bourse investir
OK
Accueil  > Apprendre  > Biographies

Bernard TAPIE

Chef d'entreprise

Bernard

Bernard Tapie est un homme aux multiples facettes. Il à été homme d’affaires, homme politique, acteur, animateur de télévision ou encore chanteur.

Né le 26 janvier 1943 à Paris, Bernard Tapie n’a jamais réellement fait d’études, préférant de loin la maîtrise du discours avant les diplômes.

Il a débuté en tant que simple vendeur de télévisions en faisant du porte à porte. Très vite, sa technique et son langage plaisent et accrochent le public. Il ouvre dès 1967 des écoles de vente. Il comprend rapidement que racheter des entreprises en difficulté pour les revendre après les avoir redressé peut générer beaucoup d’argent. Il a successivement fait l’acquisition de SAFT-Mazda, Teraillon, Testut ou encore Manufrance.

Mais ce qui marquera à jamais son histoire, est sans nul doute l’affaire Adidas. Le Groupe Bernard Tapie acquiert en 1990 Adidas à l’aide d’un financement d’une filiale du Crédit Lyonnais. Après une très grosse perte en 1992, le Crédit Lyonnais décide de céder l’entreprise à Robert Louis-Dreyfus. Et c’est au moment de cette vente que l’affaire entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais a débuté. Ce feuilleton judiciaire vient de se terminer par une victoire de Bernard Tapie et une indemnité de 100 millions d’euros.

Il occupera tout à tour entre 1988 et 1992 les postes de Député des Bouches du Rhône, député européen, ministre de la Ville ou encore Conseiller régional. Parallèlement à cela, il a également diriger le club de football de l’Olympique de Marseille jusqu’en 1993, date à laquelle ses problèmes judiciaires ont débuté. Accusé d’abus de bien sociaux, de fraude fiscale, il a été condamné à une peine de prison et a été très affecté financièrement par toute cette affaire.

Désormais, pour se relancer, il s’est essayé à des métiers artistiques. Il a notamment effectué des apparitions dans des films et des chansons. Il s’est également frotté à la radio sur RTL entre 2005 et 2006.

Certaines de ses citations resterons cultes, comme notamment lors de son procès lorsqu’il a déclaré: « j’ai menti, mais c’était de bonne foi » ou encore « pourquoi acheter un journal quand on peut acheter un journaliste ».

 

Retour aux biographies