Voltalia: réalise la plus grande centrale solaire au Kenya
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Voltalia  > Actus Voltalia

Voltalia: réalise la plus grande centrale solaire au Kenya


Actualité publiée le 30/05/19 11:26
Voltalia
10,70 € 0,00%


(CercleFinance.com) - Voltalia a signé un accord avec Alten Energias Renovables un producteur d'énergie indépendant spécialisé dans le solaire.

Voltala va fournir des services de Construction et d'Exploitation-Maintenance pour l'une des plus grandes centrales solaires en Afrique de l'Est (55 MW). Le groupe contribuera à l'atteinte de l'objectif d'un accès complet à l'électricité au Kenya d'ici 2020 en créant des emplois localement.

Voltalia a été sélectionné pour construire et exploiter la centrale située dans la province Uasin Gishu dans l'agglomération d'Eldoret, cinquième plus grande ville du Kenya. La construction débute tout juste pour une mise en service attendue avant fin-2020. Voltalia fournira aussi des services d'exploitation et de maintenance dans le cadre d'un contrat d'une durée de 10 ans.

Ce projet solaire est le deuxième plus grand d'Afrique de l'Est et d'Afrique Centrale. Il représente 2% de la capacité installée totale du Kenya, un des pays les plus dynamiques de la région. Cette capacité additionnelle contribuera à l'atteinte de l'objectif du gouvernement d'un accès complet à l'électricité au Kenya d'ici 2020 (contre 70% en 2017).

' Nous avions déjà réussi à remporter un projet d'envergure au Kenya pour alimenter notre propre puissance installée et allons maintenant accompagner notre client, Alten, dans son ambitieux projet. Ces deux engagements font de nous un contributeur clef à l'objectif du gouvernement kényan de donner accès à l'électricité aux 50 millions d'habitants du pays d'ici 2020 ' a déclaré Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.