OK
Accueil > Communauté > Forum General

EADS pourrait créer sa propre Banque!!! La confiance régne



moisankarl
07/06/2012 15:35:18
0
Il ne s'agit même plus de lire entre les lignes.
  
Répondre
IceLuigi
07/06/2012 15:30:53
0
La tribune – Séverine Sollier (avec agences)

Le directeur financier de la maison mère d’Airbus se fait du souci concernant la solvabilité des banques. Le groupe aéronautique envisage de demander une licence bancaire pour élargir ses possibilités de refinancement """"""comme l’ont déjà fait Daimler, Siemens ou Volkswagen."""""

La crise a des effets inattendus comme d’inciter les groupes industriels à se lancer dans le métier bancaire. Le directeur financier d’EADS, Hans Peter Ring, qui prend sa retraite cette semaine a indiquer que le groupe aéronautique envisage de se doter d’une licence bancaire. Interrogé dans le quotidien allemand FinancialTimes Deutschland du vendredi 1er juin, il a indiqué se faire plus de soucis pour la solidité de certaines banques que pour les avions du groupe. « Mon principal souci ce sont les abaissements de notation de certaines banques, avant les risques liés au développement de l’A350″, a confié Hans Peter Ring au journal allemand.

Protéger ses 11 milliards de dollars de placements

« Au vu de la situation de marché actuelle l’idée d’une licence bancaire est l’une des options que nous examinons », a-t-il ajouté, mais la décision n’est pas encore prise. Disposer de sa propre licence bancaire comme Daimler, Siemens ou Volkswagen, permettrait à EADS, qui est souvent mieux noté par les agences de notation que ses créanciers, de mieux protéger ses placements en liquidités, actuellement de 11 milliards de dollars. « Nous devons faire en sorte d’être certain que notre argent placé soit de nouveau disponible », a expliqué Hans Peter Ring.

Se financer autrement

Une licence bancaire en zone euro permettrait aussi à EADS de se refinancer à bon marché auprès de la Banque centrale européenne (BCE), souligne aussi le journal. La maison mère d’Aibus pourrait en effet utiliser directement le programme de prêts à taux réduits de la BCE. Elle aurait accès à d’autres sources de financement sans faire appel aux banques. D’ores et déjà, EADS a limité ses lignes de crédit auprès de chacune de ses banques afin de gérer son exposition au secteur financier.

Ce lancement éventuel d’une licence bancaire par EADS serait une nouvelle illustration du rééquiilibrage entre « l’économie réelle » et le secteur financier alors que la crise de la dette de la zone euro secoue les marchés et que la réglementation Bâle II conduit les banques à réduire leur bilan et à renchérir le crédit en particulier.

D’autres initiatives sont conduites par des PME ou des collectivités locales pour trouver des solutions de financement alternatives au prêt bancaire. Le fonds Micado France 2018 permettra par exemple à une vingtaine d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) cotées en bourse de se regrouper pour émettre des obligations d’un montant global de 100 millions d’euros et ainsi de s’endetter sans souscrire de crédit bancaire. Et près de 70 collectivités locales ont annoncé se préparer au lancement d’une émission obligataire afin d’obtenir environ 1,2 milliard d’euros de besoins de financement non couverts par le crédit bancaire.
  
Répondre

Forum de discussion General

201206071535 285312
Ma liste