Wall Street clôture en chute, tourmentée par l'économie mondiale
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Wall Street 30  > Actus Wall Street 30

Wall Street clôture en chute, tourmentée par l'économie mondiale


Actualité publiée le 22/03/19 22:02
Wall Street 30
26 560,79  0,41%



Wall Street a fini en forte baisse vendredi à cause des craintes sur un ralentissement économique mondial. Ici, un trader sur le parquet du New York Stock Exchange (NYSE) le 18 mars 2019 (AFP/Archives/Johannes EISELE)

La Bourse de New York a accusé une forte chute vendredi, plombée par le retour des inquiétudes sur le ralentissement économique mondial après des statistiques européennes décevantes, des craintes qui se sont répercutées sur le marché obligataire.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a lâché 1,77% à 25.502,32 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a dévissé de 2,50% à 7.642,67 points, et l'indice élargi S&P 500 a abandonné 1,90% à 2.800,71 points.

Les trois indices ont accusé leur pire séance depuis le 3 janvier.

"Les inquiétudes liées à l'économie mondiale sont de retour", a commenté Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management.

Les investisseurs se sont particulièrement concentrés vendredi sur l'indice allemand qui mesure la croissance du secteur manufacturier, bien en-dessous des attentes des analystes.

La croissance de l'activité privée dans la zone euro a quant à elle reculé en mars.

Ces chiffres ont rappelé la fragilité de l'économie internationale, en proie au ralentissement en Chine et en Europe qui pourrait déteindre sur les Etats-Unis.

Ces inquiétudes sur l'état de l'économie mondiale se reflétaient sur le marché obligataire américain. Le taux d'intérêt sur la dette américaine à 10 ans a chuté jusqu'à 2,416% vendredi, au plus bas depuis janvier 2018. Ce taux évolue généralement de pair avec les attentes sur la croissance et l'inflation aux Etats-Unis.

Fait marquant, le taux à 10 ans est même passé en dessous de celui sur la dette à trois mois, un phénomène communément appelé "inversion de la courbe des taux", une forme d'anomalie du marché, qui a précédé de quelques trimestres la quasi-totalité des récessions américaines ces dernières décennies.

Traditionnellement, plus l'investissement se fait sur une durée longue, plus le rendement servi est élevé.

Vers 20H10 GMT, le taux d'intérêt sur la dette américaine à trois mois était de 2,442% contre 2,436% pour celui à 10 ans.

"Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un signe de récession imminente aux Etats-Unis. C'est plutôt le signal que la croissance mondiale est en train de battre de l'aile", a observé Justin Lederer, stratégiste de taux pour Cantor Fitzgerald.

© 2019 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.