OK
Accueil > Communauté > Forum Inventiva

NEWS analyste vise 19e et resultat etude en fevrier

Cours temps réel: 11,28€  -0,18%

IVA


CRI74
13/02/2019 20:52:14
1

Petit bémol par rapport à Genfit , le timing !

Dans la Nash , avec des thérapies relativement similaires basées sur les PPAR , Inventiva a plus de trois ans de décalage avec les deux premiers arrivant au but (Intercept et Genfit ) ce qui rend l'objectif bien moins ambitieux , alors que les parts principales seront déjà prises .

Ceci ne retire rien aux qualités de l'entreprise mais relativise la spéculation qui s'est déchaînée sur un éventuel rachat par Gilead .Il serait étonnant que cette pharma investisse pour un siège à l'échéance tardive .

  
Répondre
alexi78
13/02/2019 20:08:54
2

INVENTIVA SA : LA BIOTECH INVENTIVA À NOUVEAU DANS LES PETITS PAPIERS D'UN ANALYSTE

Aujourd'hui à 17:03

Le titre Inventiva bénéficie à nouveau d'un avis d'analyste

(BFM Bourse) - Selon un bureau d'études américain, la biotech bourguignonne, qui cible les maladies du foie, n'est pas encore arrivée sur le radar des investisseurs. Publiée mercredi matin, son étude entraîne une envolée du titre.

Le scénario se répète pour Inventiva à quelques semaines d'intervalle. Le titre de la biotech issue du pôle bourguignon de R&D des Laboratoires Fournier (dotée d'une grosse subvention du repreneur de ces derniers, Abbott) bondit de 17,19% à 7,50 euros mercredi vers 16h00, après avoir été chaudement recommandée par un nouveau bureau d'études. L'action a même inscrit un peu plus tôt en séance un pic de 8,10 euros, son plus haut depuis septembre 2018.

Après le relèvement de l'objectif de cours de KBC Securities qui avait fait grand bruit le 24 janvier, c'est au tour d'un analyste américain de se pencher sur le dossier pour en tirer des conclusions élogieuses.

À LIRE AUSSI

Créez et gérez votre portefeuille virtuel

INVENTIVA SA : La biotech Inventiva, qui cible les maladies du foie, dopée par un avis d'analyste

Genfit : un analyste vise plus de 100 euros et dope le titre

Au yeux de H.C. Wainwright, Inventiva apparaît en effet comme un acteur potentiel du marché de la NASH qui semble encore passer sous la portée du radar des investisseurs, alors qu'il s'agit d'une entreprise riche de deux composés déjà en phase clinique, de deux collaborations avec des grands laboratoires, et d'un prochain catalyseur via la publication des résultats de l'étude "FASST".

H.C. Wainwright a déjà par le passé mis en lumière un autre acteur français de la NASH, Genfit. En mars 2018, le début de son suivi avait momentanément dopé l'action de la société lilloise (depuis cette dernière a toutefois perdu 25% de sa valeur en Bourse). Inventiva tout comme Genfit recherchent des potentiels traitements de la stéatose hépatite non alcoolique, ou NASH, maladie métabolique caractérisée par une accumulation de graisses dans le foie, une inflammation et une dégénérescence des cellules, qui affecterait jusqu'à près de 12% de la population adulte des pays développés - conséquence d'une alimentation déséquilibrée par rapport à l'activité physique.

L'analyste note qu'Inventiva, introduite en 2017, a hérité d'un site de recherche & développement conformes aux règles de l'art à Daix, près de Dijon, avec une plate-forme de découverte ciblant plutôt l'oncologie, et qui vaut à la société de collaborer avec AbbVie (dans l'inflammation) et Boehringer Ingelheim (dans la fibrose). Mais son évaluation du dossier, qui l'amène à un objectif de 19 euros par action, se focalise surtout sur les deux composés propriétaire d'Inventiva, le lanifibranor (testé à la fois dans la sclérodermie systémique -SSc- une maladie auto-immune invalidante et dans la NASH) et l'odiparcil, à l'essai contre le syndrome de Maroteaux-Lamy, une forme de mucopolysaccharidose).

D'ici la fin du premier trimestre, et vraisemblablement dès février selon le bureau d'études, la biotech pourrait présenter les données obtenues dans l'essai du lanifibranor dans la SSc. De quoi "soutenir le principal moteur de valorisation" qui reste la NASH (une activité clinique intéressante dans cette maladie rare serait de bon augure pour la NASH qui constitue un marché beaucoup plus important potentiellement). Ensuite, au second semestre, Inventiva devrait être en mesure de dévoiler les résultats d'odiparcil. Le bureau d'étude n'exclut pas non plus un éventuel projet d'IPO outre-Atlantique, susceptible aussi de favoriser le parcours du titre. Dans cette attente, Wainwright adopte une recommandation d'achat.

  
Répondre

Forum de discussion Inventiva

201902132052 677301
Ma liste