Wall Street ouvre en légère hausse, aidée par Walmart et Cisco
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Wall Street 30  > Actus Wall Street 30

Wall Street ouvre en légère hausse, aidée par Walmart et Cisco


Actualité publiée le 16/05/19 16:13

Wall Street était aidée par les résultats de Cisco et Walmart (AFP/Archives/Johannes EISELE)

La Bourse de New York montait à l'ouverture jeudi, soutenue par les résultats meilleurs que prévu de Cisco et Walmart et des indicateurs américains de bonne tenue.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, montait vers 13H50 GMT de 0,67%, à 25.820,50 points, et l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,69%, à 7.876,26 points.

L'indice élargi S&P 500 s'appréciait de 0,73%, à 2.871,86 points.

Wall Street avait terminé en nette hausse mercredi, la possibilité d'un report de taxes américaines à l'importation punitives sur le secteur automobile reléguant au second plan des indicateurs mitigés sur l'économie en Chine et aux Etats-Unis: le Dow Jones avait grimpé de 0,45% et le Nasdaq de 1,13%.

Les investisseurs saluaient notamment jeudi les chiffres meilleurs que prévu du géant de la distribution Walmart (+3,16%), dont le bénéfice net a bondi de 80% au premier trimestre, et de l'équipementier en télécoms Cisco (+5,01%), deux membres du Dow Jones.

Les statistiques sur la santé de l'économie américaine diffusées mercredi permettaient de leur côté d'atténuer les chiffres décevants publiés la veille sur les ventes au détail et la production industrielle.

Les mises en chantier de logements ont rebondi plus que prévu en avril dans le pays tandis que les demandes hebdomadaires d'allocations chômage ont reculé plus que prévu pour la semaine achevée le 11 mai.

Les investisseurs continuaient par ailleurs à surveiller les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Dernier soubresaut en date: le président américain Donald Trump a interdit mercredi aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure "d'urgence nationale" ciblant d'abord la Chine et l'opérateur Huawei.

Pékin a rétorqué jeudi en mettant Washington en garde contre "une atteinte" aux relations commerciales.

Moins d'une semaine après l'échec de tractations entre les deux pays, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a par ailleurs déclaré mercredi au Sénat qu'il se rendrait à Pékin dans un proche avenir afin de reprendre les négociations. Le ministère chinois du Commerce a toutefois indiqué jeudi n'avoir "aucune information" sur une visite des responsables américains.

Sur le marché obligataire, le taux sur la dette à 10 ans des Etats-Unis montait à 2,411%, contre 2,373% mercredi soir.

  1. Nasdaq

© 2019 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.