OK
Accueil > Marchés > Cotation Wall Street 30 > Actus Wall Street 30

Wall Street termine in extremis dans le vert sur les espoirs d'une relance américaine


Actualité publiée le 19/11/20 22:49

Le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 16 novembre 2020 (AFP/Angela Weiss)

La Bourse de New York a terminé in extremis sur une note positive jeudi après deux jours de pertes, grâce à l'espoir suscité par une reprise des négociations sur un plan de relance budgétaire aux Etats-Unis.

Selon des résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones a avancé de 0,15% à 29.483,23 points et l'indice élargi S&P 500 de 0,39% à 3.581,87 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,87% à 11.904,71 points.

A une heure environ de la clôture, le Dow Jones qui avait évolué en territoire négatif toute la séance, a repris de la vigueur lorsqu'on a appris que le Congrès américain avait repris des négociations pour tenter de trouver un compromis sur un nouveau plan d'aides économiques.

Cette reprise des pourparlers intervient au moment où la flambée des cas de Covid-19 s'accompagne de nouvelles restrictions notamment les fermetures d'écoles à New York.

"Ce serait un événement d'importance, même s'il est déjà un peu intégré dans les cours, si on commence à reparler de stimulus", a souligné Karl Haeling de LBBW, notant toutefois que le marché n'avait "pas bondi" à cette information.

Selon lui, "il semble que le marché ait besoin de se calmer un peu après la frénésie d'achats qui avait commencé juste avant l'élection". Wall Street avait battu des records en début de semaine, optimiste sur la venue de vaccins.

De nouvelles aides sont jugées vitales par la plupart des économistes, en pleine période de transition floue entre Donald Trump et le démocrate Joe Biden. La Maison Blanche a désormais laissé carte blanche au Congrès.

Le président de la Banque centrale (Fed) de Dallas Rob Kaplan a par ailleurs averti qu'avec la résurgence du virus, les perspectives économiques étaient "en baisse", évoquant même "une croissance négative, sur un trimestre, voire deux".

Des indicateurs économiques mitigés avaient fait démarrer Wall Street dans le rouge. Les inscriptions au chômage sont reparties en forte hausse la semaine passée.

Quelque 742.000 personnes se sont inscrites au chômage entre le 8 et le 14 novembre contre 711.000 la semaine d'avant.

Par ailleurs, dans la région très industrielle de Philadelphie, l'activité manufacturière a ralenti le pas même si elle reste encore positive.

Le Nasdaq et le secteur technologique ont marché en tête. Tesla a terminé en hausse de 2,60%, frôlant les 500 dollars le titre à la clôture et atteignant un plus haut historique en séance. Les véhicules électriques ont eu le vent en poupe avec l'annonce par le Premier ministre britannique Boris Johnson d'une interdiction des voitures essence et diesel au Royaume-Uni dès 2030.

La chaîne américaine de grands magasins Macy's a connu une journée en dents de scie, terminant en hausse de 2,11%, après avoir annoncé une perte trimestrielle moins forte que prévu.

Malgré la hausse des actions, les obligations du Trésor, valeur refuge, ont continué d'être recherchées, faisant reculer leur rendement. Le taux sur les bons du Trésor américain à 10 ans ont régressé de 3,38% à 0,8407% contre 0,8701% la veille.

© 2020 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Bj6ENSeuKKW09Q9Cgc649JvNpTRMa9BekZr6VxGwFJ9NT9PfKrRnVvc6Ggfe85-Y0