Vranken-Pommery: des vendanges exceptionnelles en Champagne
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Vranken Monopole  > Actus Vranken Monopole

Vranken-Pommery: des vendanges exceptionnelles en Champagne


Actualité publiée le 11/09/18 10:36
bd Vos ordres de bourse à partir de 0,99 €

Offre spéciale Evasion: 1000 € OFFERTS* sur vos frais de courtage, offre valable du 17 juin au 8 juillet 2019 !

Vranken Monopole
22,80 € -0,44%


(CercleFinance.com) - A l'occasion la publication de ses comptes semestriels, qui témoignent d'une perte réduite, Vranken-Pommery Monopole signale, en Champagne, que 'les vendanges 2018 s'annoncent exceptionnelles en qualité'.

Déjà connu depuis le mois de juillet, le CA semestriel du groupe viticole connu pour ses champagnes et rosés s'est tassé de 6,5% à 94,8 millions d'euros. En cause : 'l'arrêt de la commercialisation de Listel et du report au second semestre des ventes interprofessionnelles', éléments sans lesquels le CA aurait progressé de 6,3%. A noter : les ventes hors de France ont atteint 51,2% du total sur la période.

Du côté des comptes, le résultat opérationnel courant décolle de près de 83% à 5,9 millions d'euros, faisant passer la marge de 3,2% à 6,2%. Le groupe invoque les tendances favorables des ventes de ses marques de champagne, comme Vranken et Pommery, mais aussi celles des rosés de Provence (La Gordonne) et de Camargue (Domaine royal de Jarras). La perte nette part du groupe recule de 10,5% à 3,9 millions d'euros.

Le groupe rappelle que traditionnellement, les deux tiers de ses ventes de champagne interviennent au second semestre.

Vranken-Pommery signale enfin que 'les vendanges 2018 s'annoncent exceptionnelles en qualité. Le volume rentré permettra de couvrir les ventes projetées par la profession à l'horizon 2020-2021', et que les rendements ont été fixés à 10.800 kg à l'hectare. Même si en Provence, le mildiou a exercé une 'très forte' pression sur la récolte.


Copyright © 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.