bourse investir
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

Marché: nouveau ralentissement de l'indice PMI de l'Eurozone


Actualité publiée le 22/03/18 10:28
Cac 40

5 494,17 

0,78%

cours bourse Cac 40


(CercleFinance.com) - 'L'activité globale de la zone euro enregistre sa plus faible croissance depuis plus d'un an', commente ce matin l'institut IHS Markit. En mars, l'indice PMI composite en version flash est ressorti dans l'Eurozone à 55,3 points, un 'plus bas de 14 mois' (soit janvier 2017), après 57,1 points en février. Les anticipations se situaient à 56,7 points, selon le consensus.

'Les données de l'enquête signalent ainsi un 2ème ralentissement mensuel consécutif de l'expansion dans le secteur privé de la zone euro', ajoute l'institution. Les services sont moins affectés que la production manufacturière.

Economiste principal d'IHS Markit, Chris Williamson déclare que 'si la moyenne de l'Indice PMI pour le premier trimestre 2018 reste relativement élevée, indiquant une croissance trimestrielle du PIB de la zone euro de 0,7 - 0,8 %, le ralentissement de l'expansion par rapport au très bon départ pris par l'économie de la région en tout début d'année a été spectaculaire'.

On peut en partie l'expliquer par une sorte de crise de croissance, M. Williamson signalant des 'ruptures d'approvisionnement de matières premières' ainsi que la pénurie de travail qualifié. Mais ce n'est pas tout et l'économiste ajoute : 'L'appréciation de l'euro se fait de plus en plus sentir sur le niveau des exportations, comme le suggère la très forte décélération de la croissance des nouvelles commandes à l'export', ajoute-t-il, de même que le poids des 'incertitudes politiques'.

'La croissance pourrait donc avoir culminé entre la fin de l'année 2017 et le début de l'année en cours', termine-t-il.


Copyright © 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.