OK
Accueil > Communauté > Forum Stmicroelectronics

News STMicroelectronics et GlobalFoundries

Cours temps réel: 37,19  -0,61%



philibertlesBB philibertlesBB
12/07/2022 18:52:04
1

@Piup73,

Je te remets le texte:

A l'heure actuelle, l'Europe ne pèse pas plus de 10% dans la production mondiale de composants électroniques. L'Union européenne souhaite doubler sa capacité de production d'ici 2030 dans le cadre du plan européen Chips Act dont pourrait d'ailleurs aussi bénéficier STMicroelectronics. La France, qui représente 20% de la production continentale et donc 2% de celle mondiale, veut en faire de même. C'est exactement ce que prévoit à son échelle le nouveau site STMicroelectronics qui passera d'une fabrication annuelle de 500.000 plaques de silicium à 1,2 million.

1000 emplois créés

Le nouveau site s'adressera en particulier au secteur automobile qui est largement touché par la pénurie actuelle. Par la suite, la taille des puces produites passera d'une quarantaine de nanomètres à 18 afin de consommer moins d'énergie. A terme, l'objectif est de passer sous la barre des 10 nanomètres, une baisse qui passera entre autres par des programmes de recherche et des appels à projet.

On est très en retard et très dépendant de lAsie et notamment de Taïwan. Les USA et l’Europe sont larguées quant à la tailles des puces et donc des consommations dans le cadre de la mobilité.

C’est une excellente nouvelle pour le MT-LT, si tu es patient. Le Marché de l’électronique est colossal.

Donc pas d’impact immédiat pour le marché.



  
Répondre
Piup73 Piup73
12/07/2022 09:12:35
0

Meme avec des annonces pareilles le titre est en berne!!!!

  
Répondre
philibertlesBB philibertlesBB
12/07/2022 00:26:47
0

Avec le projet STMicroelectronics, la France veut doubler sa capacité de production de semi-conducteurs

C'est un projet qui pourrait ouvrir la voie à une nouvelle ère pour la France. La pandémie de Covid-19 s'est accompagnée d'une pénurie durable en matière de semi-conducteurs et a révélé la dépendance de nombreux pays occidentaux vis-à-vis des producteurs asiatiques qui captent 80% du marché.

"Des grands clients de la téléphonie comme Apple captent la majeure partie de la production de puces, ajoute l'Elysée. Il faut donc augmenter la capacité de production sur le sol pour ensuite donner la priorité aux acteurs européens".

C'est dans ce contexte que vient d'être annoncée la construction d'une usine de fabrication de semi-conducteurs par le tandem franco-italo-américain STMicroelectronics et GlobalFoundries.

"On a une ambition de faire 20 milliards de revenus d’ici 2025 donc on se pose la question sur la chaîne d’approvisionnement depuis un moment", précisait Jean-Marc Chéry au micro de BFM Business ce lundi après-midi

Le PDG de STMicroelectronics était présent au château de Versailles où se tenait le sommet "Choose France" destiné à vanter l'attractivité de l'Hexagone, en compagnie d'Emmanuel Macron.


La France vise la barre des 4% de la production mondiale

Financé à hauteur de 5,7 milliards d'euros, le projet viendra renforcer le site déjà existant à Crolles, près de Grenoble. Les deux entreprises ont indiqué qu'elle bénéficierait d'un "soutien financier important de l'Etat français", sans en préciser le montant exact. De son côté, l’Elysée précise que "cette aide viendra des 5 milliards du plan "France 2030" dédié à l’électronique".

En effet, la création de cette nouvelle usine s'inscrit pleinement dans ce programme d'une importance stratégique pour l'Hexagone. Il s'articule autour de trois piliers: l'augmentation de la production française de puces, le renforcement de la recherche dans le domaine des semi-conducteurs et l'accentuation de la formation.

A l'heure actuelle, l'Europe ne pèse pas plus de 10% dans la production mondiale de composants électroniques. L'Union européenne souhaite doubler sa capacité de production d'ici 2030 dans le cadre du plan européen Chips Act dont pourrait d'ailleurs aussi bénéficier STMicroelectronics. La France, qui représente 20% de la production continentale et donc 2% de celle mondiale, veut en faire de même. C'est exactement ce que prévoit à son échelle le nouveau site STMicroelectronics qui passera d'une fabrication annuelle de 500.000 plaques de silicium à 1,2 million.

1000 emplois créés

Le nouveau site s'adressera en particulier au secteur automobile qui est largement touché par la pénurie actuelle. Par la suite, la taille des puces produites passera d'une quarantaine de nanomètres à 18 afin de consommer moins d'énergie. A terme, l'objectif est de passer sous la barre des 10 nanomètres, une baisse qui passera entre autres par des programmes de recherche et des appels à projet.

Enfin, le site de "Crolles 2.0" est d'autant plus capital qu'il générera 1000 emplois pérennes dans un secteur qui peine à recruter. A ce titre, 50 millions d'euros seront alloués à la formation pour combler rapidement ces besoins qui s'élèvent à 18.000 talents.

"On devrait pouvoir entrer les premiers équipements dès 2023 puis l’usine va croître pour atteindre ses capacités maximales d’ici 2026, a indiqué le PDG de STMicroélectronics Jean-Marc Chéry au micro de BFM Business. Il y aura potentiellement d’autres projets de ce type".


  
Répondre

Forum de discussion Stmicroelectronics

202207121852 941509
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.