OK
Accueil > Communauté > Forum Air France - KLM

Air France étudie plusieurs options pour réaliser des économies supplé

Cours temps réel: 4,456  -1,66%



Ptitchat72 Ptitchat72
29/03/2021 18:41:31
1

" Merde ptichat, dis pas ça on va te dire que tu aimes pas l'aviation, que tu aimes pas les gens, que tu aimes pas la France, etc "


* à choisir .. entre l'aviation et le femme, je préfère la femme.

parce que lever les yeux, ça va 5 minutes !

* j'aime pas les gens

si si ..

mais très peu de gens.

* j'aime pas la France

si si, elle a de très beaux paysages.


  
Répondre
michel1993 michel1993
29/03/2021 16:22:04
0

L'etatisme est une catastrophe, a de rare exception près le privé fait mieux et moins cher.


Pourtant, malgré le Minitel, malgré le concorde, malgré l'échec d'iter, malgré air France, malgré que Renault soit dans le mal...


Les français continue de demander plus d'état.


Problème cognitif ?



  
Répondre
Luncyan Luncyan
29/03/2021 15:06:21
2

Merde ptichat, dis pas ça on va te dire que tu aimes pas l'aviation, que tu aimes pas les gens, que tu aimes pas la France, etc ..

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
29/03/2021 14:03:58
4

Moi ce que j'adore c'est que pour une entreprise en danger criblée de dettes..

il y aurait donc des personnes en chômage partiel "longue durée" qui

toucheraient quand même un 13ième mois et surtout une prime de fin d'année.

le tout bien-sur, payé par l'Etat.. oups par nos impôts, mutualisation de la dette oblige.


Sincèrement tant mieux pour ces personnes..

par contre, question logique, faudrait nous expliquer. O_o

  
Répondre
Luncyan Luncyan
29/03/2021 14:02:28
3

Meilleur question : pourquoi les impôts des français pour payer les primes de salariés d'une entreprise privée ?

  
Répondre
Alain091 Alain091
29/03/2021 13:56:05
1
J'adore qu'une des pistes d'économie soit de faire payer des avantages de certains salariés par l'état. Pourquoi n'y avait on pas pensé avant ? Cela ne serait il pas de la fonctionnalisation ?

Message complété le 29/03/2021 14:56:32 par son auteur.

Fonctionnarisation

  
Répondre
Alain091 Alain091
29/03/2021 13:54:50
0

Manifestation de salariés d'Air France à l'aéroport de Marseille, le 28 mars 2021, pour protester contre un projet de fermeture de trois bases en province (AFP/Nicolas TUCAT)

Air France, toujours durement touché par la crise du Covid-19 et l'absence de reprise du trafic aérien, a avancé plusieurs pistes pour baisser la rémunération de ses salariés, a-t-on appris lundi de sources syndicales ayant requis l'anonymat.

Interrogée par l'AFP, la direction de la compagnie a indiqué ne pas souhaiter faire de commentaires sur des négociations en cours.

Première idée mise sur la table: intégrer la prime de fin d'année au salaire de base afin que celle-ci soit financée par l'Etat dans le cadre de l'activité partielle de longue durée, a indiqué une source syndicale, confirmant une information du journal La Tribune.

L'activité partielle permet aux salariés de toucher 84% de leur salaire net sur les heures chômées, un montant intégralement pris en charge par l'Etat. La prime de fin d'année serait donc à la charge de l'Etat et non plus de la compagnie.

Le 13e mois est déjà intégré au salaire de base pour les salariés les mieux payés de la compagnie. Pour les pilotes, dont la prime sera plus faible en 2021 car indexée sur leur activité, le manque à gagner s'annonce plus important.

Air France, qui a perdu 7,1 milliards d'euros en 2020, envisage également de supprimer trois jours de congés pour les personnels au sol et quatre jours pour les personnels navigants, toujours selon plusieurs sources syndicales.

Toutes ces mesures seraient mises en place temporairement, le temps que l'activité reparte pour le secteur aérien.

La compagnie a présenté ces options aux organisations syndicales lors des négociations annuelles obligatoires (NAO).

La modération salariale ayant été actée au moment du soutien de l'Etat, aucune augmentation de salaire n'est envisagée. L'Etat français, actionnaire d'Air France-KLM, a apporté un soutien de 7 milliards d'euros au groupe franco-néerlandais en lui demandant d'améliorer sa rentabilité et son impact environnemental.

Il s'agit de "mesures d'ajustement liées à l'activité partielle", avance une source syndicale, pour qui "la grande réforme d'Air France, c'est le PDV-PSE (plan de départs volontaires - plan de sauvegarde de l'emploi) qui continue de dérouler son chemin".

Un plan de départs prévoyant la suppression de 7.580 postes et une restructuration en profondeur de la compagnie a été lancé l'été dernier.

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Air France - KLM

202103291841 850977
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.