bourse investir
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

Valeurs au plus haut et plus bas depuis 1 an


Actualité publiée le 11/01/19 18:27
Cac 40
4 810,74  0,51%


Lors de la séance du vendredi 11 janvier 2019 les actions, devises ou indices suivants ont atteint leur plus haut niveau de valorisation sur une période de 1 an

NomCours recordVariation sur 1 an
Afone12,2051,55%
Crcam Touraine Cci116,1815,49%
Crcam Sud R.A.Cci201,2010,17%
Imprimerie Chirat12,7017,59%
Locindus26,6031,03%
Hotels De Paris2,887,46%
Made2,728,80%
Pharnext15,4075,00%

Au cours de la journée du vendredi 11 janvier 2019 les valeurs suivantes ont atteint leur plus bas niveau de valorisation sur une période de 1 an

NomCours recordVariation sur 1 an
Asit1,45-66,82%
Bernard Loiseau2,84-13,94%
Renault Tpa 83-84575,00-16,06%
Millet Innovation14,70-39,75%
Roctool3,30-60,95%
Gold by Gold1,10-1,79%
Spineway0,134-96,77%
O2i BSAAR 20190,002-94,55%
Groupe Partouche18,60-42,77%
Mulann0,023-55,45%
Air Marine2,80-40,43%
Cesar0,11-78,00%
Amatheon Agri0,248-42,33%

Retrouvez tous les records atteints par les valeurs en bourse, avec une consultation de l'historique complet.

(c) abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

8 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

gars d'ain


12/01/19 11:19
Net repli des valeurs en + plus bas sur 1 an...

On descend à 12.

alors que l'on avait dépassé les 200 en décembre dernier.

Le self off de décembre est probablement dépassé notamment sur les Small & Middle Caps.

Ces valeurs avait baissé largement avant le CAC en Krack boursier latent. Elles donnent des signaux de reprise importants : Acteos, Amplitude, figeac, prodways, SMPC, maison du monde, Catana, Beneteau, Visiativ, ymagis, SES imotag...

CRI74


12/01/19 12:14

Cela semble logique alors que certaines , bien massacrées de manière infondée , se payent le luxe de relever leurs objectifs (Visiativ avant hier par ex)

S'il on était dans un pays qui ne glorifie pas le pessimisme (et la peur !) ainsi , les choses seraient bien différentes

D'où l'importance de regarder devant et pas derrière comme le font beaucoup trop d'intervenants et ne pas surinterpréter les événements ..... qualifier de récession un amoindrissement de croissance par exemple

Ribo


12/01/19 14:00

(Source : François Monnier - Investir)

"D’une façon générale, les titres les plus massacrés en 2018 s’offrent une belle revanche en ce début d’année. L’automobile, les semi-conducteurs et le parapétrolier se sont fortement appréciés. Concrètement, Vallourec, qui avait vu sa capitalisation fondre des deux tiers en 2018, s’est envolé de 17 %. Le phénomène est encore plus spectaculaire du côté des valeurs moyennes à cause d’un double effet. Non seulement elles ont chuté trois fois plus que le Cac 40 l’an dernier, mais elles profitent généralement d’un effet saisonnier favorable au cours des quatre premiers mois de l’année. C’est d’ailleurs durant cette période que, statistiquement, le Cac Small (créé en 2005) réalise toute la performance de l’ensemble de l’année. Janvier (+ 2,7 % en moyenne), février (+ 1,7 %), mars (+ 2,1 %) et avril (+ 2,5 %) sont de loin ses meilleurs mois. A l’opposé, juin, juillet, septembre, octobre et novembre sont en général baissiers."

"Aujourd’hui, toutefois, les fondamentaux demeurent fragiles. Au rebond technique des indices s’oppose la récession technique de l’Allemagne. Après un mauvais trimestre, qui a vu le PIB de la première puissance économique du continent se contracter en raison des difficultés du secteur automobile, les derniers chiffres de novembre continuent de montrer des signes de faiblesse : chute de la production industrielle de 1,9 % après un recul de 0,8 % en octobre, baisse de 0,4 % des exportations, glissade de 1 % des commandes à l’industrie…Ces indicateurs révèlent une vraie dégradation. Nous approchons d’une récession technique correspondant à deux trimestres consécutifs de contraction. Un scénario totalement inenvisageable encore cet été !"

"nous restons prudents à l’égard des actions, et surtout des titres très volatils comme l’automobile, le parapétrolier ou les semi-conducteurs. Quant aux valeurs moyennes, nous préférons les actions les plus liquides avec un choix plus prononcé pour les SSII et les acteurs de la santé de type Pharmagest Interactive."


Tableau regroupant les valeurs pour lesquelles Investir, le consensus des analystes et l’analyse graphique affichent un conseil identique

CRI74


12/01/19 14:14

Je n'aime absolument pas l'approche de ce monsieur d'Investir pour qui seuls les mammouths de la cote n'ont de valeur , amplifie à loisir les nouvelles conjoncturelles pour aller dans ce sens .

Non , il n'y a pas récession mais moindre croissance , nuance de taille . Il s'agit d'un cycle moins favorable , on est d'accord , mais pas calamiteux

Non , les fondamentaux des entreprises qui viennent de connaître 7 à 8 années fastes ne sont pas fragiles dans leur immense majorité . Il existe des exceptions , notamment dans quelques secteurs souffrant de l'irrégularité de la consommation liée aux politiques économiques privilégiant l'offre

Non , les grandes entreprises ne feront pas mieux que les autres alors que l'adaptation aux circonstances plus tendues se réalise toujours plus vite dans les petites et moyennes entreprises autrement plus agiles que les mastodontes .

Ce n'est peut être pas un hasard si les niches existent , profitant aux small caps y opérant , particulièrement lors des débuts ce qui provoque le plus souvent des rachats de ces hyperspécialistes pour le gain de temps apporté .

Tous les commentaires Cac 40

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.