OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Vallourec  > Actus Vallourec

Vallourec: et les parapétrolières en forme cette semaine


Actualité publiée le 21/06/19 16:23
Vallourec
2,378 € 0,08%


(CercleFinance.com) - Le palmarès hebdomadaire de l'indice large SBF 120 est pour l'heure implacable : comprises entre 10,5 et 13,9%, les trois plus fortes hausses reviennent à Vallourec, CGG et TechnipFMC, trois des sociétés parapétrolières de la Bourse de Paris. Le géant Schlumberger, coté en France à titre secondaire, prend pour sa part près de 7%. L'embellie de ce début d'été va-t-elle continuer ?

En tant que fournisseurs des grandes sociétés pétrolières comme Shell, BP, Total ou Exxon, ces groupes sont habituellement les premières victimes de la chute des cours du pétrole - et inversement. En toute logique, les actions parapétrolières tendent donc à faire levier relativement au Brent. Schéma qui semble fonctionner : sur la semaine, le cours du baril de référence a pris près de 6% à 65,5 dollars.

Soit, mais cette hausse du brut est essentiellement attribuable au regain de tension géopolitique dans le Golfe persique, où les Etats-Unis ont manifestement été à deux doigts de bombarder des objectifs militaires iraniens après que les forces de Téhéran aient abattu un drone américain. En outre, le Brent était grimpé plus haut fin avril, vers 75 dollars.

Enfin, l'Opep et ses alliés de circonstance emmenés par la Russie se réuniront au début du mois prochain pour décider de la suite à donner à leur accord de réduction de la production. Cette limitation combinée de l'offre a été l'une des principales causes du rebond du brut de ces dernières années. Mais avec l'affaiblissement conjoncturel mondial et les conflits commerciaux venus des Etats-Unis, la demande d'or noir risque de ralentir. Le 'cartel étendu' ne sera-t-il pas tenté d'ouvrir un peu les vannes ?

Quoi qu'il en soit, les titres Vallourec, TechnipFMC et, dans une moindre mesure, CGG, se traitent tous trois à des niveaux très proches de leurs sommets annuels, se distinguant en cela du Brent - et de Schlumberger, qui fait bande à part. Les investisseurs anticipent donc manifestement de bonnes nouvelles pour ces valeurs françaises qui ont longtemps souffert de la faiblesse des dépenses d'exploration-production pétro-gazières. Le redémarrage tant attendu serait-il enfin à l'ordre du jour ?

Le cas échéant, il s'agirait d'une bonne nouvelle susceptible de hâter le 'retournement' financier de Vallourec et de CGG. Mais aussi pour TechnipFMC, qui ce 18 juin a d'ailleurs annoncé plusieurs contrats au Mozambique, dont l'un est qualifié d''important', c'est-à-dire qu'il est supérieur à un milliard de dollars. Or les affaires de cette taille étaient rares ces dernières années.

A suivre sur les agendas : Schlumberger ouvrira le bal des publications semestrielles le 19 juillet, puis il sera suivi par TechnipFMC et Vallourec, le 24 juillet, et enfin par CGG le 26 juillet.

EG

Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.