour que la ville se remette sur pied car la violence et le chaos ne feront qu'aggraver la situation.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email
ImwvunS321JD2UsRjoLop7qFHE7GC88W9RFhiudaRSdAj5jvzswjji-gVCQYRN33

Investir en Bourse avec Internet