OK
Accueil > Marchés > Cotation Airbus > Actus Airbus

Litige avec Qatar Airways: Airbus révoque l'intégralité de son contrat d'A350


Actualité publiée le 03/08/22 17:58
Un Airbus A350 de Qatar Airways à l'aéroport international de Los Angeles, en Californie, le 19 juin 2022
Un Airbus A350 de Qatar Airways à l'aéroport international de Los Angeles, en Californie, le 19 juin 2022 (AFP/Archives/Daniel SLIM)

Airbus a annulé le reste de son contrat portant sur la livraison de 19 avions A350 dans le cadre du litige qui l'oppose à la compagnie Qatar Airways, après avoir déjà annulé une commande de 50 A321 en janvier, a indiqué mercredi une source proche du dossier, confirmant une information de presse.

Le litige remonte à août 2021 lorsque la compagnie qatarie a décidé de clouer au sol une partie de sa flotte de gros porteurs A350 en raison d'une dégradation de la surface des fuselages, réclamant 200.000 dollars d'indemnisation par avion et par jour d'immobilisation. Airbus estime de son côté que ce défaut n'a aucune conséquence sur la sécurité en vol.

Une bataille juridique et commerciale se déroule désormais devant les tribunaux entre les deux groupes. Fin avril, la justice britannique a donné raison une première fois à Airbus en l'autorisant à revendre à d'autres compagnies les A321 non livrés.

Une décision confirmée fin mai par la Haute cour de Londres qui a aussi accédé à la demande de Qatar Airways d'accélérer le calendrier du procès, prévu en juin de l'année prochaine.

L'annulation de la livraison de 19 A350-1000 équivaut à un manque à gagner de 7 milliards d'euros selon le prix catalogue d'Airbus, en réalité jamais appliqué.

Ni Airbus, ni Qatar Airways n'ont commenté cette information dans l'immédiat.

En août 2021, Qatar Airways avait annoncé avoir reçu l'ordre du régulateur de son pays de maintenir au sol 13 de ses Airbus A350 déjà livrés en raison de la dégradation rapide des surfaces des fuselages. En avril dernier, 23 de ces appareils étaient cloués au sol par la compagnie depuis plusieurs mois.

L'Agence européenne de la sécurité aérienne, l'AESA, estime elle que ces dégradations n'entraînent pas de risques de navigabilité

Lors de l'assemblée générale de l'Association internationale du transport aérien (Iata) organisée à Doha au Qatar en juin, le dirigeant de Qatar Airways Akbar al-Baker avait qualifié l'annulation de la commande d'A321 d'"intimidation".

"Jamais un avionneur ne devrait être autorisé à utiliser sa domination du marché pour recourir à de l'intimidation sur son client de longue date", avait lancé M. al-Baker.

Le patron d'Airbus Guillaume Faury avait lui assuré qu'ils cherchaient à "discuter". "Nous essayons de trouver une solution pour aller de l'avant, mais c'est difficile", avait-il concédé.

La flotte de Qatar Airways comporte 34 A350-900 et 19 A350-1000, selon un document d'Airbus.

© 2022 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

1 commentaire sur cet article. Participez à la discussion.

papygaga
03/08/22 22:22
Ce qui laisse le champ libre à ... Boeing.

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

DjghxleAS4saDbXWzfXggSXmdqxVq16g_BvdO4Ns83HTWuIcbqOBxxu3n3u_XcRh

Investir en Bourse avec Internet