OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Novacyt  > Actus Novacyt

Novacyt S.A. : Résultats financiers de l'exercice clos le 31 décembre 2019 et perspectives pour 2020


Actualité publiée le 14/05/20 08:00

Regulatory News:

Novacyt (EURONEXT GROWTH : ALNOV ; AIM : NCYT) (« Novacyt » ou la « Société »), spécialiste mondial du diagnostic clinique, publie ses résultats financiers audités pour l'exercice clos le 31 décembre 2019 et des perspectives pour 2020.

Graham Mullis, Directeur général de Novacyt, déclare :
« 2019 a été une année de consolidation alors que nous avons finalisé le refinancement et la restructuration de l’activité qui ont permis à Novacyt de reprendre sa stratégie de croissance avec trois piliers, à savoir la croissance organique, la R&D et la croissance externe.

Après le développement rapide et le succès du lancement d'un des premiers tests moléculaires au monde pour le COVID-19, nous prévoyons que 2020 sera une nouvelle année de transformation pour l'entreprise à presque tous les niveaux, au regard de la visibilité actuelle sur le chiffre d’affaires et de la demande importante et continue pour ce test. Soutenu par les points forts de Novacyt en matière de développement, de commercialisation et de production sous contrat de produits de diagnostic in vitro, nous pensons que la position financière plus solide et l’amélioration de la réputation du Groupe seront les catalyseurs pour créer un leader mondial du diagnostic clinique des maladies infectieuses.

Je tiens à exprimer ma sincère gratitude à tous nos employés pour leur implication et leur dévouement, ainsi qu'à nos partenaires et fournisseurs pour leur fidélité tout au long de 2019 ainsi qu’en 2020 dans la lutte contre le COVID-19. Enfin, je tiens à remercier nos actionnaires, anciens et nouveaux, qui continuent à soutenir Novacyt. »

Activités commerciales et perspectives pour 2020
L’activité de Primerdesign et Lab21 a démarré l'année en force, avec un carnet de commandes nettement supérieur à celui du début 2019 et avec un fonds de roulement permettant de relancer pleinement la chaîne d'approvisionnement du Groupe pour le premier semestre 2020.

Début janvier 2020, Novacyt a commencé le développement d'un nouveau test en réponse à la menace du nouveau coronavirus (COVID-19) apparu en Chine. Primerdesign a lancé son test fin janvier 2020 pour devenir l'un des premiers tests moléculaires au monde pour le virus SRAS-CoV-2. Le test a été le premier à obtenir le marquage CE-IVD. Il a ensuite été approuvé pour un usage d'urgence par la Food and Drug Administration américaine (FDA) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et d'autres organismes de régulation. Le Groupe a rapidement établi la nécessité de développer sa capacité de production importante et dispose aujourd'hui de huit sites de production en mesure de produire des tests COVID-19 à un rythme de plus de dix millions de tests par mois que Novacyt prévoit d'atteindre à partir de juin 2020. Le Groupe, grâce à ses investissements dans les matières premières et la production, est maintenant en mesure de répondre à la croissance significative et attendue de la demande pour son test COVID-19.

Les ventes, les commandes et les promesses d’achats de tests finalisées depuis le lancement initial ont largement dépassé les attentes et ont transformé le Groupe. Tout indique que leurs effets positifs sur les résultats financiers se poursuivront. Il s'agit d'un revenu additionnel aux autres activités de Novacyt pour la gamme de produits Primerdesign et Lab21. Les Administrateurs estiment que la forte demande pour son test COVID-19 se poursuivra jusqu'à la fin de l'année, et pourrait se prolonger jusqu'en 2021 car la demande mondiale de tests COVID-19 continue d'augmenter. Des revenus supplémentaires sont également attendus du lancement de produits liés au COVID-19, décrits plus loin, qui comprennent le réactif Exsig™ Direct et un test mobile pour le COVID-19.

Au cours des quatre mois clos fin avril 2020, le Groupe a enregistré une marge d’EBITDA supérieure à 50% grâce aux effets positifs du test pour le COVID-19. Si le niveau d'activité courant devait se maintenir sur l'ensemble de l'année, la situation financière de l’entreprise en serait transformée et les commandes laissent entrevoir une augmentation continue du niveau d'activité commerciale. Un niveau de trésorerie important devrait également être généré par ce niveau de rentabilité. A fin avril 2020, le Groupe disposait d’un solde de trésorerie net de 9,2 millions d'euros (1,8 million d'euros au 31 décembre 2019). Compte tenu de la faible intensité capitalistique du processus de production de Novacyt, une part importante de l'EBITDA du Groupe devrait être convertie en liquidités.

En outre, le Management estime que le développement, le lancement et la commercialisation réussis de son test COVID-19 aura un effet positif et de long terme sur les activités de l’entreprise. Outre le renforcement de son expertise du marché, le Groupe dispose désormais d'une nouvelle base considérablement élargie de clients mondiaux. Le Groupe enregistre déjà une demande croissante pour ses capacités en B2B de conception et de développement de molécules. Le Management estime que ces opportunités s'étendront aux autres gammes de produits de Novacyt.

Revue de l’activité en 2019
En raison de la situation extraordinaire dans laquelle se trouve le Groupe, les éléments financiers marquants de 2019 n'ont pas d'incidence significative sur les activités actuelles, et sont néanmoins présentés ci-dessous. Comme annoncé précédemment, Novacyt a continué d’enregistrer une demande croissante pour ses produits au cours de l'année. Cependant, cette croissance a été modérée par des contraintes de fonds de roulement qui ont eu un impact sur le chiffre d'affaires et les bénéfices du Groupe pour l'ensemble de l'année.

Principaux résultats financiers

  • EBITDA ajusté de 0,2 million d'euros comparé à 0,6 million d'euros en 2018
    • Troisième année consécutive d'EBITDA positif pour le Groupe
    • La baisse de l'EBITDA ajusté reflète celle des ventes en 2019 en raison des contraintes de fonds de roulement au cours de l'année
  • Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe a diminué de 5% (6% à change constant) pour atteindre 13,1 millions d'euros (11.5 millions de livres sterling) en 2019 contre 13,7 millions d'euros (12,1 millions de livres sterling) en 2018
    • En excluant Clinical Lab, qui a été cédé en juillet 2019, le chiffre d'affaires du groupe a diminué de 2% (3% à change constant)
    • Primerdesign a augmenté de 1% en 2019 par rapport à l'année précédente pour atteindre 6,3 millions d'euros, contre 6,2 millions d'euros en 2018
    • Le chiffre d’affaires aux États-Unis augmente de 13% par rapport à l'année précédente, grâce à l'augmentation des ventes auprès des principaux clients américains de Primerdesign.
  • La marge brute du Groupe continue de s'améliorer et est passée de 63% en 2018 à 64% en 2019
    • Poursuite d'une tendance de hausse de la marge brute chaque année depuis 2014
    • Amélioration due à l'abandon des activités à faible marge de Clinical Lab et à l’augmentation de la part de Primerdesign dans le chiffre d'affaires du groupe portée à 48% (2018 : 45%)
    • La marge brute solide de Primerdesign est passée à 85% (2018 : 84%)
  • Cession réussie de NOVAprep® et de Clinical Lab en 2019, avec un prix de cession pour chacun de 0,4 million d'euros
  • Refinancement des emprunts en novembre 2019 par le biais d'une émission obligataire de 5 millions d'euros avec Harbert European Growth Capital
  • Liquidités à la fin de l'année de 1,8 million d'euros (1,5 million de livres sterling), comparé à 1,1 million d'euros (1 million de livres sterling) en 2018

Montants en k€

 

 

Exercice clos le
31 décembre
2019

  

Exercice clos le
31 décembre
2018

 

Exercice clos le
31 décembre
2017*

 

 

 

 

  

 

 

 

Chiffre d’affaires

 

 

13 081

  

13 721

 

12 749

 

 

 

 

   

 

Marge brute

 

 

8 372

  

8 604

 

7 909

Marge brute %

 

 

64%

  

63%

 

62%

 

 

 

 

  

 

 

 

EBITDA ajusté **

 

 

197

  

579

 

902

 

 

 

 

  

 

 

 

Perte opérationnelle avant éléments exceptionnels***

 

 

-1 242

  

-425

 

62

 

 

 

 

  

 

 

 

Perte opérationnelle après éléments exceptionnels

 

 

-1 776

  

-1 385

 

-2 119

 

 

 

 

  

 

 

 

Perte avant impôt

 

 

-3 902

  

-2 112

 

-3 491

 

 

 

 

  

 

 

 

Perte des activités abandonnées

 

 

-2 656

  

-2 626

 

-1 951

 

 

 

 

  

 

 

 

Perte après impôt attribuable aux actionnaires de la société consolidante

 

 

-6 558

  

-4 738

 

-5 442

* 2017 Les résultats consolidés ont été retraités conformément aux normes IFRS 5, les résultats des activités abandonnées étant désormais inférieurs au résultat opérationnel.
** L'EBITDA ajusté est le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels corrigé de l'amortissement, de la dépréciation et du plan d'incitation à long terme pour les employés (PILT)
*** La perte opérationnelle avant éléments exceptionnels de 2019 s'établit comme suit avant les 0,5 million d'euros de charges exceptionnelles :

  • Charges liées à la cession des activités (NOVAprep® et Cambridge Clinical Lab) de 0,3 million d'euros imputées au compte de résultat
  • Autres coûts non récurrents d'un montant total de 0,2 million d'euros, y compris les coûts de restructuration et de fermeture de sites

La perte après impôt attribuable aux actionnaires est mentionnée après la perte attribuable à l'abandon des activités de NOVAprep®, qui a été cédé avec succès en décembre 2019.

Résultats par division

  • Le chiffre d'affaires de Primerdesign atteint 6,3 millions d'euros (5,5 millions de livres sterling), soit une croissance de 1% en 2019
    • Les ventes de réactifs pour les activités de base progressent de 8% par rapport à 2018, soit 0,4 million d'euros.
    • Croissance de 12% des ventes de réactifs à l'international, malgré des ventes de q16 limitées en raison du manque de stocks.
  • Le chiffre d'affaires de Lab21 s'élève à 6,8 millions d'euros (5,9 millions de livres sterling), soit une baisse de 10% par rapport à 2018 (-5% si l'on exclut Clinical Lab).
    • Microgen Bioproducts, qui fait partie de Lab21, connait une croissance annuelle de 13% au Royaume-Uni et en Irlande et de 8% dans la région Asie-Pacifique, malgré une pénurie de stocks
  • La division NOVAprep® cédée a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 million d'euros, qui est exclu du chiffre d'affaires consolidé du Groupe et n'a pas d'impact sur les indicateurs de croissance mentionnés ci-dessus. Ces ventes ont été réalisées avant la cession de l'activité en décembre 2019 et représentent une croissance de 37% par rapport à l'année précédente.

Principales informations opérationnelles

  • Lancement de la prochaine génération de test moléculaire genesig® q32 qPCR, en complément de la génération de test genesig® q16, qui génère déjà des revenus
  • Développement et lancement d'un nouveau test multiplex moléculaire pour identifier 37 agents pathogènes respiratoires pour le marché américain
  • Extension du contrat de développement de tests avec Immunexpress

Principales informations après l'exercice

  • Développement rapide et approbation d'un test moléculaire pour le COVID-19
    • Un des premiers tests COVID-19 mis sur le marché
    • Actuellement commercialisé dans plus de 100 pays
  • Signature d'un accord commercial exclusif avec Atothis SARL, société du groupe VGS Invest Holding Sarl, pour la distribution en France de dispositifs de diagnostic moléculaire destinés au marché en pleine croissance de l'aquaculture et des aquariums.
  • Tous les bons de souscription en circulation ont été exercés, ce qui a permis d'obtenir 2 400 000 euros en espèces, qui ont été utilisés pour accroître la capacité de production dédiée au COVID-19.

Les informations contenues dans ce communiqué sont extraites du rapport annuel. Les termes définis utilisés dans l'annonce renvoient aux termes définis dans le rapport annuel, sauf si le contexte exige le contraire. Cette annonce doit être lue conjointement avec le Rapport Annuel au complet et ne le remplace pas.

Cette annonce contient des informations privilégiées aux fins de l’Article 7 du règlement (UE) 596/2014. Dès la publication de ce communiqué, ces informations privilégiées sont considérées comme étant du domaine public.

A propos de Novacyt Group
Le Groupe Novacyt est une entreprise internationale de diagnostic qui génère un portefeuille croissant de tests de diagnostic in vitro et moléculaire. Ses principales forces résident dans le développement de produits de diagnostic, la commercialisation, la conception de contrats et la fabrication. Les principales unités commerciales de la Société comprennent Primerdesign et Lab21 Products, qui fournissent une vaste gamme d'essais et de réactifs de haute qualité dans le monde entier. Le Groupe sert directement les marchés de l'oncologie, de la microbiologie, de l'hématologie et de la sérologie ainsi que ses partenaires mondiaux, dont les grandes entreprises.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site Internet : www.novacyt.com

RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL

Au moment de publier ses résultats financiers pour l’exercice 2019, Novacyt se trouve être un acteur clé dans la pandémie mondiale de COVID-19. La société constate une demande sans précédent pour ses tests COVID-19 et se retrouve nettement en avance sur son business plan pour 2020, seulement quatre mois après le début de l’exercice. Les Administrateurs estiment que la demande des tests COVID-19 et l’augmentation significative de la performance financière de la société devraient se poursuivre tout au long de 2020.

En 2019, le Groupe avait achevé un examen stratégique de son activité, entrepris fin 2018 afin d’explorer les moyens de maximiser la valeur future de certains actifs non stratégiques au sein du Groupe, et qui a abouti à la décision de céder les activités NOVAprep® et Lab21 Clinical Lab (le « Clinical Lab »).

L'activité Clinical Lab, représentant seulement une petite partie des activités Lab21 de Novacyt basées à Cambridge au Royaume-Uni, a été jugée non stratégique et non essentielle par rapport aux produits de diagnostic in vitro du Groupe. Nous avons donc eu le plaisir d’annoncer en juillet 2019 la cession définitive du Clinical Lab à Cambridge Pathology BV pour une contrepartie totale de 400 000 euros, avec des paiements échelonnés, comme détaillé dans la revue des données financières.

NOVAprep® a également été jugé non stratégique et extérieur à l’expertise des produits de réactifs diagnostics in vitro de la société. Fin décembre 2019, nous avons annoncé la cession des actifs de NOVAprep® à Algimed Trade Ltd. pour une contrepartie totale de 400 000 euros, avec des paiements échelonnés, et des redevances de 20% sur les ventes dans certains territoires définis. De plus amples détails sur l’opération figurent dans la revue financière.

La finalisation de la cession des activités Clinical Lab et NOVAprep® a considérablement rationalisé nos opérations et renforcé notre situation financière en éliminant des unités commerciales déficitaires et en réduisant les frais généraux associés à celles-ci. Les cessions du Clinical Lab et des actifs NOVAprep® pourraient à terme générer plus de 2,2 millions d’euros de trésorerie pour le Groupe au cours des cinq prochaines années grâce à une combinaison de la contrepartie de cession, des redevances et de la trésorerie opérationnelle générée au second semestre 2019.

Croissance organique
Les principaux réactifs du Groupe sont basés sur les technologies de diagnostic moléculaires et protéiques et le vaste catalogue de produits du groupe génère du chiffre d’affaires à partir de tests cliniques, de tests alimentaires et de tests de diagnostic animal. Le Groupe entend continuer d’investir dans des infrastructures commerciales pour ses canaux de vente clinique et alimentaire.

Comme décrit précédemment, l’activité a été impactée par des contraintes en matière de fonds de roulement à partir du deuxième trimestre 2019. Cependant, à la suite de l’annonce d’un nouveau prêt à terme et de l’annulation de la ligne d’obligations convertibles en novembre 2019, nous avons commencé à investir dans le redressement de notre chaîne d’approvisionnement, même s’il était difficile de parvenir à une amélioration significative au cours des dernières semaines de 2019 en raison de délais de fabrication très longs.

Les ventes de réactifs dans l'ensemble du groupe ont augmenté de 3% en 2019 par rapport à 2018. Primerdesign a enregistré une croissance de 8% du chiffre d’affaires des réactifs, de 5,6 millions d’euros (5,0 millions de livres) en 2018 à 6,1 millions d’euros (5,4 millions de livres) en 2019. Primerdesign a également réalisé une croissance de 12% de son chiffre d’affaires à l’international, passant de 4,1 millions d’euros (3,6 millions de livres) en 2018 à 4,7 millions d’euros (4,1 millions de livres) en 2019, malgré des ventes d’instruments q16 limitées en raison de stocks insuffisants. Cette solide performance à l’international a été largement diminuée par la baisse des ventes sur le marché direct britannique plus restreint (en baisse de 13%) suite à l’impact à court terme de la restructuration de l’équipe commerciale au deuxième trimestre 2019.

Les ventes de Microgen Bioproducts, qui font partie de l’activité Lab21, ont également été robustes malgré de persistantes pénuries de stocks, comme en témoignent les ventes directes au Royaume-Uni et en Irlande, qui ont augmenté de 13%, ainsi que la hausse de 8% au Moyen-Orient par rapport à l’année précédente.

La société a entamé l’année 2020 avec un carnet de commandes nettement supérieur à la même période de l’an dernier. Lab21 avait des commandes confirmées d’un montant de 1,5 millions d’euros en carnet en fin d’année. Sur ce montant, 1 million d’euros de commandes n’ont pu être livrées en raison de problèmes de fonds de roulement et de chaîne d’approvisionnement. Le Groupe prévoit de ramener la production industrielle et les niveaux des stocks à la normale en 2020 pour répondre à cette demande.

Croissance par acquisition
Le Groupe se concentrant principalement sur la partie industrielle et développement pendant la pandémie actuelle de COVID-19, Novacyt n'a pas de plan actuel pour de nouvelles acquisitions mais continuera à surveiller et à évaluer les opportunités qui pourraient bénéficier au groupe, y compris l'accès à de nouveaux canaux de vente directe et l'intégration de lignes d'approvisionnement clés.

R&D
En mai 2019, Primerdesign a lancé son instrument de test moléculaire genesig® q32 qPCR (« q32 ») de nouvelle génération. Comme annoncé lors de l’introduction en bourse sur l’AIM, Novacyt a utilisé une partie des fonds levés pour se recentrer sur le développement de produits, et le q32 est le résultat direct de cet investissement. Le q32 est un instrument genesig® de qPCR en temps réel de plus grande capacité, qui fournit aux clients des solutions plus rapides et plus performantes pour les kits PCR en temps réel genesig® de Novacyt. Le q32 complète l’instrument genesig® q16 (« q16 »), plus petit et portable, utilisé dans des laboratoires et sur le terrain, et offre aux clients un instrument alternatif lorsqu’ils sont confrontés à de multiples défis de terrain et de tests hors site.

Le q32 fournit des résultats de test en 60 minutes à l’aide des kits genesig®, ce qui en fait l’un des instruments qPCR les plus rapides du marché en raison de ses capacités de chauffage et de refroidissement rapides et de sa conception de couvercle unique. Tout comme le q16, le q32 est robuste et donc très fiable. Il permet l’analyse jusqu’à 32 échantillons de patients sous forme de tube ou de bandelettes, à l'aide de technologies de détection par fluorescence. Le logiciel q32 permet également aux utilisateurs de faire l’expérience d’un fonctionnement rapide et facile pour toutes les applications du kit genesig® avec un processus de configuration simple.

Au cours de l’exercice, Primerdesign a également achevé la conception et le développement de tests respiratoires moléculaires de microplaques de 384 puits destinés à son partenaire commercial nord-américain dans son réseau de laboratoires de tests de diagnostic conformes aux normes CLIA (Clinical Laboratory Improvement Amendments). Primerdesign a conçu ce test multiplex pour identifier 37 pathogènes respiratoires, ce qui en fait l’un des plus complets actuellement disponibles sur le marché. En plus d’identifier un grand nombre d’agents pathogènes de maladies respiratoires, ce nouveau produit de diagnostic a été conçu avec une technologie exclusive de lyophilisation pour le stabiliser afin d’optimiser sa facilité d’utilisation et ses performances.

Primerdesign fournira ce produit dans le cadre d’un accord de fabrication de cinq ans alors que son partenaire lance le nouveau panel respiratoire sur le marché américain par l’intermédiaire de ses propres laboratoires d’essais cliniques afin de proposer à ses clients des résultats de test de diagnostic développé en laboratoire (« LDT »).

Le marché mondial des tests de dépistage des maladies respiratoires a été évalué à 5,0 milliards de dollars américains en 20161 et devrait croître à un rythme de 3,3% par an. Le marché américain représente plus de 30% du marché mondial des tests respiratoires.

1 Respiratory Disease Testing/diagnostics market, Industry Report, 2025 Grand View Research

Ce développement a marqué une étape importante dans la stratégie B2B du groupe en offrant à notre partenaire commercial nord-américain la possibilité de satisfaire la demande importante sur son marché de tests respiratoires saisonniers, qui s'étend généralement de septembre à avril. Il a également démontré la capacité croissante de l’équipe R&D de Novacyt à élargir le portefeuille produits du groupe et à accroître ses compétences afin de développer des produits plus complexes. Le développement rapide de ce nouveau test moléculaire multiplex illustre la capacité de nos équipes intégrées de recherche, développement et commercialisation.

En outre, au cours de l'année, Primerdesign a étendu son contrat de développement de tests avec Immunexpress, Inc. une société américaine de diagnostic moléculaire, avec le premier test de réponse de l'hôte autorisé par la FDA pour les patients suspectés de septicémie. Cette mesure vise à soutenir davantage le développement de tests de diagnostic rapide pour la détection de la septicémie. La septicémie est une complication potentiellement mortelle dans laquelle le système immunitaire d'une personne réagit de manière inappropriée à une infection en déclenchant une réaction inflammatoire plus large, qui pourrait endommager plusieurs organes et finalement entraîner la mort. Si elle n'est pas diagnostiquée ou traitée, un patient peut mourir en quelques heures. Cette extension de contrat donne un élan supplémentaire à notre segment B2B et constitue une validation supplémentaire de l'expertise qu'offre notre service de développement d'essais cliniques.

Enfin, en janvier 2020, Primerdesign a signé un accord commercial exclusif avec Atothis SARL, qui fait partie du groupe VGS Invest Holding Sarl ("VGS Group"), pour la distribution de produits de diagnostics moléculaires en France pour les marchés en croissance de l'aquaculture et de des aquariums. La France est le deuxième producteur aquacole de l'UE, la production de coquillages contribuant à elle seule à l'économie française à hauteur de 155 000 tonnes par an, soit une valeur d'environ 550 millions d'euros.

Le partenariat de distribution combine la force commerciale du groupe VGS, avec les tests de diagnostic moléculaire innovants genesig® de Primerdesign et l'instrument q16 exclusif de la société. Les produits de diagnostic de Primerdesign seront utilisés pour l'identification précoce des maladies ayant un impact sur la santé animale pendant la production alimentaire. L'accord a une durée initiale de trois ans et engage VSG à acheter un minimum de 690 000 euros de produits Primerdesign.

Événements postérieurs à la clôture : développement d’un nouveau test du coronavirus (COVID-19)
Le développement d’un test pour le COVID-19 a été un facteur significatif dans la croissance organique observé jusqu’ici en 2020. Grâce aux opérations du Groupe en Chine, nous étions conscients de l’urgence que représentait l’émergence du COVID-19 à Wuhan, en Chine, en décembre 2019. En réponse, début janvier 2020, nous avons pris la décision stratégique de développer un test pour le COVID-19. Lancé fin janvier, il a été l’un des premiers tests moléculaires au monde dans la lutte contre l’épidémie.

À propos du test COVID-19 de Primerdesign
Le test COVID-19 a été développé au sein de l’activité Primerdesign, qui se spécialise dans les principes de détection moléculaire des agents pathogènes et possède l’un des plus importants portefeuilles de produits d’analyse d’agents pathogènes au monde. L’expérience et l’expertise de Primerdesign dans le développement de ces produits permettent à l’équipe de définir un processus de réponse rapide en cas d’épidémie. Ce processus est basé sur l’idée de créer une solution de test pour un pathogène épidémique le plus rapidement possible. Primerdesign avait déjà démontré son efficacité dans de telles situations en développant des tests pour les virus Ebola, MERS et SRAS, et a désormais étendu cette expertise en développant un produit leader pour le COVID-19.

Le syndrome respiratoire aigu sévère coronavirus 2 (SRAS-CoV-2) est la souche virale à l’origine de la maladie en 2019 (COVID-19). Le test de Primerdesign est un test quantitatif de réaction en chaîne par polymérase (qPCR), conçu pour détecter une séquence spécifique de gènes connus pour exister uniquement dans le SRAS-CoV-2, responsable de l’épidémie de COVID-19. Si la séquence cible est présente dans un échantillon de patient, obtenu à partir d’un prélèvement dans la bouche ou dans la gorge, le résultat sera positif, ce qui indique que le patient est infecté par le COVID-19.

Le résultat du test Primerdesign peut être obtenu en moins de deux heures, ce qui signifie que les échantillons de patients peuvent être examinés rapidement. Le test est stable à température ambiante, ce qui élimine la nécessité d’un transport respectant la chaîne du froid dans les climats tropicaux. Ce facteur offre un gage supplémentaire de son efficacité et en réduit les coûts de transport. Le test a également été conçu pour fonctionner sur plusieurs plateformes de tests moléculaires, y compris les instruments propriétaires Genesig® q16 et q32 de Primerdesign, ce qui garantit que le test peut être utilisé par le plus grand nombre possible de cliniciens.

Programme de surveillance – 100% d’homologie avec les séquences publiées du SRAS-CoV-2
Pour que le test de Primerdesign reste homologué pour identifier le SARS-CoV-2 infectieux et aider au diagnostic du COVID-19, les amorces et la sonde du test doivent continuer à détecter tous les génomes viraux du SRAS-CoV-2, même lorsque le virus mute.

La société poursuit son programme étendu de veille pour surveiller l’évolution des souches de SARS-CoV-2, et la dernière mise à jour démontre une homologie à 100% de son test COVID-19. Cela revient à comparer le test COVID-19 de la société aux séquences du génome de plus de 10 000 variations connues à ce jour du SARS-CoV-2. Les dirigeants estiment que cette veille étendue et cette homologie des performances continueront de permettre aux cliniciens d’utiliser le test en toute confiance.

Reconnaissance par les autorités sanitaires du monde entier
Novacyt a lancé son test COVID-19 le 31 janvier 2020 en tant que produit RUO (usage de recherche uniquement). Par la suite, Novacyt a reçu l’homologation de plusieurs autorités sanitaires mondiales de premier plan pour l’utilisation clinique du test. Le 17 février 2020, elle a été la première société européenne à lancer un test COVID-19 au marquage CE, valant approbation immédiate pour de nombreux marchés européens et internationaux.

Comme annoncé le 12 mars 2020, Public Health England (PHE) a terminé une évaluation formelle du test COVID-19 de Primerdesign. Les données générées par cette évaluation représentent un gage important de la qualité et des performances du test ; le rapport a ensuite été partagé avec le système de santé britannique (NHS) pour appuyer ses décisions dans la généralisation des tests COVID-19 à travers le pays. PHE a lancé des commandes du test en conséquence, et Novacyt continue de travailler en étroite collaboration avec l’agence gouvernementale et le NHS pour fournir son test COVID-19 à un nombre croissant d’hôpitaux à travers le Royaume-Uni.

Parmi les autres gages importants des performances et de la qualité de notre test COVID-19, et de la démonstration du rôle clé de Novacyt dans la lutte contre la pandémie, notons la délivrance d’une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, annoncée le 23 mars 2020, et le référencement par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le cadre du processus d'inscription sur la liste d'utilisation d'urgence de l'OMS (EUL), annoncé le 8 avril 2020. Novacyt a également reçu l’approbation de son test COVID-19 par le Centre National de Référence des Virus des Infections Respiratoires (dont la grippe) de l’Institut Pasteur, centre de recherche biomédicale de renommée internationale ayant pour objectif d’améliorer la santé publique en France.

À ce jour, notre test COVID-19 a été approuvé dans plus de 16 pays, et est disponible sur les marchés qui acceptent directement les produits au marquage CE sans approbation supplémentaire.

Augmentation significative de la demande et de la capacité
En raison de la capacité de Novacyt à développer rapidement un test COVID-19, de la reconnaissance indépendante de la qualité des performances du test et des pressions exercées sur toutes les parties prenantes afin d’augmenter les capacités de test après l’annonce d’une pandémie par l’OMS, le Groupe connaît une demande sans précédent pour son test dans le monde entier. Nous avons donc augmenté nos capacités de production afin de répondre à la demande actuelle, et évaluons en permanence diverses options supplémentaires.

Outre la montée en charge de notre propre production sur le site de Primerdesign à Southampton, au Royaume-Uni, nous avons signé six partenariats de fabrication sous contrat à ce jour. Primerdesign prévoit d’atteindre un rythme de fabrication de 10 millions de tests COVID-19 par mois à partir de juin.

Afin de gérer et de soutenir la planification, l’approvisionnement et les aspects logistiques exigés par l’augmentation de nos capacités, Novacyt a mandaté Chartwell Consulting, spécialiste de l’amélioration rapide des processus, début avril 2020. Chartwell dispose d’une équipe de consultants seniors travaillant au sein de Novacyt pour aider à la gestion des plans de montée en charge afin d’aider à réaliser les augmentations prévues de la production de Primerdesign et de la capacité de la chaîne d’approvisionnement.

La société élargit également sa base de fournisseurs de matières premières clés pour son test COVID-19. Notre test COVID-19 de comporte actuellement un total de 76 composantes, et Chartwell nous aide à identifier des fournisseurs supplémentaires afin de développer des approvisionnements durables et à long terme de ses kits à ce volume.

Collaboration avec AstraZeneca, GSK et l’Université de Cambridge
Le 8 avril 2020, dans le cadre de l’annonce par le gouvernement britannique d’un nouveau plan en cinq points visant à augmenter le taux de dépistage de COVID-19, Novacyt a annoncé une collaboration avec AstraZeneca, GSK et l’Université de Cambridge pour soutenir l’effort national. Un nouveau laboratoire de test est en cours de création au laboratoire Anne McLaren de l’Université pour le criblage à haut débit de nouveaux réactifs pour les tests COVID-19 et pour explorer leur utilisation afin d’aider à surmonter les pénuries d’approvisionnement actuelles. Dans le cadre de cette collaboration, Novacyt assure un processus de flux de travail optimisé de dépistage de COVID-19 au sein de l’installation, et fournit son test COVID-19 pour générer des données de résultats.

Contrat avec le Ministère de la Santé et des Affaires Sociale (DHSC) britannique pour soutenir le NHS
Le 27 avril, Novacyt a signé un contrat d’approvisionnement avec le ministère britannique de la Santé et des Affaires sociales (Department of Health and Social Care – DHSC) pour son test COVID-19. Aux termes de l’accord, Novacyt fournira son test COVID-19 au DHSC pour une durée initiale de six mois à compter du 4 mai 2020. Novacyt s’est initialement engagée à fournir 288 000 tests par semaine au NHS, avec la possibilité d’étendre l’accord. Ce partenariat avec le DHSC renforce le soutien actuel de Novacyt au plan en cinq points du gouvernement britannique, pour augmenter les tests pour le COVID-19.

Innovation pour le COVID-19
Outre le développement rapide d’un test pour le COVID-19 rapidement, la société travaille à de nouvelles innovations pour soutenir les laboratoires dans la réponse à la pandémie. Parmi ces innovations :

  • Réactif d’extraction Direct-to-PCR sous le nom d’Exsig™ Direct pour éliminer le besoin de réactifs d’extraction d’ARN contenant des billes magnétiques. Ce réactif peut désormais être lancé sous deux formats pour s'adapter aux différents besoins des laboratoires. Ces produits sont en cours de validation clinique finale et devraient être lancés au courant du mois de juin 2020. Ces réactifs devraient améliorer considérablement le flux de travail en laboratoire, réduire les temps de cycle, augmenter le débit et réduire les coûts des tests COVID-19.
  • En plus de nos propres réactifs d'extraction Direct-to-PCR, nous préparons également le lancement de Exsig™ Mag qui est un réactif d'extraction ARN utilisant des billes magnétiques pour les laboratoires qui souhaitent toujours utiliser les systèmes d'extraction ARN automatisés dans lesquels ils ont investi.
  • Les tests COVID-19 à haut débit seront disponibles en format en vrac, chaque kit contenant 1 536 tests pour une utilisation au format 384 puits au lieu du format de plaque 96 puits plus petit. Ce produit sera très utile pour les grands laboratoires cliniques à haut débit et sera lancé en juin 2020.
  • Des tests COVID-19 mobiles sont en cours d’évaluation à l’aide de l’instrument q16 de la société, combiné à son réactif Exsig™ Direct et au test genesig® du COVID-19. Les essais dans les laboratoires cliniques devraient être terminés en juin 2020 cette combinaison de mini-laboratoires peut être utilisée dans des endroits isolés tels que des maisons de santé.

Graham Mullis
Directeur général
Novacyt S.A.

REVUE DES DONNÉES FINANCIÈRES

Présentation générale
Les contraintes de fonds de roulement à partir du deuxième trimestre ont été un facteur important dans les résultats financiers du Groupe en 2019. Plusieurs de nos produits ont connu une demande soutenue tout au long de l’année, mais les principales activités poursuivies ont néanmoins affiché un chiffre d’affaires inférieur de 2% à celui de l’année précédente (3% à taux de change constant (« TCC »)) en raison de l’impact du fonds de roulement sur les chaînes d’approvisionnement et la disponibilité de stocks.

Pour la troisième année consécutive, l’EBITDA ajusté a été positif pour un montant de 0,2 million d’euros sur l’ensemble de l’année, et la marge brute du Groupe a progressé à 64%, poursuivant une tendance à la hausse annuelle qui remonte en 2014, avec un niveau de 44%.

En novembre 2019, Novacyt a refinancé sa dette afin d’obtenir un supplément de fonds pour financier le redressement de la chaîne d’approvisionnement. Ce redressement n’a pas été immédiat, car l’essentiel de l’effet positif devait être perceptible au premier semestre de l’année suivante en raison des longs délais de fabrication, ouvrant ainsi la porte à de la croissance et à une meilleure rentabilité en 2020.

Performances financières
Le chiffre d’affaires s’est inscrit en baisse de 5% (6% TCC) par rapport à 2018 en raison des problèmes de chaîne d’approvisionnement, principalement dans notre branche Lab21 Products, et des contraintes de fonds de roulement auxquelles le Groupe a été confronté au cours de l’année. Hors le Clinical Lab, à Cambridge, cédé en juillet 2019, le chiffre d’affaires du Groupe a baissé de 2% (3% TCC).

  • Primerdesign 2019 : 6,3 M€ (5,5 M£), 2018 : 6,2 M€ (5,5 M£)
  • Lab21 Products 2019 : 6,8 M€ (5,9 M£), 2018 : 7,5 M€ (6,6 M£)

Le chiffre d’affaires de Primerdesign a augmenté de 1% (0% TCC) avec une augmentation de 8% des ventes de réactifs, mais diminuée par une baisse de 67% des ventes d’instruments en raison d’un manque de stocks qui a exigé d’importants paiements initiaux pour garantir la fabrication. L’activité a connu une croissance de 12% de son chiffre d’affaires à l’international, mais cette solide performance a été largement diminuée par la baisse des ventes sur le marché direct britannique plus restreint, qui a chuté de 13% à la suite de la restructuration de l’équipe commerciale au deuxième trimestre 2019. Il a fallu plusieurs mois pour que les effets positifs de la restructuration d’une équipe commerciale se traduisent par une augmentation des ventes. Avec la hausse des ventes de réactifs de base, l’impact des kits de réactifs de test genesig® à marge élevée a permis à la marge brute de la division de rester solide, avec une augmentation d’un point de pourcentage à 85%.

Les ventes de Lab21 ont diminué de 6% (TCC) sur l’année pleine, hors ventes générées par le Clinical Lab à Cambridge. Les contraintes de fonds de roulement ont été concentrées sur cette branche en raison de son coût des ventes proportionnellement plus élevé, avec un impact direct sur le chiffre d'affaires. La chaîne d’approvisionnement n’a pas pu être entièrement redressée au quatrième trimestre et un important carnet de commandes de plus de 1,5 million d’euros a dû être reporté en 2020, dont plus de 1 million d’euros qui n’a pas pu être livré en 2019. Microgen Bioproducts, la division de microbiologie du Groupe, a vu ses ventes augmenter de 13% en glissement annuel au Royaume-Uni et en Irlande, et de 8% en Asie-Pacifique, hausses diminuées par une baisse des ventes en Europe.

Les coûts d’exploitation du Groupe n’ont augmenté que de 2% (0,2 million d’euros) en glissement annuel, et nous continuons de soutenir l’investissement continu dans les principaux axes de la société comme la R&D, dont les bénéfices se sont manifestés début 2020 avec la sortie de la gamme de produits COVID-19 de Primerdesign.

L’EBITDA ajusté courant du Groupe est resté positif en 2019 à hauteur de 0,2 million d’euros, soit 0,4 million d’euros de moins qu’en 2018 du fait d’une baisse des ventes de 0,6 million d’euros qui a réduit la marge brute et impacté l’EBITDA. En 2019, l’activité NOVAprep® a été présentée comme précédemment selon la norme IFRS 5 sur la ligne « activités abandonnées » du compte de résultat, et n’a pas eu d’impact sur l’EBITDA.

La perte opérationnelle récurrente a augmenté à 1,2 million d’euros en 2019 contre 0,4 million d’euros en 2018, soit une augmentation de 0,8 million d’euros. Cette augmentation est due à deux facteurs principaux : i) la baisse de 0,4 million d’euros de l’EBITDA, comme expliqué ci-dessus, et ii) une augmentation annuelle des amortissements de 0,4 million d’euros. Les amortissements d'actifs intangibles de 644 K€ (2018 : 317 K€) et d'actifs tangibles de 801 K€ (2018 : 685 K€) sont supérieurs aux niveaux de 2018 en raison de l’effet année pleine de l’acquisition d’Omega ID en juin 2018 et de l’adoption d’IFRS 16 en 2019 qui se sont traduites par des charges d’amortissement supplémentaires d’un montant de 0,3 million d’euros.

La perte d’exploitation s’est inscrite à 1,8 million d’euros en 2019 contre 1,4 million d’euros en 2018, en tenant compte de charges non récurrentes d’un montant de 0,5 million d’euros. Les charges 2019 comprennent 0,3 million d’euros de dépenses liées aux cessions d’entreprise (NOVAprep® et Clinical Lab) et 0,2 million d’euros d’autres charges non récurrentes, y compris les coûts de restructuration et les coûts de fermeture de sites au Royaume-Uni. L’année 2018 a vu des coûts d’acquisition importants d’un montant de 0,4 million d’euros qui n’ont pas été renouvelés en 2019, réduisant les coûts exceptionnels de 1 million d’euros en 2018 à 0,5 million d’euros en 2019.

La perte nette totale s’est élevée à 6,6 millions d’euros en 2019, en hausse par rapport au montant de 4,7 millions d’euros en 2018, après 1,1 million d’euros de coûts d’emprunt bruts (2018 : 0,7 million d’euros), d’autres charges financières et impôts de 1,1 millions d’euros (2018 : 0,05 million d’euros) et la perte de 2,7 millions d’euros des activités abandonnées (2,6 millions d’euros en 2018). La perte liée aux activités abandonnées représente les données financières de l’activité NOVAprep®, cédée en décembre 2019, et est comptabilisée selon la norme IFRS 5 – Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées. Les autres charges financières en 2019 comprenaient des éléments comme des gains de change de 0,1 million d’euros, la sortie du passif lié aux bons de souscription HEGC (0,8 million d’euros), l’impact de l’actualisation des créances à long terme sur les produits de cession NOVAPrep® et Clinical Lab (0,1 million d’euros), 0,2 million d’euros de frais de règlement liés à la restructuration de la dette et 0,1 million d’euros de charges d’intérêts supplémentaires du fait du report du paiement de la commission de contrepartie conditionnelle de Primerdesign.

La perte par action a légèrement augmenté en 2019 à -0,14 € contre -0,13 € en 2018 du fait d’une perte nette totale plus importante, compensée par une augmentation du nombre moyen d’actions.

Situation financière
Les écarts d’acquisition ont diminué à 15,9 millions d’euros en 2019 contre 16,1 millions d’euros l’année précédente. Cette variation représente une baisse de 216 000 euros sur l’année et résulte de l’ajustement du prix d’acquisition de l’activité Omega ID rachetée en 2018. Une des deux composantes de cette contrepartie conditionnelle, pour un montant de 0,2 million d’euros, ne sera pas versée, car les conditions contractuelles n’ont pas été remplies (et ne le seront pas à l’avenir).

Les autres actifs non courants sont passés à 8,2 millions d’euros contre 6,4 millions d’euros en 2018. Sur cette augmentation de 1,9 million d’euros, 2,3 millions d’euros sont liés à l’application d’IFRS 16 et à la capitalisation de coûts de location spécifiques au Royaume-Uni, et 0,2 million d’euros au paiement différé des jalons de la contrepartie d’achat des activités NOVAPrep® et Clinical Lab, compensés par une diminution nette de 0,6 millions d’euros due à l’amortissement des autres immobilisations incorporelles.

Les créances clients et assimilés ont fortement diminué de 1,7 millions d’euros (44%) sur l’année à 2,2 millions d’euros. En raison des contraintes de fonds de roulement en 2019, le Groupe a cherché à réduire son solde débiteur, avec à la clé une amélioration significative du délai moyen de règlement. Cela a contribué à une baisse du solde des créances de fin d’année. De plus, les problèmes de chaîne d’approvisionnement en 2019 ont réduit les ventes au cours des derniers mois de l’année, poussant à la baisse le montant des créances non échues d’une année à l’autre. L’accent a été mis sur le recouvrement de la dette impayée, ce qui a contribué à la réduction de la dette échue en glissement annuel.

Les stocks ont légèrement augmenté de 0,1 million d’euros (4%) à 2,4 millions d’euros au cours de l’année, le fait que les clients n’aient pas accepté des livraisons partielles de commandes ayant entraîné une augmentation des stocks en fin d’année.

Les actifs des activités abandonnées sont passés à 0,1 million d’euros, contre 2,3 millions d’euros en 2018, en raison de la cession des activités Clinical Lab et NOVAprep®.

Les emprunts sont passés de 5,4 millions d’euros à 11,0 millions d’euros au cours de l’exercice en raison de l’émission d’une nouvelle obligation d’un montant de 5,0 millions d’euros sur quatre ans au bénéfice de HEGC. Cette dernière a remplacé une obligation convertible de 2 millions d’euros émise au profit de Negma Group Ltd en début d’année, l’adoption d’IFRS 16 créant un passif de 2,6 millions d’euros et un recours accru au financement à court terme de 0,7 million d’euros. Ces éléments ont été compensés par des remboursements de capital de 3,3 millions d’euros contre des emprunts en cours et la conversion d’obligations par Negma Group Ltd pour 1,3 millions d’euros. Les emprunts contractés en 2019 comprennent deux éléments principaux : obligations HEGC pour 5 millions d’euros (intérêts seulement sur 12 mois puis amortissable par échéances mensuelles jusqu’en octobre 2023) et obligations convertibles Vatel pour 2,6 millions d’euros (deux obligations évaluées à l’origine à 1,5 million d’euros et 4,0 millions d’euros, amortissables mensuellement jusqu’en mars 2020 et juin 2022 respectivement). Les obligations Kreos dont Novacyt est sorti en 2018 ont été intégralement remboursées en 2019 dans le cadre du refinancement du bilan via l’emprunt HEGC.

Le solde de la contrepartie conditionnelle est passé de 1,6 million d’euros en 2018 à zéro, le Groupe ayant réglé les deux dettes en 2019 liées à l’acquisition de Primerdesign et de l’activité Omega Infectious Diseases. Ce dernier a été réduit de 0,2 million d’euros car l’homologation du site de production d’Axminster n’était pas réalisée et ne le sera pas dans les délais prévus (initialement prévu dans les 12 mois suivant la date d’acquisition).

Le compte fournisseurs et assimilés est stable sur un an à 4,6 millions d’euros. Le Groupe a enregistré une baisse de 0,7 millions d’euros de ses dettes fournisseurs en 2019 du fait de l’amélioration du fonds de roulement suite au tirage du crédit HEGC, permettant de réduire les soldes des principaux créanciers fin 2019. Cette réduction a été compensée par la prise en compte du passif sur bon de souscription lié à l’emprunt HEGC de 5 millions d’euros qui n’était pas présent en 2018.

La trésorerie a augmenté de 0,7 million d’euros à 1,8 million d’euros en 2019. Les flux de trésorerie net des activités d’exploitation ont légèrement diminué, passant de 1,2 million d’euros à 1,1 million d’euros.

Les sorties nettes de trésorerie liées aux activités d’investissement ont baissé à 1,3 million d’euros en 2019, contre 2,7 millions d’euros en 2018, une baisse de 1,4 million d’euros (52%) sur l’année. Un total de 0,6 million d’euros de cette baisse provenant des 1,4 million d’euros de compléments de prix consentis dans le cadre des acquisitions de Primerdesign et Omega ID en plus de la contrepartie en espèces de 2 millions d’euros payée pour les actifs Omega ID en 2018. En 2019, 0,4 million d’euros de trésorerie ont été reçus en contrepartie de la vente de NOVAPrep® et de l’activité Clinical Lab. Par ailleurs, les dépenses d’investissement ont diminué de 0,4 million d’euros par rapport à 2018 en l’absence de projets d’infrastructure matériels en 2019.

Anthony Dyer
Directeur financier
Novacyt S.A.

Compte de résultat consolidé

Montants en k€

 

Notes

 

Exercice clos le
31 décembre
2019

 

Exercice
retraité clos le
31 décembre
2018

  

 

 

 

Chiffre d’affaires

 

3

 

13 081

 

13 721

 

 

 

 

 

Coût des ventes

 

 

 

-4 709

 

-5 116

Marge brute

 

 

 

8 372

 

8 604

 

 

 

 

 

Frais de commercialisation, marketing et distribution

 

 

 

-2 700

 

-2 454

Frais de recherche et développement

 

 

 

-451

 

-406

Frais généraux et administratifs

 

 

 

-6 466

 

-6 119

Subventions gouvernementales

 

 

 

3

 

-51

 

 

 

 

 

Perte opérationnelle avant éléments exceptionnels

 

 

 

-1 242

 

-425

 

 

 

 

 

Autres produits opérationnels

 

4

 

127

 

0

Autres charges opérationnelles

 

4

 

-661

 

-759

 

 

 

 

 

Perte opérationnelle après éléments exceptionnels

 

 

 

-1 776

 

-1 385

 

 

 

 

 

Produits financiers

 

5

 

230

 

225

Charges financières

 

5

 

-2 394

 

-919

 

 

 

 

 

Perte avant impôt

 

 

 

-3 910

 

-2 080

 

 

 

 

 

Impôt (charge) / produit

 

 

 

8

 

-32

 

 

 

 

 

Perte après impôt des activités poursuivies

 

 

 

-3 902

 

-2 112

 

 

 

 

 

Perte des activités abandonnées

 

13

 

-2 656

 

-2 626

 

 

 

 

 

Perte après impôt attribuable aux actionnaires de la société consolidante

 

 

 

-6 558

 

-4 738

Perte par action (€)

 

6

 

-0,14

 

-0,13

Perte diluée par action (€)

 

6

 

-0,14

 

-0,13

 

 

 

 

 

 

 

Perte par action résultant des activités poursuivies (€)

 

6

 

-0,08

 

-0,06

Perte diluée par action résultant des activités poursuivies (€)

 

6

 

-0,08

 

-0,06

Perte par action des activités abandonnées (€)

 

6

 

-0,06

 

-0,07

Perte diluée par action résultant des activités abandonnées (€)

 

6

 

-0,06

 

-0,07

Les résultats consolidés de 2018 et 2019 sont préparés pour présenter les impacts de l’application de la norme IFRS 5 relative à l’abandon d’activités, en isolant l’activité NOVAprep sur une seule ligne « Perte des activités abandonnées ».

Etat de la situation financière

Montants en k€

 

Notes

 

Exercice clos le
31 décembre
2019

 

Exercice clos le
31 décembre
2018

  

 

 

 

  

 

 

Goodwill

 

2.4

 

15 918

 

16 134

Autres immobilisations incorporelles

 

 

 

4 313

 

4 944

Immobilisations corporelles

 

8

 

3 478

 

1 191

Actifs financiers non-courants

 

 

 

240

 

234

Autres actifs à long terme

 

 

 

214

 

 

Actifs non-courants

 

 

 

24 163

 

22 503

 

 

 

 

 

Stocks et en cours

 

 

 

2 439

 

2 347

Clients et autres débiteurs

 

9

 

2 168

 

3 900

Créances fiscales

 

 

 

4

 

94

Charges constatées d’avance

 

 

 

406

 

233

Placements financiers à court terme

 

 

 

10

 

10

Trésorerie et équivalents de trésorerie

 

 

 

1 805

 

1 132

Actifs courants

 

 

 

6 832

 

7 716

 

 

 

 

 

Actifs détenus en vue de la vente

 

 

 

70

 

2 294

 

 

 

 

 

Total actifs

 

 

 

31 065

 

32 513

 

 

 

 

 

Emprunts et concours bancaires (part à moins d’un an)

 

10

 

2 458

 

3 115

Passifs éventuels (part court terme)

 

11

 

-

 

1 569

Provisions à court terme

 

 

 

50

 

100

Fournisseurs et autres créditeurs

 

 

 

4 591

 

4 647

Autres passifs courants

 

 

 

591

 

379

Total passifs courants

 

 

 

7 689

 

9 809

 

 

 

 

 

Passifs détenus en vue de la vente

 

 

 

-

 

85

 

 

 

 

 

(Passifs)/actifs nets courants

 

 

 

-857

 

-2 008

 

 

 

 

 

Emprunts et dettes financières

 

10

 

8 493

 

2 259

Provisions à long terme

 

 

 

240

 

168

Impôts différés

  

49

 

54

Total passifs non-courants

  

8 782

 

2 481

  

 

 

Total des passifs

  

16 471

 

12 375

  

 

 

Actifs nets

  

14 594

 

20 138

Etat de la situation financière (suite)

Montants en k€

 

Notes

 

Exercice clos le
31 décembre
2019

 

Exercice clos le
31 décembre
2018

  

 

 

 

  

 

 

Capital social

 

12.a

 

3 873

 

2 511

Primes liées au capital

 

12.b

 

58 012

 

58 249

Actions propres

 

 

 

-174

 

-178

Autres réserves

 

12.c

 

-3 306

 

-2 820

Réserve « equity »

 

12.d

 

401

 

422

Pertes accumulées

 

12.e

 

-44 213

 

-38 046

Total capitaux propres – part du groupe

  

14 594

 

20 138

  

 

 

Total des capitaux propres

  

14 594

 

20 138

Tableau de variation des capitaux propres

Montants en k€

 

 

 

Capital
social

 

Primes
liées au
capital

 

Actions
propres

 

 

 

Autres réserves du groupe

 

Pertes
accum.

 

Total
capitaux
propres

 

Notes

    

Réserve
equity

 

Acquisition
des actions
Primerdesign

 

Réserves de
conversion

 

OCI s. PIDR

 

Total

  
 

 

    

 

 

 

   

 

  

 

Situation au 31 décembre 2017

 

 

 

2 511

 

58 281

 

-176

 

422

 

-2 948

 

143

 

-11

 

-2 816

 

-33 308

 

24 914

Ecarts actuariels s/ PIDR

 

 

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

Écarts de conversion

 

12.c

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

- 4

 

-

 

-4

 

-

 

-4

Perte de la période

 

12.e

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-4 738

 

-4 738

Total des pertes et profits de la période

 

 

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

- 4

 

-

 

-4

 

-4 738

 

-4 738

Augmentations de capital

 

 

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

Mouvements sur actions propres

 

 

 

-

 

-

 

-2

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-2

Autres variations

 

12.b

 

-

 

-32

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-32

Situation au 31 décembre 2018

 

 

 

2 511

 

58 249

 

-178

 

422

 

-2 948

 

139

 

-11

 

-2 820

 

-38 046

 

20 138

Ecarts actuariels s/ PIDR

 

 

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

Écarts de conversion

 

12.c

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

- 486

 

-

 

- 486

 

-

 

- 486

Perte de la période

 

12.e

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

- 6 558

 

- 6 558

Total des pertes et profits de la période

 

 

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

- 486

 

-

 

- 486

 

- 6 558

 

- 7 044

Augmentations de capital

 

12.b

 

-

 

- 180

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

- 180

Mouvements sur actions propres

 

 

 

-

 

-

 

4

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

4

Autres variations

 

12.a,b,d,e

 

1 362

 

- 57

 

-

 

-21

 

-

 

-

 

-

 

-

 

392

 

1 676

Situation au 31 décembre 2019

 

 

 

3 873

 

58 012

 

- 174

 

401

 

- 2 948

 

- 347

 

- 11

 

- 3 306

 

- 44 212

 

14 594

Tableaux de flux de trésorerie

Montants en k€

 

Notes

 

Au
31 décembre
2019

 

Au
31 décembre

2018

 

  

 

 

 

  

 

 

Flux de trésorerie nets utilisés dans des activités d'exploitation

  

1 073

 

-1 246

Placements

  

 

 

Produit de la cession d’immobilisations corporelles

  

27

 

-

Achats de brevets et marques

  

-112

 

-307

Achats d'immobilisations corporelles

  

-224

 

-377

Achats de placements aux fins de transactions

  

-

 

2

Acquisition de filiale, déduction faite de la trésorerie acquise

 

 

 

-1 353

 

-2 034

Produit de la cession d’activités

 

 

 

364

 

-

Trésorerie nette générée par des activités de financement

 

 

 

-1 298

 

-2 716

Flux de trésorerie provenant des activités abandonnées

 

 

 

157

 

-130

Flux de trésorerie provenant des activités poursuivies

  

-1 455

 

-2 586

  

 

 

Remboursements d’emprunts

 

10

 

-3 460

 

-2 561

Produit de l’émission d’emprunts et d'emprunts obligataires

 

10

 

6 859

 

3 960

Produit d’autres financements à court terme

 

10

 

772

 

-

Produit de l'émission d'actions

 

 

 

-180

 

-

Cession (achat) d’actions propres – Net

  

5

 

-2

Intérêts payés

  

-1 046

 

-632

Trésorerie nette générée par des activités de financement

 

 

 

2 950

 

765

Flux de trésorerie provenant des activités abandonnées

 

 

 

 

 

-

Flux de trésorerie provenant des activités poursuivies

  

2 950

 

765

  

 

 

Augmentation/(diminution) nette de la trésorerie et d'équivalents de trésorerie

  

579

 

-3 197

Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de l'exercice/la période

  

1 132

 

4 345

Effet des variations de taux de change

  

94

 

-16

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de l'exercice/la période

  

1 805

1 132

Notes sur les comptes 2019

1. Informations à propos du Groupe

Novacyt S.A. est une société établie en France, spécialisée dans le diagnostic du cancer et des maladies infectieuses. Son siège social se situe 13, avenue Morane Saulnier, 78140 Vélizy-Villacoublay.

2. Principes de publication

2.1 Eléments de préparation

Les états financiers consolidés de l’exercice clos au 31 décembre 2019 ont été établis conformément aux normes et interprétations comptables internationales (IAS/IFRS) adoptées par l’Union européenne et applicables au 31 décembre 2019. Elles sont établies et libellées en milliers d’euros.

2.2 Principales conventions comptables

- IFRS 5: Activités abandonnées et actifs destinés à être cédés

Les activités abandonnées et actifs destinés à être cédés sont retraités conformément à la norme IFRS 5.

Une activité abandonnée est un composant d'une entité qui a été cédée ou qui est classée comme destinée à la vente et :

  • Représente un secteur d’activité séparé majeur ou une zone géographique d’activités,
  • Fait partie d'un plan de cession, ou
  • Est une filiale acquise dans l’unique perspective d'une revente.

La norme IFRS 5 exige la présentation séparée d’activités abandonnées dans les états financiers afin d’informer les lecteurs de ces états des activités que l’entité a abandonnées et de celles que l’entité poursuit afin de générer de futurs profits et flux de trésorerie.

La norme IFRS 5 exige la présentation suivante d’activités abandonnées :

Dans le compte de résultat et les autres éléments du résultat global : un seul montant se composant comme suit:

  • le bénéfice ou la perte après impôt de l’activité abandonnée,
  • le bénéfice ou la perte après impôt comptabilisé(e) dans l’évaluation de la juste valeur moins les frais de vente, et
  • le bénéfice ou la perte après impôt comptabilisé(e) dans la cession d’actifs ou du groupe destiné à la cession composant l’activité abandonnée.

L’analyse du montant total est présentée dans les notes.

Ce retraitement qui concerne uniquement l’activité NOVAprep porte sur les deux exercices afin de permettre la comparabilité.

Dans l’état des flux de trésorerie : le flux de trésorerie net attribuable aux activités d’exploitation, d'investissement et de financement des activités abandonnées est présenté séparément.

Dans la situation financière : les actifs et passifs du groupe destiné à la cession doivent être présentés séparément des autres actifs. Il en va de même des dettes d'un groupe destiné à la cession et classé comme destiné à la vente.

- Normes, interprétations et amendements de normes obligatoirement applicables aux exercices débutant le ou après le 1er janvier 2019

  • IFRS 16 : « Contrats de location ». Le Groupe a choisi d'appliquer la norme selon l'approche rétrospective modifiée à partir du 1er janvier 2019, en utilisant certains des simplifications prévues par la norme. L'effet cumulé de l'application initiale est comptabilisé dans la situation nette au 1er janvier 2019. Les chiffres comparatifs pour l'exercice clos le 31 décembre 2018 ne sont pas retraités pour refléter l'adoption de la norme IFRS 16, mais sont établis par application des méthodes comptables du preneur en vertu de la norme IAS 17 Contrats de location.

2.3 Continuité d’exploitation

Au moment de l'approbation des états financiers, les administrateurs s'attendent raisonnablement à ce que la Société dispose de ressources suffisantes pour poursuivre ses activités dans un avenir prévisible. Ils adoptent donc le principe de la continuité de l'exploitation dans la préparation des états financiers.

Le modèle de continuité d'exploitation couvre la période allant jusqu'en Mai 2021 inclus. En procédant à cette analyse, les administrateurs ont tenu compte des éléments suivants :

  • le besoin en fonds de roulement de l'entreprise,
  • un solde de trésorerie positif au 31 décembre 2019 de 1.805.000 €,
  • le remboursement des emprunts obligataires en cours selon les échéanciers convenus,
  • les encaissements de trésorerie résultant de l’exercice des BSA au premier trimestre 2020,
  • le paiement de la première tranche du plan d’intéressement à long terme mis en place en novembre 2017,
  • les encaissements supplémentaires de trésorerie liés à la pandémie de COVID-19.

Le prévisionnel préparé par la Société montre qu’elle est en mesure de couvrir ses besoins de trésorerie pour l’exercice 2020 et jusqu’en Mai 2021 sans recourir à des emprunts supplémentaires ou d’autres sources de financement

2.4 Principaux jugements et estimations comptables

La préparation des états financiers selon les normes IFRS nécessite de la part de la direction d’exercer un jugement sur l’application des méthodes comptables, d’effectuer des estimations et de faire des hypothèses qui ont un impact sur les montants des actifs et des passifs, des produits et des charges. Les estimations et les hypothèses sous-jacentes, établies sur la base de l’hypothèse de continuité d’exploitation, sont réalisées à partir de l’expérience passée et d’autres facteurs considérés comme raisonnables au vu des circonstances. Elles servent ainsi de base à l’exercice du jugement nécessaire à la détermination des valeurs comptables d’actifs et de passifs, qui ne peuvent être obtenues directement à partir d’autres sources. Les valeurs réelles peuvent être différentes des valeurs estimées. Les estimations et les hypothèses sous-jacentes sont réexaminées de façon continue. L’impact des changements d’estimation comptable est comptabilisé au cours de la période du changement s’il n’affecte que cette période ou au cours de la période du changement et des périodes ultérieures si celles-ci sont également affectées par le changement.

- Évaluation du goodwill

  • Les goodwills font l’objet de tests de dépréciation annuels. Les valeurs recouvrables de ces actifs sont déterminées essentiellement sur la base de prévisions de flux futurs de trésorerie.
  • Le montant total des flux de trésorerie attendus traduit la meilleure estimation par la Direction des avantages et obligations futurs attendus par l’Unité Génératrice de Trésorerie (UGT).
  • Les hypothèses utilisées et les estimations induites portent sur des périodes de temps parfois très longues, et tiennent compte des contraintes technologiques, commerciales et contractuelles afférentes à chaque UGT.
  • Ces estimations sont principalement soumises aux hypothèses de volumes, de prix de vente et de coûts de production associés, et des cours de change des devises dans lesquels les ventes et les achats sont libellés. Elles sont également soumises au taux d’actualisation retenu pour chaque UGT.
  • Des tests de dépréciation des goodwills sont conduits lorsqu’il existe des indices de pertes de valeur et leurs valeurs sont revues à chaque date de clôture, ou plus fréquemment quand des évènements internes ou externes le justifient.
  • La valeur brute des goodwills et les provisions pour dépréciation correspondantes sont présentées dans le tableau ci-après :

Montants en k€

 

Au
31 décembre
2019

 

Au
31 décembre
2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Goodwill Lab21 Products

 

17 709

 

17 709

Dépréciation cumulée du goodwill

 

- 9 101

 

- 9 101

Valeur nette

 

8 608

 

8 608

 

 

 

 

 

Goodwill Primerdesign

 

7 210

 

7 210

Dépréciation cumulée du goodwill

 

-

 

-

Valeur nette

 

7 210

 

7 210

 

 

 

 

 

Goodwill Omega ID

 

100

 

316

Dépréciation cumulée du goodwill

 

-

 

-

Valeur nette

 

100

 

316

 

 

 

 

 

Total Goodwill

 

15 918

 

16 134

3. Secteurs opérationnels

Information sectorielle
En application de la norme IFRS 8, un secteur opérationnel est une composante d'une entité :

  • qui se livre à des activités à partir desquelles elle est susceptible d'acquérir des produits des activités ordinaires et d'encourir des charges (y compris des produits des activités ordinaires et des charges relatifs à des transactions avec d'autres composantes de la même entité) ;
  • dont les résultats opérationnels sont régulièrement examinés par le directeur général du groupe et les dirigeants des différentes entités en vue de prendre des décisions en matière de ressources à affecter au secteur et d'évaluer sa performance ;
  • pour laquelle des informations financières isolées sont disponibles.

Le Groupe a retenu trois secteurs opérationnels, chacun correspondant à un suivi distinct des performances et des ressources :

Entreprise et Cytologie
Ce secteur représentait antérieurement les coûts centraux de NOVAprep et du Groupe français. Après la vente de NOVAprep, ce secteur présente maintenant les coûts centraux du Groupe français et les résultats de Novacyt UK Holdings. Les résultats de NOVAprep sont regroupés sur une seule ligne – « Perte des activités abandonnées ».

Entreprise et Diagnostics
Ce secteur correspond aux activités de diagnostic en laboratoire et de fabrication et distribution de réactifs et kits pour analyses bactériennes et sanguines. Il correspond à l’activité de la société Lab21 et de ses filiales. Ce segment inclut aussi des coûts centraux britanniques.

Dépistage moléculaire
Ce secteur correspond à la société Primer Design récemment acquise, qui conçoit, fabrique et distribue des kits de dépistage de certaines pathologies chez l’homme, l’animal et les produits alimentaires. Ces kits sont destinés à un usage en laboratoire et s’appuie sur la technologie de « réaction en chaîne de la polymérase ».

Dépendance à quelques clients importants
Le Groupe ne dépend pas d’un client particulier, aucun client ne générant des ventes représentant plus de 10 % du chiffre d’affaires.

Répartition du chiffre d’affaires par secteur opérationnel et zone géographique

  • Au 31 décembre 2019

Montants en k€

 

Cytologie

 

Diagnostic

 

Dépistage
moléculaire

 

Total

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Zone géographique

    

Afrique

 

-

 

639

 

356

 

995

Europe

 

-

 

2 809

 

2 676

 

5 485

Asie-Pacifique

 

-

 

1 744

 

812

 

2 556

Amérique

 

-

 

738

 

1 934

 

2 672

Moyen-Orient

 

-

 

845

 

528

 

1 373

Chiffre d’affaires

 

-

 

6 775

 

6 306

 

13 081

  • Au 31 décembre 2018

Montants en k€

 

Cytologie

 

Diagnostic

 

Dépistage
moléculaire

 

Total

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Zone géographique

    

Afrique

 

-

 

715

 

285

 

1 000

Europe

 

-

 

3 304

 

2 811

 

6 115

Asie-Pacifique

 

-

 

1 738

 

1 282

 

3 020

Amérique

 

-

 

795

 

1 578

 

2 372

Moyen-Orient

 

-

 

951

 

262

 

1 213

Chiffre d’affaires

 

-

 

7 502

 

6 218

 

13 721

Répartition du résultat par segment d’exploitation

  • Exercice clos au 31 décembre 2019

Montants en k€

Cytologie

 

Diagnostics

 

Dépistage
moléculaire

 

Total

 

 

 

 

 

Chiffre d’affaires

-

6 774

6 307

13 081

Coût des ventes

-

-3 787

-922

-4 709

Commercialisation et marketing

-

-1 256

-1 444

-2 700

Recherche et développement

-

-38

-413

-451

Frais généraux et administratifs

-1 159

-2 514

-2 793

-6 466

Subventions gouvernementales

-

3

-

3

Résultat opérationnel avant éléments exceptionnels

-1 159

-818

735

-1 242

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres produits opérationnels

127

-

-

127

Autres charges opérationnelles

-391

-208

-62

-661

 

 

 

 

 

Résultat opérationnel

-1 423

-1 026

673

-1 776

 

Produits financiers

180

80

-

260

Charges financières

-2 097

-146

-151

-2 394

 

 

 

 

 

Résultat avant impôt

-3 340

-1 092

522

-3 910

 

Impôt (charge) / produit

-

-

8

8

 

Perte des activités abandonnées

-2 656

-

-

-2 656

 

 

 

 

Résultat après impôt

-5 996

-1 092

530

-6 558

 

Attribuable aux actionnaires de la société

-5 996

-1 092

530

-6 558

Attribuable à des intérêts minoritaires

-

-

-

-

  • Exercice clos au 31 décembre 2018

Montants en k€

Cytologie

 

Diagnostic

 

Dépistage
moléculaire

 

Total

 

 

 

 

 

Chiffre d’affaires

-

7 503

6 219

13 721

Coût des ventes

-

-4 147

-969

-5 116

Frais de commercialisation et de marketing

-

-1 152

-1 302

-2 454

Recherche et développement

-

-162

-244

-406

Frais généraux et administratifs

-959

-2 635

-2 525

-6 119

Subventions gouvernementales

-

75

-125

-51

Résultat opérationnel avant éléments exceptionnels

-960

-519

1 054

-425

 

 

 

Autres produits opérationnels

-

-

-

-

Autres charges opérationnelles

-526

-337

-97

-960

 

 

 

 

 

Résultat opérationnel

-1 486

-856

957

-1 385

 

 

 

Produits financiers

290

-144

79

225

Charges financières

-736

-180

-4

-919

 

 

 

 

 

Résultat avant impôt

-1 931

-1 181

1 032

-2 080

 

 

 

Impôt (charge)/produit

-

-

-32

-32

 

 

 

Perte des activités abandonnées

-2 626

-

-

-2 626

 

 

 

 

 

Résultat après impôt

-4 557

-1 181

1 001

-4 738

 

 

 

Attribuable aux actionnaires de la société

-4 557

-1 181

1 001

-4 738

Attribuable à des intérêts minoritaires

 

-

 

-

 

-

 

-

Le résultat consolidé présente les impacts de l’application de la norme IFRS 5 relative aux activités abandonnées, en reclassant le résultat de l’activité NOVAprep sur une seule ligne « Perte des activités abandonnées ».

4. Autres produits et charges opérationnels.

Montants en k€

 

Au
31 décembre
2019

 

Au
31 décembre
2018

 

 

 

 

 

Litiges avec les salariés

 

90

 

Autres produits opérationnels

 

37

 

-

Autres produits opérationnels

 

127

 

-

 

 

 

 

 

Provision pour des litiges avec le personnel

 

-17

 

-46

Frais de restructuration

 

-189

 

-183

Frais de vente d’activités

 

-53

 

Frais liés à des ventes d’activités

 

-289

 

-104

Frais liés à des acquisitions

 

-

 

-379

Honoraires IPO

 

-

 

-87

Autres charges

 

-113

 

-161

Autres charges opérationnelles

 

-661

 

-960

Les autres produits opérationnels concernent principalement le règlement d’un litige avec un tiers.

Les frais liés aux ventes d’activités sont liés à la cession de l’activité NOVAprep en France et à la cession de Lab21 Ltd au Royaume-Uni.

Les frais de restructuration de 189 000 € en 2019 comprennent des coûts engendrés par la clôture du site de Axminster, et également d’autres frais de restructuration dont des coûts de licenciement.

Les frais liés aux acquisitions sont liés à l’achat de l’activité Maladies Infectieuses de Omega en juin 2018. L’acquisition a été traitée comme un rapprochement d’entreprises au sens des normes IFRS. Aussi, les frais correspondants d’un total de 201 000 € ont été comptabilisés en charges.

Les dépenses de préparation à l’IPO d’un montant de 87 000 € en 2018 se rapportent aux honoraires engagés dans le cadre de la préparation pour la cotation de Novacyt sur AIM fin 2017.

5. Produits et charges financiers

Montants en k€

 

Au
31 décembre
2019

 

Au
31 décembre
2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gains de change

 

228

 

102

Variation de la juste valeur des options

 

31

 

122

Autres produits financiers

 

1

 

-

 

 

 

 

 

Produits financiers

 

260

 

225

 

 

 

 

 

Charges d'intérêt sur emprunts

 

-1 059

 

- 682

Pertes de change

 

-131

 

- 190

Variation des justes valeurs des dérivés

 

-780

 

-

Actualisation des compléments de prix à long terme

 

-92

 

-

Autres charges financières

 

-332

 

- 47

 

 

 

 

 

Charges financières

 

-2 394

 

- 919

Produits financiers :

Gains de change
Les gains de change de l’exercice résultent d’opérations récurrentes et de l’impact du cours de la livre sterling sur la dette de complément de prix de Primerdesign.

Changement dans la juste valeur d’options
Le produit 2019 se rapporte à la réévaluation des bons de souscription Primerdesign de 5 000 € à 4 000 €, et des bons de souscription Negma de 236 000 € à l’émission à 206 000 € à la clôture.

Le produit 2018 se rapporte à la réévaluation des bons de souscription Primerdesign de 127 000 € à 5 000 €.

Charges financières :

Intérêts sur les prêts
La charge d'intérêt résulte essentiellement des emprunts Kreos et Vatel.

Pertes de change
Les pertes de change en 2018 et 2019 étaient principalement celles enregistrées par la société britannique Lab21 Ltd avant sa vente et par la société Novacyt UK Holdings sur ses opérations. Elles résultent de la réévaluation mensuelle de la dette nette envers Novacyt dans les comptes de ces sociétés.

Changement dans la juste valeur d’options
La charge 2019 se rapporte à la réévaluation des bons de souscription Harbert European Growth Capital évalués à 780 000 €.

Autres charges financières
Les charges 2019 concernent les intérêts et les frais supplémentaires encourues pour solder entièrement les sommes dues à Negma Park Partners, Kreos et aux propriétaires initiaux de Primerdesign.

6. Résultat par action

Le résultat net par action est calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation dans le courant de la période. Le résultat net dilué par action est calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation et du nombre d’actions qui seraient créées à la suite de la conversion des instruments financiers dilutifs.

Montants en k€

 

Au
31 décembre
2019

 

Au
31 décembre
2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Perte nette attribuable aux actionnaires de la société

 

-6 558

 

- 4 738

Impact d'instruments dilutifs

 

-

 

-

Perte nette attribuable aux actionnaires de la société

 

-6 558

 

- 4 738

 

 

 

 

 

Nombre moyen pondéré d'actions

 

45 731 091

 

37 664 342

Impact d'instruments dilutifs

 

-

 

-

Nombre moyen pondéré d'actions diluées

 

45 731 091

 

37 664 342

 

 

 

 

 

Perte par action (en euros)

 

-0,14

 

- 0,13

Perte diluée par action (en euros)

 

-0,14

 

- 0,13

 

 

 

 

 

Perte par action résultant des activités poursuivies (en euros)

 

-0,08

 

-0,06

Perte diluée par action résultant des activités poursuivies (en euros)

 

-0,08

 

-0,06

 

 

 

 

 

Perte par action résultant des activités poursuivies (en euros)

 

-0,06

 

-0,07

Perte diluée par action résultant des activités poursuivies (en euros)

 

-0,06

 

-0,07

Conformément à la norme IAS 33, les options dont le prix d’exercice est supérieur à la valeur du titre NOVACYT n’ont pas été prises en compte pour déterminer l’effet des instruments dilutifs.

Le calcul du résultat par action ne prend pas en comptes les potentielles actions anti-dilutives, qui auraient pour effet d’augmenter le résultat par action.

7. Sociétés du Groupe

Les états Financiers Consolidés du Groupe comprennent :

 

Clôture

 

Ouverture

       

Sociétés

 

Taux
d'intérêt

 

Taux de
contrôle

 

Méthode de
consolidation

 

Taux
d'intérêt

 

Taux de
contrôle

 

Méthode de
consolidation

 

 

   

 

  

Biotec laboratories Ltd

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

Lab21 Healthcare Ltd

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

Lab21 Ltd

 

0 %

 

100,00 %

 

IG

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

Microgen Bioproducts Ltd

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

Novacyt SA

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

Novacyt succ. UK

Novacyt Asie Ltd

 

100,00%

100,00 %

 

100,00 %

100,00 %

 

IG

IG

 

100,00%

100,00 %

 

100,00 %

100,00 %

 

IG

IG

Novacyt Chine Ltd

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

 

100,00 %

 

100,00 %

 

IG

Novacyt UK Holdings Ltd

 

100,00%

 

100 ,00 %

 

IG

 

-

 

-

 

-

Primerdesign Ltd

100,00 %

100,00 %

IG

100,00 %

100,00 %

IG

8. Immobilisations Corporelles

Montants en k€

 

Au 1er
janvier
2019

 

Augm.

 

Adoption
IFRS 16

 

Dim.

 

Charge
pour la
période

 

Effet des
variations
de taux
de change

 

Reclass. &
transferts

 

Au 31
décembre
2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coût

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Constructions

 

-

 

-

 

2 569

 

-

 

-

 

69

 

-

 

2 637

Installations techniques, équipements et outillage

 

1 109

 

173

 

60

 

- 1 532

 

-

 

68

 

1 464

 

1 342

Équipements de bureau

 

53

 

-

 

-

 

- 3

 

-

 

3

 

3

 

56

Matériel de transport

 

2

 

1

 

-

 

- 20

 

-

 

-

 

35

 

18

Matériel informatique

 

314

 

24

 

-

 

- 168

 

-

 

16

 

51

 

238

Autres immobilisations

 

1 019

 

26

 

-

 

- 89

 

-

 

58

 

66

 

1 080

 

 

2 497

 

224

 

2 629

 

- 1 811

 

-

 

214

 

1 618

 

5 371

Amortissements cumulés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Constructions

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-266

 

-7

 

 

 

-273

Installations techniques, équipements et outillage

 

- 771

 

-

 

-

 

1 514

 

- 467

 

- 49

 

- 1 209

 

- 982

Équipements de bureau

 

- 47

 

-

 

-

 

2

 

- 3

 

- 3

 

- 2

 

- 53

Matériel de transport :

 

- 1

 

-

 

-

 

19

 

- 6

 

-

 

- 29

 

- 17

Matériel informatique

 

- 247

 

-

 

-

 

169

 

- 43

 

- 13

 

- 45

 

- 179

Autres immobilisations

 

- 241

 

-

 

-

 

73

 

- 139

 

- 18

 

- 65

 

- 389

 

 

- 1 306

 

-

 

-

 

1 777

 

- 924

 

- 83

 

- 1 350

 

- 1 893

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valeur comptable

 

1 191

 

224

 

2 629

 

- 34

 

- 924

 

124

 

268

 

3 478

Montants en k€

 

Au 1er
janvier
2018

 

Achats

 

Ventes

 

Charge
pour la
période

 

Effet des
variations
de taux
de change

 

Reclass. &
transferts

 

Au
31 décembre
2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coût

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installations techniques, équipements et outillage

 

2 339

 

290

 

-

 

-

 

- 17

 

- 1 503

 

1 109

Équipements de bureau

 

197

 

3

 

-

 

-

 

- 0

 

- 147

 

53

Matériel de transport

 

36

 

1

 

-

 

-

 

- 0

 

- 35

 

2

Matériel informatique

 

303

 

74

 

- 1

 

-

 

- 5

 

- 57

 

314

Autres immobilisations

 

1 030

 

54

 

- 129

 

-

 

- 16

 

79

 

1 019

Immobilisations corporelles, biens et outillages en cours

 

348

 

-

 

- 348

 

-

 

-

 

-

 

-

 

 

4 254

 

423

 

- 478

 

-

 

- 39

 

- 1 663

 

2 497

Amortissements cumulés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installations techniques, équipements et outillage

 

- 1 723

 

-

 

-

 

- 287

 

12

 

1 228

 

- 771

Équipements de bureau

 

- 74

 

-

 

-

 

- 15

 

1

 

41

 

- 47

Matériel de transport :

 

- 24

 

-

 

-

 

- 6

 

0

 

29

 

- 1

Matériel informatique

 

- 254

 

-

 

1

 

- 44

 

4

 

45

 

- 247

Améliorations locatives

 

- 258

 

-

 

129

 

- 141

 

4

 

26

 

- 241

Immobilisations corporelles en cours

 

- 348

 

-

 

348

 

-

 

-

 

-

 

-

 

 

- 2 681

 

-

 

478

 

- 493

 

20

 

1 369

 

- 1 306

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valeur comptable

 

1 573

 

423

 

-

 

- 493

 

- 18

 

- 293

 

1 191

9. Clients et Autres Debiteurs

Le tableau ci-dessous montre les soldes des créances clients et autres créances :

Montants en k€

 

Au
31 décembre
2019

 

Au
31 décembre
2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clients et comptes rattachés

 

2 014

 

3 332

Dépréciation sur créances clients

 

- 464

 

- 47

Factures à établir

 

18

 

98

Créances fiscales (sauf impôt sur le revenu)

 

392

 

492

Créances sur cessions d'activités

 

178

 

-

Autres créances

 

30

 

24

 

 

 

 

 

Total

 

2 168

 

3 900

En raison des restrictions de fonds de roulement en 2019, le groupe s'est concentré sur la réduction de son solde de créances et a ainsi constaté une baisse significative de ces créances client exprimées en nombre de jours de vente. Ceci a contribué à la baisse du solde des créances en fin d'année. En outre, les problèmes de la chaîne d'approvisionnement au dernier trimestre de 2019 ont eu un impact sur les ventes des derniers mois de l'année, contribuant également à la baisse du montant des créances non échues en fin d'année. L'accent a été mis sur le recouvrement des créances échues, ce qui a contribué à la réduction du montant des créances échues d'une année sur l'autre.

La provision pour dépréciation comptabilisée en 2019 correspond principalement à un client basé en Chine, avec lequel nous poursuivons un dialogue constructif en vue de recevoir le règlement de notre créance.

10. Emprunts

Les tableaux suivants indiquent les emprunts et passifs financiers comptabilisés au coût amorti.

  • Échéances au 31 décembre 2019

Montants en k€

 

Montant à régler
sous 12 mois

 

Montant à régler
après 12 mois

 

Total

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emprunts obligataires

 

1 307

 

6 136

 

7 443

Emprunts bancaires

 

844

 

-

 

844

Intérêts courus sur emprunts

 

39

 

-

 

39

Passif IFRS 16

 

268

 

2 356

 

2 624

Total dettes financières

 

2 458

 

8 492

 

10 950

  • Échéances au 31 décembre 2018

Montants en k€

 

Montant à régler
sous 12 mois

 

Montant à régler
après 12 mois

 

Total

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emprunts obligataires

 

2 976

 

2 239

 

5 216

Emprunts bancaires

 

67

 

20

 

87

Intérêts courus sur emprunts

 

72

 

-

 

72

 

 

 

 

 

 

 

Total dettes financières

 

3 115

 

2 259

 

5 375

  • Variation des emprunts et dettes financières sur l’exercice 2019

Montants en k€

 

Au
31 décembre
2018

 

Augmentation

 

Remboursement

 

Adoption
IFRS 16

 

Conversion /
autres
mouvements
non cash

 

Impact FX

 

Au
31 décembre
2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emprunts obligataires

 

5 216

 

6 151

 

-3 050

 

-

 

-999

 

125

 

7 443

Intérêts courus sur emprunts

 

72

 

39

 

-72

 

 

 

-

 

 

 

39

Dettes IFRS 16

 

-

 

104

 

-209

 

2 662

 

-

 

68

 

2 624

Autres financements court terme

 

87

 

842

 

-106

 

 

 

-

 

21

 

844

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total dettes financières

 

5 375

 

7 136

 

-3 437

 

2 662

 

-999

 

214

 

10 950

 

Réconciliation avec le tableau des flux de trésorerie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intérêts courus sur emprunts

 

-72

 

-39

 

72

 

-

 

-

 

-

 

-39

Options de conversion Negma

 

-

 

298

 

-95

 

-

 

-203

 

-

 

-

BSA Negma

 

-

 

236

 

-

 

-

 

-30

 

-

 

206

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie

 

 

 

7 631

 

-3 460

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Variation des emprunts et dettes financières sur l’exercice 2018

Montants en k€

 

Au
31 décembre
2017

 

Augmentation

 

Remboursement

 

Conversion

 

Au
31 décembre
2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

Emprunts obligataires

 

3 692

 

4 019

 

- 2 554

 

59

 

5 216

Emprunts bancaires

 

153

 

-

 

- 66

 

-

 

87

Intérêts courus sur emprunts

 

49

 

72

 

- 49

 

-

 

72

 

    

 

 

Total dettes financières

 

3 894

 

4 091

 

- 2 669

 

59

 

5 374

11. Dette de complément de prix

Le passif éventuel est relatif au complément de prix pour l’acquisition des actions Primerdesign et des actifs de l’activité Maladies Infectieuses d’Omega Diagnostics Ltd.

Montants en k€

 

Au 31 décembre
2019

 

Au 31 décembre
2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passif éventuel (part court terme)

 

-

 

1 569

 

 

 

 

 

 

 

-

 

1 569

Le groupe a payé en 2019 les dettes relatives à l’acquisition de Primerdesign et de l’activité Maladies Infectieuses de Omega. Cette dernière a été réduite de 226 000 € car l’accréditation de l'usine de production d'Axminster, au Royaume-Uni n’a pas été et ne sera pas obtenue (elle était attendue dans les 12 mois suivant la date d'acquisition).

12. Capital souscrit et réserves

a. Capital social

Au 31 décembre 2019, le capital social de la Société d’un montant de 3 872 983,59 € est divisé en 58 094 754 actions d’une valeur nominale de 1/15e d’euro chacune.

Montants en k€

 

Montant de
capital social

 

Valeur unitaire
par action

 

Nombre
d’actions
émises

Au 1er janvier 2018

 

2 511

 

0,07

 

37 664 341

    

Au 31 décembre 2018

 

2 511

 

0,07

 

37 664 341

    

Augmentation de capital par conversion d’OCABSA

 

1 362

 

0,07

 

20 430 413

Au 31 décembre 2019

 

3 873

 

0,07

 

58 094 754

Le capital de la société est constitué d’une seule catégorie d’actions. Toutes les actions en circulation ont été souscrites, appelées et entièrement libérées.

b. Les primes liées au capital

Montants en k€

 

 

 

 

 

Situation au 1er janvier 2018

 

58 281

 

 

 

Frais d'émission d'actions

 

- 32

Situation au 31 décembre 2018

 

58 249

 

 

 

Primes découlant de l'émission d'actions

 

-128

Frais d'émission d'actions

 

- 365

Situation au 31 décembre 2019

 

58 012

c. Autres réserves

Montants en k€

 

 

 

 

 

Situation au 1er janvier 2018

 

- 2 815

 

 

 

Écarts de conversion

 

- 4

Situation au 31 décembre 2018

 

- 2 819

 

 

 

Écarts de conversion

 

- 487

Situation au 31 décembre 2019

 

- 3 306

d. Réserves « equity »

Montants en k€

 

 

 

 

 

Situation au 1er janvier 2018

 

422

 

 

 

Situation au 31 décembre 2018

 

422

 

 

 

Conversion de l’OCABSA Negma

 

-21

Situation au 31 décembre 2019

 

401

e. Résultats reportés

Montants en k€

 

 

 

 

 

Situation au 1er janvier 2018

 

- 33 308

 

 

 

Perte nette pour l’exercice

 

- 4 738

Autres variations

 

-

Situation au 31 décembre 2018

 

- 38 046

 

 

 

Perte nette pour l’exercice

 

- 6 558

Autres variations

 

392

Situation au 31 décembre 2019

 

- 44 212

13. Opérations abandonnées

Novacyt a entamé le processus de vente officiel de l’activité NOVAprep (Cytologie) et Cambridge Clinical Labs fin 2018. L’activité Cambridge Clinical Lab était une ligne de services non-essentielle qui ne s'inscrivait pas dans la stratégie de croissance de marge à long terme du Groupe. L’activité NOVAprep a été vendue car l’activité continuait à être déficitaire et consommait de la trésorerie sans réaliser de bénéfices. La décision a été prise de céder l’activité à la fin de 2018.

L’activité NOVAprep a été cédée en décembre 2019 par un accord de cession d’actifs. L’entreprise Clinical Labs a été cédée en juillet 2019 par vente des titres Lab21.

Les actifs et passifs destinés à être vendus ont été transférés sur les lignes « Actifs détenus en vue de la vente» et « Passifs détenus en vue de la vente» des états financiers 2018.

Conformément IFRS 5, le résultat net de l’entité NOVAprep a été transféré vers la ligne « Perte des activités abandonnées ».

Le tableau suivant fournit les détails de la perte générée par cette activité en 2018 et 2019.

Montants en k€

 

Au
31 décembre
2019

 

Au
31 décembre
2018

 

 

 

 

Produits des activités ordinaires

 

1 337

 

974

Coût des ventes

 

-762

 

-719

Marge brute

 

575

 

255

 

 

 

 

Commercialisation, marketing et distribution

 

-880

 

-1 169

Recherche et développement

 

-156

 

-189

Frais généraux et administratifs

 

-1 911

 

-1 563

Subventions gouvernementales

 

-

 

88

 

 

 

 

Perte opérationnelle avant éléments exceptionnels

 

-2 372

 

-2 578

 

 

 

 

Autres charges opérationnelles

 

-284

 

-48

 

 

 

 

Perte d’exploitation après éléments exceptionnels

 

-2 656

 

-2 626

 

 

 

 

Charges financières

 

-

 

-

 

 

 

 

Perte avant impôts

 

-2 656

 

-2 626

 

 

 

 

Impôt (charge) / produit

 

-

 

-

 

 

 

 

Perte après impôt des activités abandonnées

 

-2 656

 

-2 626

14. Contrats De Location Simple

Le Groupe a choisi d'appliquer la norme selon l'approche rétrospective simplifiée à partir du 1er janvier 2019, en utilisant certaines des modalités pratiques prévues par la norme.

En application de la norme IFRS 16 à partir du 1er janvier 2019, le groupe a comptabilisé dans l’état de la situation financière certains « droits d'utilisation » à l’actif et au passif des dettes de location.

En application de la norme IFRS16 à partir du 1er janvier 2019, le groupe a reconnu dans l’état de la situation financière des « droits d’utilisation » et des dettes.

Le tableau ci-dessous présente par nature les droits d’utilisation inclus dans les immobilisations en 2019 :

Montant en k€

 

Au
1 janvier
2019

 

Charge de la
période

 

Adoption
d’IFRS 16

 

Reclass. &
transferts

 

Impact
de change

 

Au
31 décembre
2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Constructions

 

-

 

-

 

2 569

 

-

 

69

 

2 638

Matériels

 

-

 

-

 

61

 

94

 

4

 

159

Total

 

-

 

-

 

2 630

 

94

 

73

 

2 797

      

 

Amortissements cumulés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Constructions

 

-

 

- 265

 

-

 

-

 

- 7

 

- 272

Matériels

 

-

 

- 35

 

-

 

-

 

- 1

 

- 36

Total

 

-

 

- 300

 

-

 

-

 

- 8

 

- 308

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valeur nette comptable

 

-

 

- 300

 

2 630

 

94

 

65

 

2 489

15. Événements postérieurs

En janvier et février 2020, le cours de l'action Novacyt a augmenté pour atteindre plus de 2 euros par action, un facteur clé étant le lancement d'un kit de test de diagnostic COVID-19 par Primerdesign. Cette hausse du cours de l'action a entraîné l'exercice par tous les détenteurs de bons de souscription restants, ce qui a donné lieu à une entrée nette de liquidités de 2 400 000 euros dans l'entreprise et le surplus de bons de souscription a maintenant été complètement supprimé.



© Business Wire

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
DwCaiTrw9u9qZQfc75V_KqnDuLHsYscsUJ3IvnnvJoDSty9-otOkEILG3Zam0fre
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.