OK
Accueil > Marchés > Cotation SBF 120 > Actus SBF 120

Le Roi du Maroc lance un projet de 500 millions de dollars pour produire des vaccins


Actualité publiée le 09/07/21 11:50

roi du Maroc

Développer des vaccins «made in Morocco» et assurer l’autosuffisance du pays tout en approvisionnant le continent africain et les pays maghrébins voisins, c’est l’objectif de la nouvelle stratégie sanitaire voulue par le roi Mohammed VI.

Au moment où de nombreux pays, notamment des puissances mondiales, se heurtent à des difficultés de s’approvisionner en vaccins anti-Covid, le Maroc a décidé de se lancer dans la fabrication des vaccins anti-Covid19. En effet, le lundi 5 juillet, le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de lancement et de signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid et d’autres sérums. Une enveloppe de l’ordre de 500 millions de dollars sera mobilisée pour créer au Maroc un pôle d’excellence biopharmaceutique sur le continent.

En vue d’accélérer les deux phases de la production et de la mise en seringue des vaccins, l’Etat marocain a signé des accords avec le laboratoire chinois Sinopharm, le Suédois Recipharm et le Marocain Sothema. En vertu de ces accords, la fabrication du vaccin Sinopharm démarrera à court terme avec une capacité de production de 5 millions de doses, avant de démultiplier progressivement cette capacité.

C’est un projet d’une grande importance tant pour le Maroc que pour la Chine en matière de lutte contre la pandémie et qui contribuera à la consolidation de l’amitié sino-marocaine. Rappelons que, le 20 Août 2020, le Maroc avait signé contrat avec Sinopharm portant sur 40,5 millions de doses. Ce n’est pas tout, le Royaume a mis toutes les chances de son côté pour réussir le défi de la vaccination contre la Covid-19, en s’engageant à participer notamment aux essais cliniques en phase III du vaccin développé par Sinopharm.

Au-delà de l’ambition, ce projet confortera le leadership du Maroc dans le domaine sanitaire, en vue de créer les conditions nécessaires pour tirer vers le haut les capacités de l'Afrique en matière de production de vaccins.

Un partenariat Public-Privé d'envergure

Cette synergie public-privé va renforcer ainsi la souveraineté sanitaire du Maroc et consacrer sa projection internationale, comme elle renforcera sa vocation de prestataire de sécurité sanitaire dans son environnement régional et continental.

Dans le détail, la réussite de ce projet est tributaire de trois étapes importantes, dont la première est une phase d'urgence, qui démarrera immédiatement. Cette étape permettra au Maroc d’utiliser la capacité de remplissage en flacons ou en seringues préremplies déjà existantes dans le pays. Une phase qui consiste plus spécifiquement à enclencher une coopération technique entre Sinopharm et la société Sothema. Celle-ci se fera sous la supervision et en partenariat avec le ministère de la santé, le ministère des affaires étrangères ainsi qu’avec tous les ministères déjà engagés.

La phase qui  suivra, consiste à créer, en partenariat avec la société Recipharm, un site de production de vaccins et de biothérapies ayant un niveau qualitatif et des standards réglementaires reconnus mondialement.

Quant à la dernière étape, elle porte sur la création du contexte nécessaire afin que le Maroc puisse faire partie des grands de ce monde, reconnu comme plateforme sérieuse et crédible de développement et de production de vaccins et biothérapies vrac et produits finis. Cette phase démarre en 2024 avec pour objectif la création d’un pôle africain d’innovation biopharmaceutique et vaccinale au Maroc.

Ce n’est pas la première fois que le Maroc réussit un défi d’une telle ampleur. Ce pays de 36 millions d’habitants, avait déjà réussi, en pleine pandémie, à mettre en place une chaîne logistique inédite et organiser une campagne vaccinale de grande envergure, en tablant sur sa capacité à planifier d’avance et ne rien laisser au hasard.

Le Maroc sur le podium africain en matière de lutte contre la pandémie

C’est ainsi que le  Royaume a atteint une performance de rang mondial avec un taux de vaccination de 34%. Ayant compris depuis bien longtemps que l’immunité collective est bien la seule et unique porte de sortie de la crise sanitaire, le pays s’est donc lancé très tôt dans une bataille féroce autour du vaccin auprès des géants pharmaceutiques.

Il faut dire que l’expérience marocaine reste, à l’heure actuelle, l’une des expériences les plus réussies au niveau international.  La campagne de vaccination nationale contre la Covid-19 est déjà à sa 23ème semaine consécutive. La barre des 20 millions de doses administrées devrait être franchie dans les prochains jours. Le dernier bilan bimensuel de la situation épidémiologique au Maroc fait état 9.181.595 personnes complètement vaccinées et 10.119.393 primo-vaccinés.  Ce n’est pas un simple fruit du hasard mais bel et bien les résultats d’un long labeur.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

T1uPNy1rKYLNyNhF-rskq-qg3Nn0SBkqN9ud08Kh01csOM5c6ImXkUVmaftQSpBS
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.