OK
Accueil > Marchés > Cotation Wall Street 30 > Actus Wall Street 30

Wall Street finit en ordre dispersé après une salve de résultats


Actualité publiée le 24/01/23 22:31
Le parquet du New York Stock Exchange
Le parquet du New York Stock Exchange (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/SPENCER PLATT)

La Bourse de New York a terminé mardi en ordre dispersé dans un marché hésitant après une salve de résultats d'entreprises mitigés.

L'indice Dow Jones a avancé de 0,31% à 33.733,96 points, le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 0,27% à 11.334,27 points et l'indice élargi S&P 500 0,07% à 4.016,95 points.

Le marché, qui avait démarré davantage dans le rouge à l'ouverture, "était fluctuant aujourd'hui", a observé Peter Cardillo de Spartan Capital.

"Les ventes de la matinée ont correspondu à des prises de profits" après deux séances de solides hausses, "tandis que les investisseurs ont digéré la vague d'annonces de résultats des grandes entreprises", a ajouté l'analyste.

Ceux-ci ont été mitigés, particulièrement les annonces d'attente d'activité pour 2023, mais dans l'ensemble "sur douze groupes", qui publiaient leurs comptes trimestriels mardi, "sept ont battu les prévisions", a-t-il indiqué.

Après la clôture, Microsoft qui avait terminé en léger repli de 0,22% bondissait de 4,12% à 252 dollars vers 21H20 GMT.

Le groupe informatique a annoncé des résultats certes en repli mais meilleurs qu'attendu pour le deuxième trimestre de son exercice décalé. Surtout, son activité dans le cloud (informatique à distance) a engrangé plus de ventes que prévu.

Le titre d'Alphabet, la maison mère de Google, a perdu de l'élan (-1,98% à 99,21 dollars) après la décision du gouvernement américain de poursuivre le géant de l'internet pour "monopole" sur le marché de la publicité en ligne. L'initiative du gouvernement était "largement attendue", a commenté Peter Cardillo.

Le ministère et huit Etats américains, dont la Californie et New York, demandent à la justice de condamner le groupe californien pour infraction au droit de la concurrence, de lui faire payer des dommages et d'ordonner la cession de ses activités liées à la vente d'espaces publicitaires en ligne.

Parmi les grands groupes ayant annoncés leurs résultats, 3M (-6,16% à 115,07 dollars), membre du Dow Jones, a dit se préparer à des difficultés économiques cette année et va licencier 2.500 personnes sur les 95.000 qu'il emploie dans le monde.

Le groupe diversifié, qui produit aussi bien des équipements médicaux, des rouleaux de scotch que des post-it a vu son chiffre d'affaires reculer de 6%, un repli surtout dû aux effets de changes. Son bénéfice net trimestriel a chuté de 60%, à 541 millions de dollars.

Le groupe de défense américain Lockheed Martin (+1,82% à 449,32 dollars) a confirmé quant à lui qu'il s'attendait à une stagnation de ses ventes en 2023, après un quatrième trimestre un peu meilleur que prévu toutefois.

Son concurrent Raytheon (-3,34% à 99,46 dollars) quant à lui a profité au quatrième trimestre de la poursuite de la reprise du trafic aérien et a fait état d'une importante commande de systèmes de missile sol-air pour l'Ukraine.

Soutenu par l'envolée du cours des hydrocarbures en 2022, le groupe parapétrolier américain Halliburton a vu son profit annuel grossir grâce à une forte demande pour ses services et ses équipements. Son titre a néanmoins chuté de 1,77% à 39,85 dollars.

Le groupe General Electric (+1,17% à 80,71 dollars) a de son côté livré des résultats trimestriels meilleurs que prévu, dopés par l'activité soutenue de sa branche aéronautique. Il a dégagé un bénéfice net de 2,1 milliards de dollars au dernier trimestre, mieux qu'attendu.

Enfin, les laboratoires Johnson and Johnson ont dégagé des revenus de 23,7 milliards de dollars de septembre à décembre (-4,4%), en dessous de la moyenne prévue par les analystes.

Les ventes du vaccin Janssen de J&J contre le Covid-19 ont été nulles aux Etats-Unis lors des trois derniers mois de l'année. Le titre est resté stable en Bourse.

Mardi en début de séance, un bon nombre de cotations d'entreprises ont été suspendues une dizaine de minutes pour un problème technique avant de reprendre normalement, a juste indiqué le New York Stock Exchange (Nyse).

Cette interruption a touché des titres comme ceux de Verizon, d'AT&T, de McDonald's, de Wells Fargo ou encore d'Eli Lilly.

Sur le marché obligataire, les rendements sur les bons à 10 ans se sont détendus à 3,46%.

© 2023 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email
Wall Street 30
33 919,00  0,09%

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qOiVJ2WhgO3_DzsaKpAxKdXS6rxqcQgGfkHmHDtUZ2gsbbICHpV3qfftzJl4l3nO
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.