OK
Accueil > Communauté > Forum Vergnet

Forum Vergnet

Cours temps réel: 0,804  -10,47%



HYBRID3
10/11/2020 06:28:21
0

De https://www.liberation.fr/checknews/2020/11/04/pourquoi-le-nombre-de-voix-democrates-dans-le-michigan-et-le-wisconsin-a-soudainement-augmente_1804603

L’indignation des pro-Trump face à ce qu’ils considéraient comme la preuve d’un trucage des votes s’est exportée jusqu’en France, où le militant d’extrême droite Damien Rieu s’est agacé sur Twitter : «Les Démocrates, quand vous fraudez soyez discrets svp. […] Là on a l’impression que vous avez trouvé deux Enveloppes magiques avec 90.000 bulletins Biden dedans… ça se voit trop.»

Devant l’ampleur des réactions, le média américain spécialisé dans le journalisme de données fivethirtyeight, producteur de ces graphiques, en a expliqué la teneur ce mercredi matin (heure américaine) : «Cette bosse bizarre dans les résultats du Wisconsin est arrivée lorsque 170 000 votes par correspondance de la ville de Milwaukee ont afflué en même temps. Ce n’est pas une infamie. Il s’agit simplement du dépouillement.»

Et de renvoyer vers cet article du Millwaukee Journal Sentinel où on lit : «Biden a dépassé Trump aux premières heures du [mercredi] matin, lorsque la ville de Milwaukee a finalement décompté ses quelque 170 000 votes par correspondance, qui étaient majoritairement démocrates. Puis, les retours tardifs de Green Bay et de la ville de Kenosha sont venus s’ajouter à sa mince avance [de Biden].»

Depuis, le Winsconsin a été donné comme acquis à Joe Biden, et le camp Trump a annoncé un recours, selon le New York Times.


  
Répondre
Caîdo
10/11/2020 06:13:41
0

Nous verrons si la cours suprême se charge du dossier concernant les recourt contre les tricheries dénoncées par Trump. Si cela avait été l'inverse, que n'auraient hurler les médias qui ont l'ont coupé en direct à la télévision lorsqu'il s'exprimait sur le sujet.

Dans le Winsconsin, le décompte a été interrompu 4h et lors de la reprise on a dénombre 130 000 votes par correspondance pour Biden et... rien pour Trump... et là ça s'est joué à 20 000 bulletins.

La pression est énorme sur les juges de la cours suprême. Mais si celle-ci fait son boulot et qu'elle vient à invalider certains résultats... à condition qu'elle se saisisse du dossier. L'investiture en janvier aurait du plomb dans l'aile.

Rappelez-vous bien qu'aux US ce n'est pas le peule qui décide, le meilleur exemple est Kennedy élu grâce au lobbying de la mafia, puis avec son élimination physique lorsqu'il est devenu trop gênant comme son frère.

  
Répondre
JD1976
05/11/2020 09:03:49
0


Toujours pas de président américain mais Biden tient la corde

Comme hier, on ne sait toujours pas qui sera le quarante-sixième président des Etats-Unis, mais la probabilité pour qu’il s’appelle Joe Biden devient de plus en plus grande. Il ne lui manquerait plus, selon certains pointages, que 6 grands électeurs pour atteindre le seuil majoritaire des 270 et dans les Etats clés encore en balance du Nevada ou de la Géorgie, les dépouillements des derniers bulletins devraient lui être favorables. Même si Donald Trump n’a pas dit son dernier mot et a réclamé le recomptage des bulletins dans certains Etats, il lui faudrait réaliser le grand chelem sur les quatre Etats dont on ne connaît pas les résultats pour l’emporter.

L’autre scrutin à fort enjeu, celui du Sénat, dont on parle moins, n’a pas encore rendu son verdict. Pour l’instant, le camp républicain a deux sièges d’avance mais les résultats ne sont pas encore connus dans quatre élections. Le résultat est important car sans une majorité au Sénat, Joe Biden, s’il est élu président, ne pourrait pas, par exemple, faire passer une partie de son programme sur la santé. Partant de cette hypothèse, les grands laboratoires pharmaceutiques ont fortement monté hier.

  
Répondre
Caîdo
04/11/2020 23:54:58
0

Bonsoir,

Une sale habitude en France de vouloir comprendre comment fonctionne les américains en raisonnant à la française. On ne peut pas se mettre à leur place.

Les armes en sont un excellent exemple, c'est dans leur constitution. Ici personne ne veut comprendre cela, ici on raisonne en tant que français en voulant se mettre à leur place... c'est un non-sens. Même Obama a fait semblant de vouloir modifier la législation, ce n'était pas une conviction chez lui.

Ces élections ne changeront rien pour nous sauf évidemment la forme éventuellement.

Ce qui risque de changer si Biden gagne, c'est qu'il n'aille pas au bout de son mandat et là il y aura à la tête de ce pays une personne issue de la communauté indo-hispanique.

  
Répondre
bierchef
03/11/2020 10:03:47
1

Oui il se bat...les Américains aiment ce que Trump a fait, ce qu'ils n'aiment pas c'est comment il l'a fait, moi je dis que c'est pas perdu pour lui, il se bat pour son pays, fait baisser le chômage... ça a de la valeur ça, à coté de ça c'est un idiot mais est-ce vraiment ça le plus important?

  
Répondre
JD1976
03/11/2020 09:24:09
0

Le D-Day, pour qu'enfin une page se tourne

Quoiqu’il arrive, ce 3 novembre (en Europe, les résultats seront connus dans la nuit) restera dans l’histoire américaine, car cette date marque le point final d’une des campagnes électorales les plus brutales de ces dernières années. Également l’une des plus singulières compte tenu de la crise sanitaire et, enfin, l’une de celles qui aura été suivie avec le plus de passion par le monde entier, tant l’Amérique apparaît déchirée.

Certes, Joe Biden est donné favori par les sondeurs, mais ces derniers ont perdu beaucoup en crédibilité depuis la dernière élection et le web est le temple des mensonges et des fausses informations. Difficile d’y voir clair ! De plus, Donald Trump s’est donné à 100% depuis sa guérison de la Covid-19, ce qui lui aura peut-être permis de combler son retard. Le suspense va donc rester entier jusqu’à la dernière seconde et pourrait même se prolonger au-delà du 3 novembre.

Le scénario redouté, celui de la contestation

En effet, le scénario le plus redouté de Wall Street, celui qui pourrait apporter encore plus de volatilité sur les marchés financiers, est celui d’un score trop serré. Une contestation de la validité des bulletins, notamment ceux par correspondance, prolongerait la période d’incertitude. Le président sortant ne cesse de clamer depuis des semaines qu’il n’hésitera pas à remettre en cause le décompte et ce week-end il a brandi la menace du recours à ses avocats. Sans parler de sa carte maîtresse en la personne de la juge conservatrice Amy Coney Barrett nommée dernièrement à la Cour suprême, instance à majorité républicaine, qui serait appelée à statuer en dernier recours pour désigner le vainqueur. En cas de raz-de-marée démocrate, les hausses de la fiscalité des entreprises seraient accompagnées d’augmentations des dépenses gouvernementales (santé, infrastructures et éducation). En politique étrangère, une approche plus diplomatique des négociations serait adoptée, y compris avec la Chine. Enfin, les États-Unis retrouveraient leur place parmi les pays faisant des efforts pour limiter le réchauffement climatique. Une chose est sûre, quel que soit le nom du prochain président, les investisseurs seront soulagés de tourner cette page politique et d’aborder celle de la relance économique, avec en point d’orgue, le lancement du plan de soutien budgétaire.

Message complété le 03/11/2020 09:25:14 par son auteur.

Source : Investir

  
Répondre
doudouneuf
03/11/2020 09:21:21
0

possiblement ....!

  
Répondre

Forum de discussion Vergnet

202011100628 813736
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.
Ma liste