OK
Accueil  > Marchés  > Cotation SBF 120  > Actus SBF 120

Qu'est ce que la prime à l'achat ?


Actualité publiée le 10/06/19 09:02
SBF 120
4 366,43  -0,56%


C’est une décision dont on ne parle pas encore beaucoup, et qui risque pourtant d’améliorer le quotidien de bon nombre de ménages : le Gouvernement travaille actuellement sur la mise en place d’une nouvelle subvention début 2019.  Objectif, permettre aux ménages modestes de réaliser l’achat d’un véhicule neuf peu polluant par l’ouverture d’un crédit auto aux conditions particulièrement intéressantes. Retour sur une belle initiative.

Historique de la prime à l’achat

L’initiative de la prime à l’achat remonte à 2012 ; le constructeur Renault avait lancé à cette époque un projet appelé Mobilize. Cette idée était inspirée par l’incubateur Action Tank, créé par Martin Hirsh (dirigeant AP-HP) et Emmanuel Faber (Patron de Danone), pour permettre l’accès à tous à des véhicules neufs et non polluants.

En effet, les organismes de crédit auto classique proposent certes des conditions intéressantes pour la plupart des Français, mais difficile d’accès pour les ménages qui atteignent presque le seuil de pauvreté.

Dirigés par Pole Emploi ou par des associations dans les trois-cent soixante garages Renault partenaires, les ménages identifiés comme précaires bénéficient dans le cadre de ce projet de plusieurs avantages non négligeables :

  • Offre d’entretien et de réparation jusqu’à 50% moins cher que les tarifs habituels
  • Financement d’une voiture en leasing (Dacia Sandero ou Renault Kangoo)
  • Crédit auto spécialement conçu pour cet usage

Le principe du micro crédit proposé par l’Action Tank repose sur le règlement de plusieurs mois de loyer à l’avance par l’organisme du microcrédit. Le bénéficiaire du crédit auto rembourse l’organisme ; le risque pèse donc sur l’organisme de microcrédit et non sur le concessionnaire. Un calcul qui permet de proposer un loyer au plus bas.

1970 personnes ont jusqu’ici été dirigées vers ce plan d’action et ont pu bénéficier de ces avantages.

Le déplacement, vital pour trouver un travail

Difficile à réaliser en région parisienne, où la majorité des salariés vont travailler en transports en commun : en France, 75% des trajets domicile-travail se font en voiture.

Autant dire qu’en France la possession d’un véhicule est un sésame inévitable pour décrocher un travail et pour le conserver ; cette situation est valable même et surtout pour les emplois occupés par les classes modestes, souvent exercés en périphérie urbaine injoignable en transports : heures de ménage dans différents lieux éloignés les uns des autres sur une journée, manutention ou tenue de caisses dans des supermarchés en périphérie … pour beaucoup de Français, pas de véhicule égale pas de travail.

D’où l’importance fondamentale d’un crédit auto pour permettre l’achat d’un véhicule. Or le remboursement de ce crédit auto greffe sévèrement le budget de bon nombre de ménages.

Les propositions du Gouvernement

Une première proposition de crédit auto a été mise en place en 2015 par le Gouvernement, sous forme d’une prime à la conversion des véhicules ; mais ce projet n’a pas eu les effets attendus et peu de ménages en ont finalement bénéficié dans les faits.

En 2018, plus de 200 000 primes ont été versées ; un chiffre honorable mais incomparable avec le million de dossiers attendu.

En effet, l’aide accordée par le Gouvernement reste encore trop faible pour les ménages en situation de grande précarité ; elle s’élève à 1000à 2500€, ce qui représente encore une somme très conséquente à verser pour les ménages modestes pour acheter un véhicule.

Le leasing en microcrédit proposé par Mobilize, à qui le Gouvernement donnerait une réelle ampleur en l’élargissant à d’autres concessionnaires, va très certainement changer la donne.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.