bourse investir
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Starbucks Corporation  > Actus Starbucks Corporation

Starbucks fait évoluer sa structure dans la région EMOA pour accélérer sa croissance stratégique à long terme


Actualité publiée le 19/10/18 01:46
Starbucks Corporation
71,30 $ 0,83%


Starbucks Coffee Company (NASDAQ : SBUX) a annoncé aujourd'hui son intention d' accorder une licence complète pour les opérations de Starbucks en France, aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg à son partenaire stratégique de longue date, Alsea, S.A.B. de C.V. (BMV : ALSEA), le plus grand exploitant indépendant de chaînes de restaurants en Amérique latine.

Dans le cadre de cette proposition, soumise aux lois locales en vigueur et à des discussions avec les représentants du personnel concernés, Alsea disposera de droits lui permettant d'exploiter et de développer les magasins Starbucks sur ces marchés, en s'appuyant sur le programme de croissance régionale de Starbucks qui vise à générer de la valeur grâce à des relations stratégiques basées sur l'octroi de licences. Par la même occasion, la société prévoit d'introduire une nouvelle structure de support au sein de son siège social à Londres afin de mieux soutenir une stratégie de plus en plus basée sur l'octroi de licences.

« Nous sommes ravis de tirer partit de nos seize années d'expérience avec Alsea, partenaire stratégique de longue date de Starbucks, et notre intention est de concéder sous licence nos activités en France, aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg », a déclaré John Culver, président de groupe de Starbucks International, Channel Development et Global Coffee & Tea. « Ces décisions stratégiques nous permettraient d’accélérer davantage la croissance sur ces marchés, à l'heure où nous cherchons à positionner Starbucks pour une réussite dans le long terme. »

Extension de l'accord de licence passé avec Alsea

Le partenariat commercial de longue date entre Starbucks et Alsea a débuté en 2002, date à laquelle les deux sociétés ont ouvert le premier magasin Starbucks à Mexico. Alsea exploite aujourd'hui plus de 900 magasins Starbucks en Argentine, au Chili, en Colombie, au Mexique et en Uruguay, et emploie plus de 11 500 partenaires (employés) sur ces cinq marchés. À la clôture de cette transaction, Alsea prévoit d'élargir ses relations avec Starbucks hors des frontières de l'Amérique latine et de s'étendre à l'Europe, ce qui lui permettrait de travailler en partenariat avec Starbucks sur neuf marchés à l'échelle mondiale.

« Au fil des ans, nous avons appris à offrir l'expérience Starbucks à des consommateurs divers dans plusieurs pays. Nous comprenons parfaitement les valeurs de la société ainsi que la relation essentielle qui existe entre le barista et le client, laquelle aboutit à un lien unique et puissant qui fait de Starbucks une des marques les plus appréciées. Nous avons l'intention de faire de même dans ces régions en tirant parti des talents et de l'envergure que nous avons déployés dans la région. Nous sommes fiers et reconnaissants envers les dirigeants de Starbucks qui ont décidé de faire confiance à Alsea pour cette importante opportunité. Nous sommes impatients de finaliser nos discussions et de travailler en étroite collaboration avec l'équipe européenne afin de générer une croissance rentable sur le long terme », a déclaré Renzo Casillo, directeur général d'Alsea.

Starbucks a ouvert son premier magasin parisien en 2004 sur l'emblématique Boulevard des Capucines. Par la suite, la marque est arrivée aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg entre 2008 et 2016, créant plus de 3 100 emplois dans plus de 260 magasins répartis dans les quatre pays.

Restructuration de la fonction de support

Afin de générer une croissance soutenue, à long terme et rentable de la région EMOA grâce à des partenariats stratégiques basés sur l'octroi de licences, Starbucks a l'intention de restructurer ses fonctions de support administratif. Le résultat sera une équipe plus puissante qui s’appuiera sur les meilleures pratiques mondiales pour aider les titulaires de licence à optimiser leurs opérations. Il est notamment prévu de donner une nouvelle structure au centre de support basé au siège de Londres - et qui est le siège régional de la société depuis 2014 - ainsi que de fermer le centre de support d'Amsterdam. La société continuera d'exploiter son site de fabrication à Amsterdam, qui torréfie et conditionne son café Arabica de haute qualité, issu de sources éthiques et destiné à la région EMOA.

« Cette nouvelle structure sera l'aboutissement d'un processus long et réfléchi visant à simplifier notre organisation afin de mieux servir notre stratégie de marché se basant de plus en plus sur l'octroi de licences, tout en continuant à intégrer notre mission et nos valeurs à notre mode de fonctionnement quotidien », a déclaré Martin Brok, président de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique chez Starbucks.

Investir dans l'expérience client

Starbucks a ouvert son premier magasin en Europe il y a 20 ans. En travaillant en partenariat avec des titulaires de licences stratégiques, la société s'est, depuis lors, développée et a établi plus de 3 200 magasins répartis sur 43 marchés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Récemment, la société a ouvert une maison de torréfaction Starbucks Reserve à Milan, améliorant ainsi l'expérience client et servant de pipeline d'innovation pour les principaux magasins. Ces innovations concernant le commerce de détail figureront dans l'évaluation d'un robuste portefeuille de magasins que mène actuellement la société afin d’étendre les programmes réussis à l’ensemble de la région EMOA.

À propos de Starbucks

Depuis 1971, Starbucks Coffee Company s’engage à obtenir et à torréfier de façon éthique un café arabica de haute qualité. Aujourd'hui, la société, qui compte plus de 25 000 magasins à travers le monde, est le premier torréfacteur et détaillant de cafés de spécialité au monde. Grâce à nos principes directeurs et à notre engagement inébranlable envers l’excellence, nous offrons une expérience de vie Starbucks unique à chaque client dans chaque tasse servie. Pour partager cette expérience, rendez-vous dans nos magasins ou en ligne sur news.starbucks.com et Starbucks.com.

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué contient certaines déclarations « prévisionnelles » au sens des lois et règlements applicables aux valeurs mobilières. En règle générale, ces déclarations peuvent être identifiées par l’utilisation de termes tels que « anticiper », « prévoir », « croire », « pourrait », « estimer », « sentir », « prévoir », « prévu », « peut », « planifier », « potentiel », « projet », l'emploi du futur et du conditionnel ainsi que d’autres expressions similaires destinées à identifier les déclarations prévisionnelles, bien que toutes les déclarations prévisionnelles ne contiennent pas ces termes permettant de les identifier. Ces déclarations sont basées sur les informations dont Starbucks dispose à la date des présentes, et la performance ou les résultats réels de Starbucks pourraient être substantiellement différents de ceux indiqués ou sous-entendus en raison des risques et des incertitudes liés à son activité. Ces risques et incertitudes incluent, sans toutefois s’y limiter : les fluctuations de l’économie et de la devise américaine ainsi que des économies et devises internationales ; notre capacité à préserver, faire croître et tirer parti de nos marques ; les effets négatifs potentiels des incidents impliquant des maladies transmises par les produits alimentaires ou les boissons ; des altérations, des frelatages, des contaminations ou des erreurs d’étiquetage ; les effets négatifs potentiels de violations significatives de nos systèmes de technologies de l’information si nous subissons une violation significative ; des pannes significatives de nos systèmes de technologies de l’information ; les coûts liés aux initiatives et projets de la société, ainsi que l’exécution réussie des initiatives et projets de la société ; l’acceptation des produits de la société par les clients ; l’impact de la concurrence, ainsi que des facteurs économiques et industriels globaux, tels que les prix et la disponibilité du café, des produits laitiers et d’autres matières premières ; l’exécution réussie des plans internes de performance et d’expansion ; l’impact des initiatives menées par les concurrents ; les conséquences de procédures judiciaires ; ainsi que d’autres risques détaillés dans les dépôts de la Société auprès de la Securities and Exchange Commission, y compris dans la section « Facteurs de risque » du rapport annuel de la Société sur formulaire 10-K relatif à l’exercice clos le 1er octobre 2017 . La société rejette toute obligation d’actualiser une quelconque de ces déclarations prévisionnelles.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.



© Business Wire

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.