Les tarifs douaniers imposés à la Chine en place pour une période conséquente
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

Les tarifs douaniers imposés à la Chine en place pour "une période conséquente"


Actualité publiée le 20/03/19 18:50
Cac 40
5 552,34  0,03%



Le président américain Donald Trump, le 20 mars 2019 à la base aérienne d'Andrews (Maryland) (AFP/SAUL LOEB)

Donald Trump a manié le bâton mercredi en affirmant que les tarifs douaniers punitifs qu'il a imposés à la Chine pour la forcer à négocier un accord commercial pourraient rester "en place pour une période conséquente".

Le président américain veut maintenir ces taxes sur plus de 250 milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis "parce que nous voulons être sûrs que si nous concluons un accord avec la Chine, celle-ci le respectera".

M. Trump a noté au passage que les négociations avec Pékin, qui se sont intensifiées depuis le début de l'année, "se passaient bien".

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et le représentant au Commerce Robert Lighthizer se rendront à Pékin ce week-end, a indiqué l'occupant de la Maison Blanche, afin de poursuivre ces négociations commerciales en vue de nouer un accord dans les prochaines semaines.


Séance de négociations commerciales entre Américains et Chinois, le 21 février 2019 à Washington (AFP/Archives/MANDEL NGAN)

Il a une nouvelle fois affirmé que ces taxes rapportaient "des milliards et des milliards de dollars" au Trésor. "Cela va rester en place pour un moment", a-t-il dit.

Dans les faits, ces taxes sont payées par les importateurs et ensuite répercutées pour tout ou partie sur le consommateur américain.

- Des hauts et des bas -

Outre une réduction de leur énorme déficit commercial, les Etats-Unis réclament des réformes structurelles en Chine pour garantir un traitement équitable pour les investisseurs étrangers.


Le commerce des Etats-Unis et de la Chine (AFP/Archives/John SAEKI)

Les sessions de négociations, qui se sont tenues alternativement à Washington et à Pékin, ont achoppé jusqu'alors sur la manière de mettre en oeuvre un accord final ainsi que sur les questions de protection de propriété intellectuelle et de transfert technologique.

Mardi, en marge d'une conférence de presse avec son homologue brésilien, M. Trump avait déjà assuré que "les discussions avec la Chine avançaient très bien" mais, comme mercredi, il n'avait donné aucun détail.

Selon des informations de l'agence Bloomberg mardi, citant des sources proches des pourparlers, les négociateurs chinois avaient fait marche arrière sur leurs précédentes promesses.


Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, le 9 novembre 2017 à Pékin (AFP/Archives/Nicolas ASFOURI)

La semaine dernière, le président américain avait laissé entendre que les discussions pourraient aboutir "d'une façon ou d'une autre, probablement dans les trois ou quatre semaines", confirmant qu'un sommet avec son homologue chinois Xi Jinping n'aurait pas lieu avant début avril.

Son entourage avait initialement évoqué la tenue avant fin mars d'un tel sommet, dans la luxueuse villa du président en Floride, afin de sceller un accord commercial.

© 2019 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

2 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

lfdp


20/03/19 19:23
Tant par rééquilibrage des niveaux de vie car les salaires chinois sont très inférieur, tant par rééquilibrage écologique car là aussi la Chine est très inférieure en soucis de l'environnement.
lfdp


20/03/19 19:23

Tant par rééquilibrage des niveaux de vie car les salaires chinois sont très inférieurs, tant par rééquilibrage écologique car là aussi la Chine est très inférieure en soucis de l'environnement.

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.