OK
Accueil > Analyses > Chroniques

Le trading c’est la guerre.

Par Traders mag, le 30/11/2011

bourse

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Que peuvent apprendre les traders des meneurs de combat ?
 
L’habileté, les caractéristiques et les expériences des contrôleurs d’armes RAF (Royal Air Force) et des traders financiers sont très semblables. L’auteur a été talentueux dans les deux domaines et reste persuadé qu’il y a beaucoup à apprendre pour le trader des techniques psychologiques et des tactiques de guerre.

Dans la 1ère partie de cette série d’articles, il passe en revue cinq des dix règles pour assurer sa survie, à la fois sur le champ de bataille et sur les marchés. Il faut assurer tout d’abord votre survie pour pouvoir encore vous battre le lendemain, puis choisir uniquement les batailles que vous pensez pouvoir gagner, et enfin développer l'instinct de tueur qui est en vous pour abattre les cibles les plus faibles. Pour illustrer ces règles, l'auteur décrit les tactiques militaires et les stratégies qui sont inestimables pour ceux qui veulent optimiser leur approche du trading.

Les traders peuvent apprendre une excellente méthode des meneurs de combat. Les compétences d’habileté, de qualité, de comportement et de challenge sont très similaires. Pour avoir entrepris les deux rôles, l’auteur fait un parallèle de ces deux environnements et donne ses conseils et sa façon de voir les choses. Ces règles vous permettront d'opérer efficacement sur le seul champ de bataille sans présence humaine où le niveau des normes de combat est aussi élevé que se soit pour le succès ou pour l'échec.
 

Avant d’entrer à la « City » et de travailler comme trader pour un fonds, l’auteur a été officier de la Royal Air Force durant six années. Son poste était contrôleur d’armes dans la section d’attaque aérien, son rôle était de guider les avions de combat pour intercepter les bombardiers ennemi et les avions les escortant.  
 
Pour le non-initié, c’est comme jouer aux échecs contre huit personnes en même temps, dans un environnement tridimensionnel et à la vitesse de 500 miles par heure. Les marges d’erreur sont minces, vous devez être calme et décidé, concentré et flexible, dans un langage direct et capable d'écouter et de vous adapter ; rapide dans vos actions, sans commettre d'erreurs. Notre auteur a servi en Bosnie, à Chypre et à Falkland.

En tant que meneur de combat la première règle qu’il a apprise était :

Règle 1 : Vivre pour combattre un autre jour

Les avions de combat modernes sont composés de pièces d’équipements chères. Les membres de l’équipage représentent un capital de haute importance et sont rares. Le meneur de combat doit s'assurer qu'ils remplissent leur mission et retournent sains et saufs à la base. Quand le choix se présente il vaut mieux capituler et vivre pour se battre un jour de plus plutôt que de perdre vos ressources.
 
En trading, c’est votre métier de contrôler que vous aussi vous pouvez survivre pour vous battre un jour de plus. Oui, vous ferez des erreurs. Oui, vous aurez des positions perdantes. Mais pour que cela ne soit pas une perte de temps et que vous alliez plus loin, que vous appreniez de vos expériences et qu'alors vous reveniez le jour suivant prêt pour la bataille il vous faut survivre. Il n'y a aucune récompense à commettre un suicide professionnel. En trading, on pourrait traduire ça par :
 
- Toujours utiliser un ordre stop pour protéger votre portefeuille contre une perte catastrophique.
- Toujours limiter votre exposition au risque à une petite portion de votre capital investit.
 
Il est toujours mieux de se désengager et de vivre pour combattre un jour de plus, plutôt que de pousser une mauvaise position, expérimenter une lourde perte, avoir un accident et bruler en vol.

Si il y a une règle à retenir de cet article c’est celle-ci et assurez-vous que votre plan de trading assure votre survie.
 
Maintenant qu’est-ce qui aide les traders et les meneurs de bataille à vivre et à combattre un jour de plus ? La règle n°2.

Règle 2 : Autant que possible choisissez les batailles que vous pouvez gagner.

Le culte du héros guerrier s’est éteint depuis longtemps. L’image d’un homme affrontant le calvaire, galant et pimpant armé de rien de plus que son épée, chargeant contre un ennemi qui brandit des armes automatiques, est héroïque mais en fin de compte imbécile...
 
Les gens ont cette notion romantique que tous les pilotes d’élite pendant les précédentes guerres combattaient noblement face à un ennemi tout aussi chevaleresque. Ceci est un mythe ! 80 % des victimes des batailles de l'air n'ont jamais vu leurs assaillants. Ces pilotes d’élite étaient des tueurs de sang froid. Ils traquaient leur proie, s’approchaient discrètement d’elle, tiraient d’un coup sûr et s’enfuyaient rapidement. Ils évitaient tant qu’ils pouvaient de combattre.
 
Les traders talentueux ont une façon de voir les choses similaire. Ils traquent les marchés en recherchant un risque faible approprié et des opportunités de haut rendement. Ne vous engagez pas dans des opérations pour quelques Pips ici et là. Prenez votre temps, évaluer votre champ de bataille, connaissez votre ennemi, traquez vos opportunités, posez un piège et attendez qu'on se jette dessus.

Souvenez-vous, en tant que trader, personne ne vous force à appuyer sur la gâchette. Vous êtes le seul responsable des ordres que vous exécutez. Pensez comme un trader, êtes-vous le chasseur ou le chassé ? Peut-être que la règle 3 va vous éclairer.

Règle 3 : Ce n’est pas la taille de l’ennemi qui est important mais c’est la façon dont on livre la bataille contre cet ennemi.

L’attitude est un élément clé.
 
Vous avez surement entendu parler d’hommes forts qui s’échappent au premier signe de danger et d’hommes timides qui soudainement bondissent en avant avec bravoure, courage et ténacité quand ils sont face à des situations difficiles. L’important est d’avoir la bonne attitude au bon moment. Comme la confrérie des pilotes de combat de la RAF avait l’habitude de dire : "Il y a les pilotes qui volent dans des avions de chasse et il y a les pilotes de chasse. "
 
L’auteur a travaillé avec des femmes et des hommes qui avaient les capacités suffisantes pour voler dans des avions de combat supersoniques mais qui n’avaient pas l’instinct de tueur pour se servir de leur machine comme une arme tueuse  (ce qu’elle est au fond).  
 
Dans le combat dans les airs, 40 % des victoires sont attribuées à seulement 4 % des pilotes de chasse. Ils ont une excellente acuité situationnelle (l’aptitude à comprendre ce qui se passe autour d'eux en trois dimensions) alliée avec une attitude agressive de chasseur. Et ils sont confiants sans avoir l'air supérieur.
 
En trading, 2 à 15 % des traders gagnent de l’argent aux 85 à 98 autres pour cent. Le trading est simple mais pas facile. On trouve beaucoup de challenges et d’obstacles sur notre chemin. Avez-vous assez de courage, de ténacité, de persévérance et de détermination pour prendre une position sur le marché en oubliant totalement le résultat de l’ordre précédent ? Êtes-vous capable de vous sortir d’un échec pour replonger dans un ordre à faible risque et forte probabilité ?
 
Comment trouver les opportunités ? La règle 4 nous le dévoile.
 
Règle 4 : Préparer le champ de bataille

"Le temps passé à la reconnaissance est rarement perdu" selon l’armée Britannique.
 
Sur le champ de bataille, les commandants essaient toujours de voir ce qui se passe de l'autre côté de la colline. Une préparation intensive est toujours une priorité importante sur la liste du commandant. Elle donne un léger avantage dans la bataille. En tant que trader, il est impératif que vous passiez en reconnaissance votre propre champ de bataille.
 
- Sur quel marché faites-vous du trading ?
 Est-ce un champ sur lequel vous pouvez véritablement gagner ?
 
- Quand votre marché est-il ouvert ?
- Quelle session offre les opportunités avec le plus faible risque et la probabilité la plus élevée ?
- Quelle est la taille de position optimum ?
- Quelles sont les exigences de marge ?
- Qui est ma contre partie ?
- Quelles sont mes forces ?  Quelles sont mes faiblesses ? Quelles sont les menaces ?
- Quel est mon objectif ?
- Suis-je suffisamment capitalisé pour ce marché ?
 
Et ainsi de suite. Il y a des dizaines de questions essentielles en rapport avec la compréhension et la préparation pour gagner sur votre champ de bataille.
 
En ce qui concerne votre performance de trading, elle se joue sans aucun doute sur la préparation de votre journée de trading. C’est vital. Cela nous conduit à la règle finale de la partie 1.
 
Règle 5 : L’habileté est un exercice
 
"Si les officiers ne sont pas suffisamment entrainées, ils seront anxieux et confus dans la bataille, si les généraux ne sont pas suffisamment entrainés, ils souffriront d’angoisses quand ils feront face à l’ennemi." Sun Tzu
 
Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles l’entrainement militaire est au quotidien très difficile. Il développe la résistance physique qui, à son tour, développe la résistance mentale. Il construit la confiance dans le matériel, les coéquipiers, les tactiques et les procédures. Comme les pilotes de l’air et les docteurs en salle d’urgence, un entrainement constant est prodigué pour que les éléments de l’entrainement deviennent un réflexe automatique. Par exemple combien de traders ou de centre de formation au trading entraînent leurs élèves jusqu’à ce que les prises de décisions deviennent des réflexes ? Malheureusement très peu.
 
La répétition constante des éléments les plus basiques permet de construire une routine, une autodiscipline, la confiance, et la compétence ultime. Quand les balles commencent à fuser vous devez être capable de réagir de façon décisive pour faire exactement ce qu’il faut faire.
 
C’est exactement pareil pour les traders. Vous avez besoin de savoir ce que vous allez faire quand le marché fait le contraire de ce que vous pensez (ce qu’il fera… beaucoup).
 
Conclusion

En espérant que cet article a été suffisamment provoquant pour que vous puissiez en retenir les grandes lignes. L’auteur reste persuadé qu’il est important de répéter sans cesse les messages et surtout la règle 1. Vous devez à chaque fois assurer votre survie en vivant encore une journée pour reprendre le combat le lendemain. L'auteur définit cette règle pour le trading aussi simplement que :
 
1) Utilisez toujours un ordre stop pour vous protéger contre une perte catastrophique.
2) Limitez toujours votre exposition au risque à une petite part de votre capital.
 
Bien que des mains expertes vont lire cet article et penser que les règles sont connues de tous, il est étonnant de voir comment même des traders expérimentés peuvent à certaines occasions, perdre de vue ces deux principes. Nous sommes tous humains et nous commettons tous des erreurs. Cependant, en suivant ces principes, vous serez toujours en vie pour combattre un jour de plus.
 
Dans la 2ème partie, nous couvrirons les cinq règles restantes comme par exemple comment un plan est bon seulement jusqu’au premier contact avec l’ennemi et à quel point le débriefing est important pour développer la performance.

Paul Wallace

Paul Wallace a passé six ans dans la Royal Air Force à contrôler des avions de chasse avant de s’embarquer dans une carrière à la City. Il est l’un des principaux traders Forex chez Kaizen Wealth Management UK et dirige Tradingbeliefs, une société qui éduque les traders à optimiser leurs performances.


Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur