bourse investir
OK

Revue du secteur santé pour 2012

Par Sacha Pouget

sacha pouget

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Le Gourou du secteur santé, Steven Burrill (chef de la Direction de Burrill & Co, capital risqueur, lobbyiste et éditeur du Journal of Life Sciences) vient de publier ses prévisions pour le secteur Santé en 2012.

Steven Burrill estime que la Santé continuera de surperformer les autres secteurs et les autres indices en 2012, comme ça a été le cas en 2011 (seul secteur qui ait augmenté en 2011, de +10,4% en moyenne).
 
L'innovation des petites sociétés de Biotechnologie, le développement du vieillissement des populations, l'accroissement du niveau de vie sur les marchés émergents et la perte des brevets des sociétés Pharma devraient encore être des soutiens en 2012 pour stimuler les ruptures technologiques et l'activité chez les spécialistes de la recherche médicale. La Santé, un secteur qu'il sera bon de suivre en 2012 !
 
Voici les Prévisions de Steven Burrill dans les sciences de la vie en 2012 :
 
Levées de fonds : L' industrie mondiale la Santé a levé 76,2 milliards de dollars en financements publics et privés en 2011 , mais ce nombre biaise la réalité pour la plupart des sociétés émergentes en pleine croissance. Les financements par emprunt se sont élevés à 50,3 milliards de dollars. La capacité des entreprises à lever des fonds sur les marchés est tempéré par la volatilité des cours (annonces sur les développements), et il faudra suivre l'environnement tout au long de l'année.
 
Introductions en bourse de Biotechs : les sociétés de biotechnologie vont continuer de saisir leurs chances. En 2011, les sociétés ont dû s'adapter aux attentes des investisseurs, notamment sur le prix d'introduction. Globalement, les entreprises ont fini par vendre plus d'actions à des prix inférieurs à que ce qu'il était prévu. Plusieurs grandes sociétés de technologie devraient s'introduire dans la première partie de l'année. Il devrait y avoir 25 introductions en bourse contre 16 en 2012.
 
Financement privé :En 2011, les sociétés de la Santé ont levé 7 milliards de dollars en financements privés aux Etats-Unis. Bien que les investissements privés dans les sciences de la vie devraient augmenter d'environ 10 % en 2012, le capital-risque d'entreprise, les Business Angels, et d'autres sources privées de financement seront des sources de plus en plus importantes en comparaison au capital-risque traditionnel.
 
Les investisseurs ayant un profil de risque traditionnel continueront à élargir le spectre de leur portefeuilles notamment dans certains domaines thérapeutiques de la santé. Les investissements dans le secteur des dispositifs médicaux pourraient être stimulés par le vieillissement démographique, les améliorations technologiques, et la demande croissante sur les marchés émergents.


Fusions & Acquisitions : En 2011, on a noté une importante reprise dans les Fusions-Acquisitions. Plusieurs laboratoires pharmaceutiques (ayant une valorisation de Mid Caps) sont des cibles probables d'acquisition en 2012 ce qui devrait permettre de soutenir l'activité dans le secteur. Les grandes sociétés pharmaceutiques continuent de répartir leur activités entre les produits de pharmacie, de biotechnologie, de générique, les biosimilaires et les sociétés de diagnostic par l'acquisition de sociétés. Les Grandes sociétés Pharma auront besoin de rivaliser avec de Grandes biotechs, qui deviendront de plus en plus agressives pour racheter des entreprises innovantes.

Partenariats : Les compagnies pharmaceutiques ont un fort besoin de R & D, alors que leurs programmes de recherche interne ont marqué le pas en 2011. Elles devraient donc s'appuyer davantage sur des partenariats avec des biotechs et des centres universitaires qui sont des sources d'innovation inépuisables. En 2012, les Pharmas chercheront à cibler de petites structures (avec de petits paiements d'avance) et en procédant à des options de licence sur des composés.
 
Les grandes sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques n'auront pas peur de payer beaucoup pour des actifs qui présentent un fort potentiel (comme Gilead qui a racheté Pharmasset en 2011 pour 10 Milliards de dollars alors que Pharmasset ne vend rien pour le moment). Il y aura également une augmentation des grandes entreprises cherchant des alliances pour réduire les coûts et les risques de développement de médicaments grâce à la recherche partagée.
 
Réglementation : la FDA (la "Food and Drug Administration") a approuvé 30 nouveaux médicaments en 2011. C'est une augmentation significative comparé aux 21 médicaments approuvés en 2010. La hausse des approbations n'est pas le résultat d'importantes modifications dans le comportement de l'agence. En 2012, il y aura moins d'approbations car il n'y aura pas de diminution des barrières règlementaires à l'approbation. Les obstacles règlementaires aux Etats-Unis pourraient donc augmenter. Les entreprises pourraient alors se tourner vers les marchés émergents pour leurs premières homologations de nouveaux produits.
 
Par ailleurs, le renouvèlement de la Loi sur la "Prescription Drug User Fee" devrait être votée en 2012 au Congrès, mais, même si un accord est passé entre l'industrie de la Santé et l'agence des médicaments. Du point de vue de la législation, des échanges auront lieu sur les questions liées aux prix des médicaments et sur leur sécurité. 
 
Diagnostics : Les Diagnostics vont capter une part croissante des dépenses de santé en 2012, grâce à l'approbation des diagnostics et par de nouvelles compagnes de promotion, le développement des diagnostics prédictifs, et l'émergence d'un nombre croissant de technologies moins invasives (tests sanguins).
 
Séquençage : des progrès dans ce domaine se poursuivront à un rythme rapide, permettant d'améliorer notre compréhension de la génétique et des maladies pour faire progresser le développement de la médecine personnalisée. En 2012, le décryptage du génome personnalisé à 1000 $ est un but qui n'a jamais été aussi proche.
 
Bioinformatique : La vraie question n'est pas de savoir quand nous allons arriver au décryptage du génome à 1000 $ - c'est déjà acquis - mais de savoir ce que nous serons en mesure de faire avec les données contenues dans le génome, notamment pour réduire le coût de développement des médicaments, et Développer des médicaments plus efficace et plus sûrs, au-delà de soigner et prévenir les maladies. En 2012, nous verrons des investissements importants et de nouvelles Initiatives pour exploiter et analyser toutes les informations générées par et Eldorado de la génomique.
 
Marchés émergents : L'industrie pharmaceutique est conquise par les marchés émergents. Alors même qu'elles seront mises à l'épreuve en 2012 dans les économies développées en raison de la conjoncture économique, la croissance dans les pays émergents devrait être robuste. Le fort développement des classe moyenne, l'incidence croissante des maladies chroniques et le vieillissement des populations maintiendront la demande. Les génériques de marque devraient continuer à soutenir la stratégie des Big Pharma pour construire de nouvelles sources de croissance des revenus. La Chine va devenir une source d'innovation pour l'industrie pharmaceutique.
 
Santé : Les patients, les médecins, les assureurs et les sociétés de technologie sont au cœur des prestation de soins, et de réels progrès ont été réalisés dans les systèmes de santé pour permettre de gérer les défis de demain.
 
Santé Numérique : La révolution du "sans fil" est le moteur de changements significatifs. En 2012, les Médecins vont commencer à favoriser l'adoption par les patients de nouveaux moyens de médecine. Les Smartphones vont devenir des terminaux pouvant lier les patients et leur médecin et favorisant leur prise en charge. Ils surveilleront et guideront de plus en plus les utilisateurs. C'est une technologie de traitement personnalisé utile, facile à utiliser, ludique et prédictive.
 
Réforme de la santé en Europe : les problèmes d'endettement seront une pression pour les gouvernements européens. Les problèmes politiques pourraient engendre des déremboursements ce qui sera une pression sur les prix des produits pharmaceutiques et sur les ventes.
 
Biosimilaires : Avec la création d'une voie réglementaire pour les biosimilaires (qui sont des copies de médicaments biologiques, jusque là difficilement copiable), un nouvel environnement va prendre forme en 2012. Les sociétés de biotechnologie avec une expertise et des capacités de fabrication deviendront des cibles d'acquisition. Les génériques de marque et les biosimilaires de marque vont se développer fortement.

Sacha Pouget
www.sachapouget.com


Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur
Les dernières Confessions du PermaBear Hussman
Suite au QE 3, le rattrapage sur les marchés est en route
Quel impact des prochaines élections US sur les marchés ?
Le QE3 est maintenant déjà pricé
Le 'Voodoo Economics' de l’Espagne
Bon alors Facebook ça vaut combien ?
Les chiffres publiés par Apple sont hors-norme. Bientôt les 1000$ ?
Prévisions sur les résultats financiers les plus attendus de la Saison: Apple
Utiliser le Goodwill pour mesurer le risque financier après une Fusion Acquisition
Bientôt, des Traders recrutés à la Crèche