bourse investir
OK

Le Bourget: série de commandes pour Airbus, Boeing, et les motoristes


Actualité publiée le 19/06/17 17:16
Airbus

72,22 €

-2,14%

bourse Airbus



Airbus A350-1000 en démonstration au salon du Bourget le 19 juin 2017 près de Paris (AFP/ERIC PIERMONT)

L'avionneur européen Airbus et son concurrent américain Boeing se sont livrés lundi à un premier duel de commandes à l'ouverture jour du salon aéronautique international du Bourget, tandis que CFM International a annoncé plusieurs contrats de motorisation d'avions.

AIRBUS


Logo Airbus le 20 mars 2017 à Bouguenais (Loire-Atlantique) (AFP/Archives/LOIC VENANCE)

- La société de location-vente GE Capital (GECAS) a signé une commande ferme pour 100 appareils de la famille des A320neo d'une valeur totale dépassant les 10 milliards de dollars au prix catalogue. Cette nouvelle commande porte à près de 600 le nombre d'avions commandés par le loueur dont 220 de la famille des A320neo, la version remotorisée (plus économe en carburant) du moyen-courrier vedette du constructeur.

- L'Américain Air Lease Corporation (ALC) a signé une commande ferme pour 12 Airbus A321neo, pour une valeur au prix catalogue de plus de 1,5 milliard de dollars. Cette commande porte le nombre total d'avions commandés, ou dont ALC a pris livraison, à 279, dont 70 sont des gros porteurs.

BOEING


Centre de livraisons de Boeing pour les 737 à Seattle, le 19 octobre 2015 (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives/STEPHEN BRASHEAR)

Les commandes fermes :

- Le contrat le plus important a été signé avec la société de location d'avions AerCap qui a passé une commande ferme pour trente 787-9, la version intermédiaire du long-courrier "Dreamliner", pour un montant catalogue de 8,1 milliards de dollars.

- L'indienne SpiceJet a passé une commande ferme pour 20 MAX 10 et pour la conversion d'une précédente commande de 20 MAX 8 en MAX 10. Au total, cela fait quarante exemplaires de MAX 10 pour 4,7 milliards de dollars.

- Les protocoles d'accord:

- Protocole d'accord signé avec CDB Aviation Lease Finance pour 42 moyen-courriers 737 MAX 8, une version plus petite du mono-couloir, et dix MAX 10, ainsi que huit long-courriers 787-9 "Dreamliner" pour un montant de 7,4 milliards de dollars au prix catalogue.

- Engagement d'achat pour 50 737 MAX 10 de la part de la compagnie indonésienne Lion Air, pour un montant de 6,24 milliards de dollars.

- Protocole d'accord signé avec Tibet Financial Leasing pour 20 737 MAX 8 et 10, pour une valeur de 2,5 milliards de dollars.

- Engagement d'achat de la part d'Alafco Aviation Lease pour 20 737 MAX 8 pour un montant catalogue de 2,2 milliards de dollars.

- Protocole d'accord signé avec le loueur d'avions BOC Aviation pour dix 737 MAX 10 pour un montant de 1,25 milliard de dollars.

- Conversion d'une précédente commande de vingt 737 MAX pour autant de MAX 10 de la part de GE Capital Aviation (Gecas) la société de location d'avion du conglomérat General Electric. Montant non dévoilé.

ATR

Le groupe de transport régional ATR (filiale des groupes Airbus et Leonardo) a annoncé la signature de lettres d'intention avec deux groupes chinois portant sur :

- l'achat de 10 ATR 42-600 avec le groupe Tianju Investment Group afin de développer le transport aérien court-courrier dans la région de Xinjiang

- l'achat de 3 ATR 42-600 avec la compagnie Xuzhou Hantong, pour soutenir cette fois-ci le transport aérien court-courrier dans la province du Jiangsu

La livraison des premiers avions doit se faire "dès que possible en 2018".

SAFRAN et GENERAL ELECTRIC


Turboréacteur Safran, le 24 mai 2017, lors d'une rencontre commerciale à l'aéroport de Genève-Cointrin (AFP/Archives/Fabrice COFFRINI)

- De son côté, CFM International, la coentreprise de Safran et General Electric (GE) dans les moteurs d'avions, a annoncé plusieurs contrats de motorisation pour des moyen-courriers d'Airbus et Boeing pour un montant de 5,9 milliards de dollars.

© 2017 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.