LVMH: Bryan Garnier reste à 'achat', abaisse sa cible.
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Lvmh  > Actus Lvmh

LVMH: Bryan Garnier reste à 'achat', abaisse sa cible.


Actualité publiée le 13/04/16 12:42
bd Vos ordres de bourse à partir de 0,99 €

Offre spéciale Evasion: 1000 € OFFERTS* sur vos frais de courtage, offre valable du 17 juin au 8 juillet 2019 !

Lvmh
368,95 € 0,37%


(CercleFinance.com) - Tout en maintenant sa recommandation 'achat' sur LVMH, Bryan Garnier abaisse sa valeur intrinsèque ('fair value') de 177 à 174 euros, du fait d'une réduction d'environ 1,5% de sa prévision de résultat d'exploitation pour 2016.

'La conférence de la veille a donné à la direction l'opportunité de fournir des informations supplémentaires sur la performance relativement faibles des ventes au premier trimestre', rapporte l'intermédiaire financier.

Bryan Garnier souligne ainsi qu'en excluant les marques américaines comme Marc Jacobs ou Donna Karan, les ventes de la division mode et maroquinerie ont augmenté de 2%, ce qu'il juge rassurant pour la dynamique de Louis Vuitton.

Néanmoins, compte tenu de l'impact probable de la stagnation de cette division au premier trimestre, le courtier n'attend plus qu'une marge d'exploitation en hausse de 10 points de base à 18,6% pour LVMH en 2016 (+40 points de base prévue précédemment).

Copyright © 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.