OK
Accueil > Analyses > Chroniques

Les "tortues traders", stars des années 80

Par Traders mag;

bourse

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Les tortues traders

La première stratégie qui allait être examinée dans cette série nous amène à l'année 1983. Là, commence l'histoire de ce qui a été possiblement le mythe le plus largement connu de Wall Street: l'histoire des tortues traders.

Cette légende a trouvé son origine par le talentueux trader Richard Dennis. Il avait fait fortune, durant les années précédentes, à Wall Street avec de nombreuses sources s'avançant allègrement autour d'un chiffre de 250 millions de dollars.

Il dut son succès à de simples règles et donc fut convaincu qu'il était capable d'enseigner sa méthode à quiconque intéressé par l'apprentissage à devenir un trader talentueux. Son partenaire en affaires, William Eckhardt, avait une vue contraire des choses. À son avis, les traders formidables étaient nés et non formés. Les deux voulurent découvrir qui avait raison. Ils passèrent une petite annonce dans le journal et sélectionnèrent dix candidats pour leur expérience.

Aucun de ces étudiants, plus tard appelés les "tortues" (qui renvoient à une visite à la ferme des tortues), n'avait de relation spéciale avec Wall Street. Après deux semaines à entendre des directives, chacune des tortues du jouer avec un compte d'un million de dollars, leur permettant de négocier des actions, des obligations et des monnaies.

En moyenne, les tortues firent un bénéfice de 80 % en se servant des stratégies décrites. Le système qu'ils utilisaient resta secret pendant longtemps, mais depuis lors a été largement révélé.

Les entrées

Il y avait deux systèmes:

- le système "20 jours" : on rentre à l'achat si on fait un nouveau plus haut sur 20 jours (on passe à la vente si on fait un nouveau plus bas sur 20 jours).

- le système "55 jours" : même logique mais en étudiant les plus hauts et plus bas sur 55 jours.

Quand le prix éclatait vers le haut, l'action était achetée, et quand le prix baissait beaucoup, l'action était vendue. Si le cours poursuit la tendance, on renforce la position en pyramidant.

Les stops

Pour chaque position, les tortues avaient un niveau de stop dans leur tête. En raison des tailles des positions, ceux-ci ne furent pas établis directement puisqu'ils ne voulaient pas divulguer leur stratégie de trading.

Les stops étaient dépendants de la volatilité de l'action. Le calcul est similaire à l'actuel ATR (Indicateur de Volatilité). Jusqu'à deux pour cent du compte était risqué par trade.

Les sorties

Ici, également, deux stratégies étaient encore utilisées. L'une ferme une position longue à un point bas sur 10 jours et respectivement une position courte à un point haut sur 10 jours. Les autres utilisent le point haut ou bas sur 20 jours.

La gestion du capital par les tortues trader

 Les tailles de la position étaient aussi basées sur la volatilité de l'action négociée. Ce sont des unités qui sont calculées en utilisant un facteur "N". Après chaque signal du trade valide, une autre unité était achetée jusqu'à un maximum de quatre unités.

En cas de perte de dix pour cent du capital de trading, le compte était réduit de 20 %.

Les tailles de positions individuelles étaient strictement ajustées à la volatilité des marchés.

Exemple de trading

turtle trader

Sur la Figure 1, vous pouvez voir un trade de tortue sur le DAX. Le 2 mars 2010, un nouveau point haut sur 20 jours à 5745 points est atteint provoquant la position ouverte d'un tick au-dessus du précédent point haut.

Les jours suivants, la position aura augmenté alors d'un maximum de quatre unités car l'on réalise de nouveaux plus hauts. Le 19 avril, un point bas est atteint sur une durée de 10 jours et la position entière est fermée avec le DAX à 6140 points.

La pertinence aujourd'hui

Maintenant, les traders se posent la question de savoir si la stratégie de trading peut être un succès dans les conditions actuelles. Curtis Faith, l'une des tortues les plus talentueuses le dit dans une de ses récentes publications.

La stratégie de la tortue est essentiellement d'être un suivi de la tendance en cours. De lourdes pertes surviennent dans les phases d'hésitation et de marchés volatils et sans tendance. Dans ces phases de "trading range", les tortues ont quelquefois souffrent de 50 % de pertes alors que dans les phases de forte tendance, les gains étaient importants.

La caractéristique cruciale de la stratégie, cependant, est le risque global et la gestion du capital. À travers un système élaboré de diversifications et de pyramides, il était possible pour le portefeuille entier des tortues d'afficher avec un bénéfice sur le long terme. Et c'est là où la discipline de chaque personnalité de trader est importante.

Conclusion

À ce jour, le mythe et la stratégie des tortues traders n'ont rien perdu de leur fascination. Les principes de la stratégie de suivi de tendance sont un succès et sont utilisés par de nombreux traders. Néanmoins, au final, il y a toujours un homme avec ses émotions qui doit mettre en place sa stratégie et s'y tenir, c'est le plus difficile.


Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.