OK
Accueil > Analyses > Chroniques

Présentation du ratio PEG

Par Sacha Pouget, le 12/12/2011

sacha pouget

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Le ratio PEG a été popularisé par Peter Lynch, qui l'a inséré dans son Best Seller de 1989, intitulé "One Up at Wall Street". Il expliquait alors que "le PER (le nombre de fois les bénéfices d'une société) de toute entreprise doit justifier d'un taux de croissance similaire".

Définition : le ratio PEG (pour "Price / Earnings to Growth") permet de déterminer la relation qu'il existe entre le prix d'une action, le bénéfice par action (BPA) et la croissance attendue des bénéfices d'une entreprise cotée en bourse.

Utilité : Il est supposé qu'en divisant le PER par le taux de croissance des bénéfices, le résultat facilite la comparaison d'une entreprise avec son taux de croissance. En général, le PER d'une entreprise est plus élevé lorsqu'il s'agit d'une entreprise avec un taux de croissance important. En définitive, lorsqu'on utilise le PER pour une valeur de croissance, on a des entreprises qui apparaissent surévaluées par rapport aux autres entreprises ce qui implique qu'elles soient trop chères.

Dans les faits, une société correctement valorisée (qui est à son cours "juste") aura un PEG égal à 1 et que pour trouver le bon placement, il conviendra de choisir les entreprises disposant d'un PEG inférieur à 1 ce qui caractérisera une sous-évaluation de l’action.

Voici comment on calcule le PEG :

PEG = (Cours de l'action / Bénéfice Par action) / taux de Croissance annuel du bénéfice par action

Le résultat exprime ce que coûte le prix d'une action par rapport à ses performances bénéficiaires.

Expliquons les deux méthodes qui sont couramment utilisées pour calculer ce ratio :

1-La méthode basée sur le taux de croissance des bénéfices futurs

La première consiste à utiliser le taux de croissance futur d'une entreprise. Ce chiffre est un taux de croissance annualisé (pourcentage de croissance des bénéfices par an), couvrant généralement une période maximale de 5 ans. En utilisant cette méthode, s'il est prévu que le titre augmente ses bénéfices futurs de 10% par an, son ratio PEG serait de 1,6 (16 / 10).

2-La méthode basée sur la croissance des bénéfices historiques (déjà réalisés)

L'autre méthode prend en compte les chiffres actuels de la croissance bénéfices. Le taux de croissance part des données issues de la dernière année financière ou des 12 derniers mois. Généralement, on utilise les chiffres de la dernière année. Si un titre a augmenté ses bénéfices de 20% par an au cours des 5 dernières années, le ratio PEG serait alors de 0,8 (16 / 20).

Exemple : disons qu'un titre a un PER de 15. Supposons que le bénéfice par action de la société (BPA) va continuer de croître de 15% par an. En prenant le PER (16) et en le divisant par le taux de croissance (15), cela nous donne un ratio PEG de 1. Cela nous donne l' indication que le titre est correctement valorisé, aux vu de la croissance future des bénéfices.

Mais les choses ne sont pas toujours aussi simples quand il s'agit de déterminer le taux de croissance des bénéfices.

Supposons en effet que les bénéfices aient augmenté de 20% par an au cours des 5 dernières années, alors que la croissance attendue des bénéfices était de seulement 10%. Pour calculer le ratio PEG, vous devez d'abord décider quel chiffre vous allez inclure dans votre formule. Vous pourrez prendre le taux de croissance futur prévu (10%), ou alors le taux de croissance passé (20%).

Quelle est la meilleure méthode ?

Ces deux approches sont autant valables l'une que l'autre. Ces méthodes fournissent simplement des informations différentes. Les investisseurs cherchent souvent à voir ce qu'ils paient pour un titre par rapport à la croissance qui sera réalisée dans l'avenir. Les taux de croissance futurs sont donc souvent utilisés.

Cependant, il est tout autant valable d'utiliser les données sur la croissance des bénéfices réalisés lors des 12 derniers mois ou la dernière année comptable. Ce dernier peut également être utile aux investisseurs car cela évite de se poser la question de l'estimation du taux de croissance futur des bénéfices (qui peut être assez aléatoire) puisque la croissance historique enregistrée (sur les 5 dernières années par exemple) est établie à partir de chiffres concrets.

Où trouver le PEG d'un titre ?

En France, on ne peut pas trouver ce ratio dans des sites internet. Pour la plupart des titres qui cotent à Paris, il faut donc le calculer.

Aux Etats-Unis, on peut trouver les deux méthodes décrites dans la première partie de l'article aux adresses suivantes :

-La méthode basée sur le taux de croissance des bénéfices futurs (anticipation pour les 12 prochains mois) : On peut trouver les données futures du ratio PEG sur Nasdaq.com

-La méthode basée sur la croissance des bénéfices historiques (moyenne sur les 5 dernières années) : On peut trouver les données historiques du ratio PEG sur Yahoo Finance US.

Exemples de PEG Ratio

Voici un exemple de 40 valeurs Techno :



J'ai intégré sur un Model automatisé VBA-Excel les données qui proviennent de Yahoo Finance. La croissance des bénéfices et la croissance historique (sur 5 ans). Sur fond jaune, on peut distinguer les entreprises qui disposent d'un PEG inférieur à 1 ce qui caractérise une sous-évaluation de l’action (en date du 09/12/2011).

Conclusion

Peu utilisé en France, car la culture n'est pas d'investir dans les valeurs de croissance et que peu de sociétés sont cotées, le ratio PEG permet d'atténuer les inconvénients du PER en tenant compte du taux de croissance des résultats. Bien que cet indicateur soit bien adapté pour les valeurs de croissance que le PER, ça ne doit toutefois pas être le seul critère d’investissement, puisque son calcul repose sur un nombre de données estimées (qui peuvent être incertaines).

Indépendamment du type de taux de croissance que vous utilisez dans vos ratios PEG (historique ou futur), ce qui importe le plus c'est que vous appliquiez la même méthode pour tous les titres que vous cherchez à analyser, afin de vous assurer qu'il n'y a pas de décalage pour procéder à des comparaisons entre différentes valeurs.

Vous devez aussi garder à l'esprit que le ratio PEG varie selon le secteur et le type d'entreprise. Il n'y a donc pas de norme universelle pour les ratios PEG qui puisse permettre de déterminer si un titre est sous-évalué ou surévalué. De manière générale, cependant, un ratio PEG inférieur à 1 suggère qu'on a affaire à un bon investissement.

Enfin, il est important de vérifier la santé financière d'une entreprise lorsque vous avez un faible ratio PEG. Les perspectives futures d'une entreprise doivent être solides : un PEG très faible peut en fait se justifier par le fait que la société puisse aller en faillite ce qui signifie que c'est un titre à éviter absolument.



Sacha Pouget
www.sachapouget.com

Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur