bourse investir
OK

Les SCPI, un complément de revenus bienvenu pour les non-salariés


Actualité publiée le 25/01/17 16:03
SBF 120

4 220,10 

0,28%

bourse SBF 120


Les non-salariés constituent une population hétérogène qui a ou aura besoin de revenus complémentaires. Ils peuvent les percevoir grâce à l'achat préalable de parts de SCPI.

Les non-salariés constituent une population hétérogène

Selon la dernière étude de l'INSEE sur le sujet, ils étaient 2,7 millions en France fin 2014. Ils, ce sont les personnes exerçant une activité non-salariée hors secteur agricole. Cela fait effectivement du monde et, parmi ces professionnels, plus du quart (28 %) étaient des auto-entrepreneurs. Un tiers de ces derniers cumulent d'ailleurs leur activité avec un emploi salarié.

D'un point de vue juridique, les non-salariés sont des personnes affiliées à un régime de protection sociale des travailleurs non-salariés (TNS). Il s'agit à la fois des non-salariés ou indépendants, et des auto-entrepreneurs devenus micro-entrepreneurs à compter du 19 décembre 2014. Ils n'ont pas de lien avec la sécurité sociale à laquelle cotisent les salariés. Les travailleurs non-salariés cotisent au Régime Social des Indépendants (RSI).

L'étude de l'INSEE porte sur les revenus perçus par les non-salariés en 2014. Ainsi, cette année-là, les non-salariés hors auto-entrepreneurs ont perçu en moyenne 3 260 euros mensuels. Il existe toutefois des disparités importantes entre les professions puisque les revenus moyens ont oscillé entre 1 040 euros dans le commerce de détail hors magasin et 8 310 euros pour les médecins et les dentistes.

Ces disparités sont d'autant plus importantes qu'aux deux extrémités du spectre, un non-salarié sur dix gagne moins de 480 euros par mois tandis qu'un sur dix gagne plus de 7 880 euros, et ce non compris ceux qui ne perçoivent pas le moindre revenu.

Les non-salariés ont ou auront besoin de revenus complémentaires

Le point à retenir est que, par définition, les revenus des non-salariés sont aléatoires et varient d'un mois sur l'autre. Pire, lors de la cassation d'activité, le montant des retraites perçu est souvent très bas. Aussi, que faire pour lisser ses revenus et profiter d'une retraite décente ?

L'idée est très simple : Se constituer soi-même une retraite complémentaire en épargnant régulièrement durant sa période d'activité. Cela semble être une évidence mais sur quel support faut-il épargner ?

L'épargne réglementée ne rapporte quasiment rien (0,75 % par an) tandis que le taux de rendement de l'assurance-vie en euros dévisse année après année (2,27 % en 2015 et certainement moins de 2,00 % en 2016).

Les SCPI constituent une solution d'épargne judicieuse

Il reste bien l'immobilier mais celui détenu en direct engendre d'innombrables soucis de gestion. Dans ces conditions, mieux vaut se tourner vers les SCPI de rendement qui sont une forme d'épargne immobilière assistée. Les SCPI ont, en moyenne, rapporté 4,85 % en 2015 à leurs porteurs de parts appelés associés. En outre, le prix des parts a été, toujours en moyenne, revalorisé de 1,55 %.

Voilà un taux alléchant ! Il est de surcroît net et sans contrainte de gestion puisque c'est la société de gestion qui a créé la SCPI qui s'occupe de tout.

Nous savons que, trop occupé par votre activité, vous n'avez peut-être pas le temps de prendre soin de votre épargne. Comme tous les professionnels, vous pensez d'abord à votre entreprise et à vos clients. Alors, faîtes appel à d'autres professionnels, à des spécialistes des SCPI pour vous constituer un patrimoine complémentaire de votre patrimoine professionnel.

Cela, c'est le métier des consultants de La Centrale des SCPI qui vous permettront de concrétiser vos objectifs patrimoniaux avec le même sérieux et la même détermination que vous mettez au service de vos clients.

En ce début d'année, et afin de prendre date, vous pourriez-vous intéresser à trois SCPI différentes parmi les meilleures SCPI du marché pour vous constituer un portefeuille équilibré. Vous bénéficieriez ainsi d'un bouclier patrimonial contre tous les aléas.

La première est la SCPI Corum. Elle a rapporté 6,45 % à ses associés en 2016. Elle est régulièrement en tête du classement SCPI. Corum a investi dans neuf pays de la zone euro afin de mutualiser au maximum son patrimoine. Cette SCPI de rendement est gérée par Corum Asset Management, société de gestion qui a fait ses preuves.

Comme il suffit de n'acheter qu'une seule part au prix de 1 060 euros pour devenir associé, l'investissement de départ est modéré. Enfin, au regard de la qualité des immeubles détenus, la vacance de Corum est très faible, ce qui renforce son attrait.

La deuxième société civile de placement immobilier qui mériterait toute votre attention est la SCPI Pierval Santé, gérée par Euryale Asset Management. Les professionnels de la santé ne seront pas insensibles à son domaine d'activité qui ne laisse personne indifférent. Pierval Santé est une SCPI thématique spécialisée dans l'immobilier de la santé. Elle détient en portefeuille à la fois des murs d'EHPAD mais également des centres de soins, des cliniques, des laboratoires et des maisons de santé. La liste n'est pas exhaustive.

Pierval Santé a rapporté 5,18 % à ses associés en 2015 et son rendement 2016 devrait être de 5,15 %. C'est aussi une SCPI européenne puisqu'elle détient des actifs immobiliers en France et en Allemagne.

Enfin, afin de compléter votre choix de SCPI, il serait judicieux de profiter des qualités intrinsèques de la SCPI Épargne Pierre. Cette SCPI est spécialisée dans l'immobilier régional. Elle investit en France dans des immeubles soucieux de l'environnement qui sont de plus en plus appréciés par les locataires. Épargne Pierre est l'une des rares à ne souffrir d'aucune vacance. Elle a rapporté 6,16 % à ses associés en 2015 et ses résultats 2016 devraient aussi être d'excellente facture.

Les qualités intrinsèques d'Épargne Pierre lui ont permis d'accélérer sa collecte en fin d'année 2016, dans un contexte immobilier porteur. Elle constitue un véhicule cohérent de diversification patrimoniale du fait de ses investissements dans le secteur des bureaux.

Alors, même si votre temps de non-salarié(e) est très précieux, prenez, ne serait-ce qu'une heure, pour faire le point sur votre patrimoine avec des professionnels de la question. En agissant ainsi, vous vous protégerez, et protégerez vos proches. Votre avenir financier en dépend !

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.