OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Safran  > Actus Safran

Safran: nouveau repli de -1%, les avis d'un analyste


Actualité publiée le 12/03/19 15:02
Safran
128,90 € 0,12%


(CercleFinance.com) - Le titre poursuit sa chute aujourd'hui (-1%) après la perte de -1,7% hier après l'accident d'un B737 Max 8 de la compagnie Ethiopian Airlines.

Le bureau d'études Oddo BHF confirme ce matin son conseil d'achat sur l'action de l'équipementier aéronautique Safran alors qu'environ un tiers de la flotte de Boeing 737 Max 8 a été cloué au sol. L'objectif de cours demeure fixé à 136 euros.

'Suite à l'accident d'un B737 Max 8 de la compagnie Ethiopian Airlines le 10 mars, plus d'un tiers de la flotte de Max 8 est désormais cloué au sol', indique une note de recherche, après les décisions des autorités de l'aviation civile de plusieurs pays d'Asie, dont la Chine, et la Corée du Sud, et de plusieurs compagnies aériennes. A ce jour, détaille Oddo BHF sur la base des données de Flightglobal, '358 B737 Max 8 ont été livrés depuis l'entrée en service dont 27% sont opérés par les compagnies chinoises'. De plus, la FAA, l'administration américaine de l'aviation civile, a demandé des modifications portant notamment sur les logiciels de vol équipant l'avion.

Quelles conséquences pour le fournisseur de Boeing qu'est le groupe français ? 'Compte tenu des dernières informations, nous pensons que l'impact ne sera pas matériel sur Safran', estime Oddo BHF, quelque soit le scénario envisagé, même en cas d'arrêt des livraisons du B737 Max 8, qui peut être équipé du nouveau réacteur de Safran Leap.

A en croire Oddo BHF, 'le titre (Safran) bénéficie d'une forte visibilité grâce à sa base installée CFM56, dans la fleur de l'âge, la maîtrise démontrée du programme Leap et l'intégration de Zodiac', terminent les spécialistes.

Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.