OK
Accueil > Marchés > Cotation Engie > Actus Engie

Gel du prix du gaz: Engie "prend acte", inquiétude des fournisseurs alternatifs


Actualité publiée le 01/10/21 09:38

Engie indique qu'il "échangera de manière constructive avec les autorités de régulation pour trouver les solutions qui lui permettront d’accompagner ses clients" (AFP/Archives/ERIC PIERMONT)

Engie a pris acte vendredi des annonces du Premier ministre sur le blocage du tarif réglementé du gaz cet hiver, et dit chercher à en "minimiser l'impact sur sa performance financière", tandis que les fournisseurs alternatifs menacent le gouvernement d'un contentieux.

"Engie prend acte de la décision du gouvernement de mettre en place un bouclier tarifaire qui consiste à geler, à partir du mois de novembre, les tarifs réglementés du gaz pour les prochains mois", a indiqué le géant de l'énergie, ex-GDF Suez, qui commercialise ces tarifs réglementés, dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Le groupe échangera de manière constructive avec les autorités de régulation pour trouver les solutions qui lui permettront d’accompagner ses clients, tout en visant à minimiser l'impact sur sa performance financière", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Jean Castex avait annoncé jeudi soir qu'il n'y aurait "plus d'augmentation du prix du gaz" après celle de 12,6% au 1er octobre, en fixant l'échéance à avril 2022, horizon à partir duquel "le prix du gaz devrait dégringoler".

Il a promis "d'accompagner" les distributeurs qui vendront le gaz aux consommateurs moins cher qu'ils ne l'auront payé pendant l'automne et l'hiver.

"Ce qui me contrarie, c'est les modalités utilisées pour bloquer ces prix, on aurait pu aussi décider de baisser la fiscalité", a réagi pour sa part Naïma Idir, présidente de l'Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (ANODE) sur BFM Business.

"Le blocage des tarifs réglementés aura une conséquence sur les fournisseurs car les prix des fournisseurs alternatifs sont indexés sur les tarifs règlementés", a rappelé la représentante de cette association qui regroupe les opérateurs alternatifs à Engie et EDF (Eni, TotalEnergies, Vattenfall, Enercoop, etc.)

"On utilisera tous les moyens, y compris contentieux" pour répondre à la décision, a-t-elle dit.

Quant aux quelque cinq millions de ménages concernés par le gel du prix du gaz jusqu'au printemps, ils auront à payer les surcoûts hivernaux du gaz de façon étalée, à partir du printemps prochain, quand les cours du gaz baisseront.

© 2021 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

50 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

era
01/10/21 09:42
Dans un pays infantilisé, donc assisté, les zautoroutes doivent être gratuites, le gaz et l'électricité aussi, ceux qui ne veulent pas travailler doivent pouvoir toucher de l'argent, manger gratuitement, ne pas payer de loyer, ni le médecin, etc Mais tout ce qui est gratuit a évidemment un coût, et ce coût sera donc pris en charge par les autres : les contribuables et les entreprises, et donc ce qui apparait apparemment gratuit est couteux avec à la clé des prélèvements obligatoires qui font fuir les investisseurs à l'étranger, qui appauvrissent les contribuables et donc la consommation, et ... l'emploi. Et in fine les autoroutes publiques ne sont plus entretenues, la sncf a 1/3 de son réseau impraticable et une dette de 60 MILLIARDS !!!! qu'il faut rembourser, Edf n'arrive plus à assurer la maintenance régulière de ses centrales, ne peut plus en financer suffisamment de nouvelles, et a une dette de 45 MILLIARDS !!! qu'il faudra rembourser. Mais la vulgate infantile continue évidemment à croire comme le faisait Mitterrand que le prix de vente c'est c'est ce que l'entreprise se met dans la poche ! et exige donc de tout avoir gratuit, et de la meilleure qualité. C'est pour cela que la France a inventé les gilets jaunes, c'est à dire l'expression de l'infantilisme adulte.
gars d'ain
01/10/21 10:04

Era = Premier prix du "Gilet orange 2021"


Toujours les mêmes imbécilités en collection complète servie jusqu'à plus soif... Et ça dure depuis des mois.


C'est étonnant, "era" a oublié les syndicats et les agriculteurs : pas bien...

J'espère que tous ceux qui que vous critiquez en permanence auront la joie de vous lire et de refuser de vous servir ou de vous donner rendez-vous.


J'espère aussi que tous ceux qui bossent pour payer votre retraite refuseront de payer : c'est tout le bien qu'on peut vous souhaiter...


Le jour où vous postez quelque chose d'intelligible concernant la bourse, Mars sortira de son orbite...

.

pascalle
01/10/21 10:13
Pourquoi les compagnies de gaz n'ont elle pas remplis les stocks pendant que le gaz était moins cher. Aujourd'hui on a des réservoirs vides. c'est une FAUTE GRAVE. Tout bon père de famille fait cela depuis des siècles.
Dubaisan
01/10/21 11:02

Pourquoi a-t-on des réservoirs vides ?

Parceque d'abord, on n'a pas de cash pour payer....et donc il faut encore emprunter....

Ensuite, parce qu'il faut une bonne l'inflation durable (et pas temporaire) pour rembourser les emprunts monstrueux faits dans le cadre de cette gestion désastreuse de l'épidémie.

L'autre solution, c'est d'envahir a nouveau l'Algérie (la Russie ce serait bien, mais c'est légèrement trop gros pour nous...) et de se servir comme avant l'indépendance de ce pays...

Tous les commentaires Engie

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qcFow7JZoGSwW7Xw1BKW9lcc0TSCAiv5FufocHDtcUloTT8NzFMCaBgY4EUxr8Gn

Investir en Bourse avec Internet