OK
Accueil > Communauté > Forum Général

La Russie met lOccident en garde contre une escalade de la confrontati



St@rix St@rix
08/04/2021 01:00:45
1

Ukraine: De violents bombardements dans l’Est du pays ! La télévision russe évoque même la possibilité d’une attaque nucléaire… Personne n’en parle, c’est FOU !!

il y a 53 minutes0 827 5 minutes de lecture

Je pense qu’une nouvelle guerre en Ukraine aurait de répercussions dans le monde entier, mais c’est tout à fait possible. Une fois que l’administration Biden a pris le pouvoir à la Maison Blanche, ils ont décidé de mener une campagne avec énormément de pression envers la Russie, et l’Ukraine est finalement comme un de leurs prétextes. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky n’aurait jamais signé le décret n°117/2021 le 24 mars sans l’encouragement de l’administration Biden, et les déclarations extrêmement agressives relative à la Crimée dans ce document ont profondément alarmé les russes. Plus important encore, il semble que les ukrainiens préparaient secrètement une offensive énorme contre les régions de l’est de l’Ukraine détenue par les séparatistes. Si ces zones avaient pu être capturées avant que la Russie puisse réagir, cela aurait été une victoire massive pour le président ukrainien tout comme pour l’administration Biden. Mais les russes ont eu vent de ce qui se préparait, et c’est pour cela qu’ils ont envoyé des forces en Crimée et dans les zones tenues par les séparatistes de l’est de l’Ukraine en nombre que nous n’avions encore jamais vu auparavant.

Si Zelensky et l’administration Biden avaient laissé les choses tranquilles, nous ne serions pas au bord d’une véritable troisième guerre aujourd’hui.

Mais maintenant, les tensions dans la région sont extrêmement vives et un conflit majeur pourrait éclater à tout moment. Voici un exemple de la façon dont la situation actuelle est perçue en Russie…

Après six ans d’une trêve difficile et parfois violente, le spectre d’une nouvelle guerre plane sur les relations russo-ukrainiennes. En représailles à la récente répression de Kiev contre les médias et les politiciens pro russes, Moscou organise un renforcement militaire à grande échelle et ostentatoire le long de la frontière ukrainienne.

La situation est particulièrement instable dans le Donbass, où le cessez-le-feu entre l’armée ukrainienne et les territoires séparatistes parrainés par Moscou a effectivement échoué. Les deux parties s’accusent mutuellement de provocations et échangent régulièrement des tirs, les pertes s’accumulant tant parmi les militaires que les civils.

Zelensky a aggravé les choses mardi en exhortant l’OTAN d’ajouter l’Ukraine en tant que membre dès que possible…

Le président ukrainien a appelé l’OTAN et les principaux états membres à accélérer l’adhésion de son pays à l’alliance militaire occidentale en réponse à une montée croissante des forces russes aux frontières de son pays.

Volodymyr Zelensky s’est entretenu mardi avec le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, et a exhorté l’Ukraine à se mettre sur la voie de l’adhésion future pour mettre fin au conflit de longue date dans la région orientale du Donbass.

Tout le monde sait que la Russie cherche désespérément à maintenir l’Ukraine hors de l’OTAN, et Zelensky devait donc savoir que ses déclarations entraîneraient encore plus de tensions dans la région.

Le peuple ukrainien pensait voter pour la paix quand il a initialement coté pour Zelensky, mais au lieu de cela, il a été un véritable cauchemar.

Au cours des dernières 24h, d’autres bombardements ont éclaté dans l’est de l’Ukraine. Selon l’armée ukrainienne, des tirs de mortier ont été signalés près du village de Nevelske…

Tout particulièrement, dans la zone de responsabilité du groupe opérationnel et tactique « Est », près du village de Nevelske, l’ennemi a ouvert le feu avec des mortiers de 82 mm, des mitrailleuses de gros calibre et des lance-grenades anti- char.

A la suite des bombardements de l’ennemi, un soldat ukrainien a été blessé sans mettre sa vie en danger. En outre, dans la zone de l’opération des forces interarmées, un militaire est décédé des suites d’une explosion sur un engin explosif inconnu.

Encore plus alarmant, des séquences vidéo publiées sur les réseaux sociaux montrent des bombardements importants près de la ville d’Avdiivka…

Malheureusement, les combats vont probablement s’intensifier dans les prochains jours.

En fait, on rapporte que l’Ukraine commence à appeler des réservistes…

L’armée ukrainienne a mélangé des unités de défense territoriales au milieu de la menace croissante d’une invasion russe totale alors que des masses de forces régulières fraîchement recrutées se concentrent près des frontières de l’Ukraine, l’OTAN et les Etats-Unis sonnent l’alarme.

Environ 100 000 réservistes pourraient être appelés au service, ce qui renforcerait certainement les forces ukrainiennes.

De l’autre côté, l’armée russe vient d’annoncer qu’elle organiserait plus de 4 000 exercices d’entraînement au cours du mois d’avril…

La Russie a annoncé le début d’exercices militaires de masse, exacerbant les tensions avec l’Ukraine voisine au milieu des préoccupations occidentales quant au risque de reprise des combats.

Plus de 4 000 exercices d’entraînement auront lieu dans les districts militaires de la Russie en avril, a déclaré mardi le ministre de la défense, Sergueï Shoigu, dans des commentaires publiés sur le site Web de ministère.

Espérons que les choses se calmeront bientôt, car les événements pourraient devenir incontrôlables très facilement.

Plus tôt dans la journée, j’ai été profondément alarmé d’apprendre qu’il y a même eu une discussion sur une éventuelle frappe nucléaire à la télévision publique russe…

Cependant dans un rapport public effrayant, la télévision publique russe « Russia 1 » a évoqué une frappe nucléaire. Voici ce qu’ils ont dit :

« S’il y a une possible escalade en Ukraine, alors une frappe nucléaire est à l’ordre du jour. Cela fera peur aux américains et nous ferons tout ce que nous voulons. »

Entendre cela devrait vous faire frissonner tout le corps, car si des armes nucléaires sont utilisées, cela franchira une ligne pour laquelle on ne pourra jamais revenir en arrière.

Nous sommes si proches d’un scénario cauchemardesque, mais la plupart des américains continuent à être complètement et totalement inconscients de ce qui se passe.

Une tête brûlée est en charge de notre politique étrangère, il est entouré d’une équipe de bellicistes de premier rang, et nous sommes maintenant plus près d’une guerre avec la Russie que nous ne l’avons été depuis des décennies.

Et à cette heure, encore plus de forces se précipitent vers la zone de conflit en Ukraine…

https://www.businessbourse.com/2021/04/07/ukraine-de-violents-bombardements-dans-lest-du-pays-la-television-russe-evoque-meme-la-possibilite-dune-attaque-nucleaire-personne-nen-parle-cest-fou/


  
Répondre
St@rix St@rix
04/04/2021 23:25:01
1


La Russie met l’Occident en garde contre une escalade de la confrontation

Alors que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, déclare que la confrontation entre l’Occident et la Russie atteint des niveaux inconnus en temps de paix, certainement pour illustrer cela, la Pologne fait tourner ses bâtiments et avions de guerre autour des derniers kilomètres du gazoduc Nord Stream 2, défendant au prix de son intérêt national l’Atlantisme contre la Russie, contre l’intérêt des pays européens. Jusqu’où nous dirigeants vont-ils faire plonger nos pays ?

Dans une interview à la télévision russe, Sergueï Lavrov, a parfaitement souligné l’ambiguïté de l’attitude agressive de l’Occident face à la Russie, dont l’intensité est inédite en temps de paix, mais sans pour autant vouloir déboucher sur une confrontation armée, chacun comprenant encore, espérons-le, ce que cela impliquerait.

« D’un côté, la confrontation a touché le fond. D’un autre côté, au profond de l’âme reste l’espoir, nous sommes tous des adultes et nous comprenons les risques induits par une escalade des tensions.«

Selon Lavrov, l’Occident a introduit le terme de « guerre » dans le discours politique à l’égard de la Russie, voulant lui faire porter la responsabilité de la politique agressive, qui se développe à l’international. Ainsi, le paradigme occidental établissent les relations internationales est fondé sur la notion de « guerre hybride », dont la Russie est accusée.Et certainement, pour illustrer l' »attitude « agressive » de la Russie, qui termine de construire, malgré les pressions américaines, le gazoduc Nord Stream 2 (déjà prêt à 95%), la Pologne, instrument de la politique atlantiste dans la région, n’a rien trouvé de mieux que de faire tourner ses avions de guerre et sa flotte militaire et commerciale à très proche distance de la zone de construction, mettant en danger la sécurité des personnes y travaillant.

De son côté, la Pologne nie toute provocation : la marine polonaise ne fait que remplir ses obligations en Mer baltique.

Ceci est une parfaite illustration des paroles de Lavrov : l’Occident utilise ses pays soumis pour tenir une attitude d’une agressivité telle, qu’elle met en scène une vision post-moderne de la guerre. Une sorte de théâtre de guerre – mais sans vouloir prendre le risque de la faire. Mais la guerre est-elle à ce point une décision rationnelle, prévisible ?

Comme le déclarait Laurent Fabius en 2015, alors que le tournant anti-russe de la politique globale s’installait suite au rattachement de la Crimée et à l’intervention de la Russie en Syrie, qui a mis un terme à cet étrange « terrorisme modéré » soutenu par la coalition américaine contre Assad :

« Personne n’est prêt à faire la guerre à la Russie », a dit récemment le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, devant la presse diplomatique à Paris.

Mais combien d’accidents ou d’erreurs stratégiques n’ont pas déjà été à l’origine de guerres « dont on ne veut pas » ? Et qui finalement, dans l’esprit de certains, sont quand même utiles, peuvent être utiles, pourraient être utiles … et pourquoi pas … alors pourquoi pas ? D’autant plus que la mémoire vive des conséquences d’un conflit armé s’estompe avec le temps, ces générations blessées s’éteignent, les appétits montent, le nouveau monde bugue, mais la pleutrerie, bien plus que la grandeur d’âme de ces « élites » dirigeantes, nous protège – encore, pendant que la Russie tente de faire revenir ces aventuriers à la raison.

Publié par Karine B

  
Répondre

Forum de discussion Général

202104080100 852157
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.